Scion - Forum Communautaire d'Entraide

Un forum communautaire sur le jeu de rôle Scion.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum de Scion-Entraide! Si vous voulez participer aux discussions et faire partie de la communauté, n'hésitez pas à vous inscrire, tout le monde est bienvenu!
Le forum à 4 ans un grand merci à tous, et continuez à participer !

Partagez | 
 

 Carnet de Voyage De Ciaràn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 3 Juin - 21:10

Carnet de voyage



pas de commentaire je vous prix je mettrais a jour ses aventures

Me voila arrivé au US, je suis la sur ordre de ma mère la barbe elle n'a jamais été la et me voila a faire ses corvées. Je lui rend ce service parce qu’elle m'a aidez en Roumanie. Je dois l'avouer entre les flics et le mafieux ca aurait été dure de m'échapper.

Et pourquoi m'a-t-elle confié Alaunas je me suis toujours débrouillé seul. A enfin me voila arrivé a en juger par ces véhicules. Il y a une vielle bâtisse ce doit être cela. Je dirai qu'il doit déjà y avoir 3 personnes entre la Buiks et la coccinelle 2 personnes et une pour nous accueillir, mère ma prévenu, je vais devoir faire équipe avec d'autre scion qu'elle galère je suis plus efficace seul mais bon sa me rappellera les loups.

Je me suis gouree ils sont quatre se doit être des scions comme moi, il y a une fille typé hispanique, elle est foutrement bien gaulée, ce mec ne m'inspire pas confiance il ressemble a un bureaucrate avec ses fringues toute noir, et il y a ces deux mecs bizarre au fond de la pièce il ne m'inspire pas confiance l’un a l'air de découvrir le monde l'autre est content. je les déteste déjà.
Derrière j'entends le bruit d'une moto qui arrive un mec en imperméable entre a son tour lui, il a un holster c'est sur.

Le mec joyeux se présente il s'appelle Décarte, son compagnons de jeux se prénomme Aki bizarre comme son style, le bureaucrate se prénomme Jacob. Decarte lui passe le bonjours de son père. Décarte ayant été un philosophe grec j'en déduis que Jacob est un scion du Dodécathéone j'avais raison de me méfier. La Bombe se prénomme Nelly, celle ci prends une photo de moi je m'empresse de lui dire de la supprimer, manquerai plus que de se retrouver sur facebook. Un dernier individue viens d'arrivee directement avec ca moto, lui il me plait. Le motard se prénomme quand a lui Cyrus.
Je me suis présenté sous mon pseudonyme "du Celte". Cyrus semble avoir eut une réaction certes discrète mais il doit avoir entendu parler de moi, merde quel con.

Bien notre mission est de découvrir pourquoi la ville de Walnet Grove n'est plus visible pour les dieux. Connerie pourquoi dévrillions nous nous soucier de cela c'est leur problème pas le mien.
Bien première journée on a rien apprit a par que tout les gens de cette ville sont des connards encore une preuve que les américains sont des cowboys sans cervelle.

Nous décidons de partir faire une escapade nocturne, étrangement les habitants font des patrouilles dans la ville et au abord de la forêt, ya vraiment un truc qui tourne pas rond chez ces mecs.

Aki et Nelly se sont fait gaulé Jacob Cyrius et moi ainsi qu'Alaunas nous nous enfonçons dans la forêt je décide d'utiliser mes pouvoirs de la lune et de trouver un chemin moins surveillé que les autres au lieu de cela je découvre que les chemins se rejoigne tous en 4 intersections puis en un point sa pue le ritualisme d'après Jacob, je ne me suis pas trompé c'est un orateur et un homme intelligent il est dangereux. Cyrus semble voir énormément de chose il est étonnamment douer pour détecter ou voir certaine chose un vrai sherlock bon sauf que celui-ci est black.

Soudain nous entendons un bruit d'aile de moustique. Celui ci semble se rapprocher a une vitesse impressionnante. Nous faisons demi tour mais nous somme arrêté par des sables mouvant. Alor que nous essayons de nous en extirpé la créature a l’apparence de mouche se pose sur une branche et nous observe. Ma mère m'en a parlé ce doit être une engeance et qui plus est elle semble puissante. Je suis en stresse mes compagnons sont enlisé et je doute d'être a mon avantage dans ce terrain.

Nous avons pu retourner a l'hôtel tant bien que mal cette créature nous a laisser partir je ne comprends toujours pas pourquoi. La nuit a été courte et quelque heure de sommeil me feront du bien.
A mon réveil Jacob a eut un entretient avec madame le maire et apprend qu'il y a eut des disparissions dans la ville. Cette information et notre rencontre de la nuit passé nous laisse penser que l'engeance est responsable des disparissions. Elle doit aussi être responsable de la zone d'ombre qui empêche les dieux de voir Walnet Grove.

Nous décidons de repartir voir Décarte il semblait pouvoir joindre nos parent au moins une fois. Cyrus à trouvé le comportement de l'adjoint au maire suspicieux. Nous décidons de faire diversion avec Jacob il occupera l'adjoint demain pendant que Cyrius et moi irons fouiller sa maison le matin. Jacob doit avoir son entretient avec Hadès dans l’après midi nous aurons certainement l’occasion de savoir qui est l’engeance derrière tout cela.

Nous avons pu pénétrer chez l’adjoint au maire. Dans son sous sol sous une trappe caché nous découvrons une scène macabre. Il y a en effet des bougies sur un hôtel couvert de sang et dans des bassines de sang des cadavres d’animaux mort. Entre temps Jacob apprend que l’engeance est une légende urbaine qui semble se déplacer et apparaître de ci de la au Etats-Unis, les dieux ont eux même très peu d’information. Nous avons été chargés d’en apprendre un maximum.

Le lendemain nous décidons d’aller faire un tour du coté de la scierie, en effet celle-ci semble être l’épicentre des chemins cabalistiques tracé dans la forêt. Nous nous retrouvons a l’une des 4 intersections face a une cabane a l’intérieur semble provenir des bruits plus que suspect. En ouvrant la porte une bête de forme humanoïde nous attaque. Une lutte s’en suit, Cyrius et moi sommes au cœur du combat il est en effet un combattant sous ses airs de détective gentlemen. Jacob utilise ses dons et arrive a calmer la bêtes celle-ci n’est pas facilement maîtrisable et dans un sursaut de conscience il grave avec une de ses griffes « Décarte ». Sur ceux nous l’emmenons.

Décarte semble appeuré il nous informe que la bête n’est autre su Hagen scion de Thort envoyer précédemment avec ses 3 compagnons à walnet Grove pour résoudre notre mystère.
La nuit qui suivit la découverte de Hagen une intervention divine eut lieu à l’abri de nos regards le but étant de rendre à notre ami ses caractéristiques humaines. Au lendemain Hagen est encore faible mais nous confit qu’il y a 2 personnes qui ont vue l’engeance appelé dans le mythe urbain « Moffman ». Ces Deux personnes sont Jean Thomas et Mme Johnes. Elles sont toujours dans la ville Hagen nous apprend aussi que ses compagnons et lui ont été attaqué et transformé par le Mofman. Sa métamorphose de la nuit à été très éprouvante et il ne peut toujours pas se déplacer. Il nous a demandé de retrouver ses compagnons et de les sauvez si nous en avons l’occasion. Il nous dit aussi de ne pas faire de quartier au besoin, si ses potes sont aussi charmant que lui sa risque d’être coton.

Résumons la situation, l’adjoint au maire semble être impliqué jusqu’au coup d’autre scion on été envoyer avant nous et se sont fait marave alors qu’il semble plus puissant a voir Hagen. Pour le moment seul Jacob, Cyrius ont été utile Aki est un crétin qui pourrai mourir bien vite. Nelly ne parle pas beaucoup il est difficile de savoir se qu’elle pense. Elle semble digne de confiance mais sa manie de vouloir me prendre en photo à tendance a m'énervée.

Me voila partie avec Cyrius et Aki chez Mme Johnes, Jacob et Nelly sont allez voir jean Thomas. Alors Que nous sortons de la voiture devant la maison nous entendons un cri puis un bruissement d’aile que Cyrius et moi reconnaissons, le Mofman est la. Instinctivement je me précipite vers la maison mais le Mofman sort avec Mme Johnes en défonçant la porte et me projette sur la route. Alors que nous entrons chez elle Cyrius repère sous son lit un autel en l’honneur au Mofman. Je suis perdu, Mme Johnes semble être une partisante de celui-ci et lui voue un culte a l’instar de l’adjoint mais le Mofman l’a enlevée. Je n’y comprends rien. Sur ceux le téléphone de Cyrius sonne. Jacob viens de nous faire savoir que ce soir il y aura une cérémonie en faveur du Mofman, ils ont décidé de sacrifier le scion de Set. Jacob a escorté Jean avec Nelly a l’extérieur de la ville et nous attends pour partir a la scierie. Nelly est parti demandé a son père de nous aidez une fois a la scierie.
Il y a énormément de surveillance au abord de la forêt il nous sera difficile de nous infiltré. Alaunas n’a pas l’air inquiet il semble même content. Pourquoi mère me l’a confié. Je pense que Cyrius devrai fermer la marche il arrivera certainement a faire avancer les gens dans le bon timing.  Nous sommes finalement arrivé a l’une des intersections nous y trouvons un épouvantail représentant l’engeance. Voila qui n’annonce rien de bon Jacob s’avance Cyrius s’apprête à l’interrompre mais trop tard le sol se dérobe sous les pieds de Jacob et le voila 2 m plus bas dans de l’eau. Cyrius plonge pour aider Jacob qui est maintenu sous l’eau par une créature. Il arrive à se dégager, pendant ce temps j’attrape une souche pour la lancer sur cette créature histoire de l’arrêter mais Cyrius est plus rapide et touche avec son 45 la bestiole est stopper net et s’effondre. Nous constatons qu’il s’agit d’un des compagnons de Hagen transformé comme celui-ci. Nous laissons le scion attaché dans sa mare et nous repartons. Aki c’est pendant notre marche fait Kidnapper par le Mofman j’en ai mare d’avoir raison.

Nous avons réussit a arrivé au abord de la scierie, cela n’a pas été facile 2h de marche ce n’est pas grand-chose mais certain d’entre eu semble avoir peiné. On peut observer qu’il y a deux cercles de patrouille avec a chaque fois 5 hommes composé de 4 équipes. Quelle bande de nul même un éléphant passerait entre les mailles mais problème je ne suis pas seul il va valoir gérer les autres le plus simple pour pénétrer la scierie serai de leur piquer leur cape il on tous la même. Putain je hais les sectes bande de boulet américain de merde.

Nous avons réussit Cyrus et moi avons assommés assez de garde pour fournir des déguisements a tout le monde Nelly reste avec les gardes de manière a les sacrifier a son père pour qu’il puisse nous aidez. Jacob, Cyrius et moi passons les contrôles de sécurité et nous nous mellons a la foule. Ils se rassemblent dans le hangar celui-ci a été aménagé. Dans le fond un autel avec des bougies de ci de la. Le scion de Set est attaché a un épouvantails géant du Mufman, ils vont certainement faire un feu de joie. Je demande à Jacob et Cyrius de rester dans le hangar et  d'attendre mon signal pour venir en aide au Scion.

Je ressors donc du hangar et je marche lentement j’entends soudain un bourdonnement. Je décide alors de sortir mon clock47 et mon glaive. Je sens une présence derrière moi, je me retourne le Mufman me regarde et je discerne un sourire il semble content de me voir, Il prend la parole : « Bienvenue a ma petite sauterie j’espère que vous saurez me distraire. » Et le voila qui s’envole de nouveau, mon cœur bas la chamade j’ai bien crue finir comme Hagen. Ciaràn reprend toi trouve une entrée. Comme par habitude les hangars en ont deux je me retrouve sans difficulté grâce a l’extraordinaire surveillance de ces bouseux derrière le rideau de l’autel. J’aperçois un câble qui maintient l’épouvantail en place. Je décide donc de grimpé sur les poutrelles de dégommé le câble qui maintien la statue et de sauter dessus pour dévié la chute du buché et d’évité que le scion de Set ne se retrouve totalement écrabouillé. Nelly réalise son sacrifice a ce moment et une énorme tempête s’abat a l’extérieur de la scierie provoquant la fuite des fidèles dans la plus grande panique.

Yes j’ai géré enfin presque j’ai mis une tel pagaille qu’il a fallu quelque seconde à Cyrus et Jacob pour comprendre se qui se passait. Nous voila sur l’autel la statue géante du Mufman à prit feu c’était pas prévu aussi faut-il être bête pour mètre autant de bougies. Jacob aide le scion de Set et le détache mais le Mufman entre en scène et s’interpose entre Jacob et celui-ci. De mon côté Cyrius et moi devons faire face a un humanoïde très coriace je lui assène plusieurs coup d’épée mais elle résiste toujours Cyrius fait de même et lui tire dessus et celle-ci ne tombe toujours pas et elle m’a envoyer valdingué contre la statue en feu. Je me relève et je la charge Cyrius m’aide pour la distraire avec une plusieurs tirs bien placé. Je fini par lui sauter dessus et lui transpercé le thorax. De l’autre coté de la salle Jacob a tenté une négociation musclé avec le Mufman qui ne semble pas avoir apprécié et tien Jacob bras tendu par la tête le pauvre semble subir le même traitement que le groupe de Hagen. Voyant sa créature morte elle fini par lâcher Jacob. Et déclare alors que Nelly arrive avec Aki : « c’est dommage je m’amusais bien avec ses humains ils sont tellement influençable s’en est pathétique. Vous m’avez rendu un bien grand service en réduisant à néant ce culte minable de ma personne. Je vous trouve fort amusant, nous nous reverrons je pense, vous entendrez parler de nous. » Sur ceux il disparaît.

Le scion de Set est très mal en point et Cyrius ne semble pas s’en préoccuper, Jacob est soutenue par Nelly  et Aki. Je prends avec moi l’égyptien nous voila en route pour la bâtisse ou Hagen se repose. A penne arrivé il demande ou se trouve Liv nous lui rapportons la localisation de son collègue le scion de Poséidon et très certainement l’endroit ou se trouve Liv. A peine nous avons fini qu’il s’élance. Au loin Nous distinguons une vive lumière en provenance de la ville et nous partons pour voir le problème, décidément on les attire.

Arrivé au abord de la ville nous la voyons en feu il y règne une chaleur si intense qu’il nous est impossible de s’en approcher. Dans cette fournaise nous voyons deux silhouettes  l’une est certainement celle du Mufman l’autre est colossale. Je trouvais le Mufman grand (2m20) mais celui là doit être un monstre.

Jacob a été soigné par Décarte et par Aki. On nous annonce que notre travail ici est terminé et que nous pouvons rentrer à nos activités respectives. Je dois avouer que cette mission m’en a fait voir de toutes  les couleurs. Je ne me serais jamais imaginé qu’être un scion soit si amusant. Si je devais résumer mes compagnons je dirais que tous on leur utilité mais que certain sont particulier. Aki est très mystérieux je ne lui fait pas confiance de plus il n’a pas voulu nous parler de sa petite escapade avec le Mufman. Si il n’avait rien à cacher il en parlerai. Jacob est un manipulateur il pense être mieux que tout le monde et son attitude a faï lui couté la vie. Nelly quand a elle semble une bonne personne mais les pratiques sacrificiels qu’elle pratique me dégoute, j’en ai vu faire pareil pour moins et sur beaucoup plus. Cyrius est un bon compagnon il est lui aussi entouré de mystère mais ne laisse rien transparaitre il a surement due en baver comme moi. Je suis certain qu’il me connait de réputation mais il n’a rien dit ce ne doit pas être son problème par conséquent il ne s’en soucie pas, à dire vrai cela m’arrange mais je devrais surveiller mes arrières il serait bien capable de me dénoncer a interpole. Par chance il ne sait pas ou j’habite mon accent français le mettra sur une fausse piste.


Dernière édition par El gringo le Dim 1 Mai - 17:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Mer 8 Juin - 23:12

Part II

1) Douarnenez

Huit mois se sont écoulé depuis Walnet Grove comme prévu je suis à Paris, Jacob m’a demandé si je connaissais un bar pour nous retrouver sans trop attirer l’attention. Franchement la dernière escapade avec les autres n’a pas été de tout repos et nous avons faii y passer. Alaunas semble content de son nouvel habitat il passe beaucoup de temps dans les hight lands autour de la distillerie. Mac cold me l’a gardé pendant que je m’absentais pour voyage d’affaire. Je suis quand même très inquiet, devenir un scion est bien plus dangereux que je ne l’aurai imaginé. Je doute que ce RDV soit aussi agité que Walnet Grove nous allons surement en apprendre plus sur les uns et les autres néanmoins les Dieux prenne toujours un malin plaisir a nous mettre dans la merde.

Voila le Piston Pélican Jacob et Aki sont déjà la ils ont voyagé ensemble. Jacob n’a pas changé toujours aussi sobre et blême. Aki a l’air toujours aussi benêt, Paris a cet effet sur tous ceux qui y vienne pour la première fois. Cyrus et Nelly sont en retard. « Alors Jacob tu a trouvé facilement ? Oui sans problème nous somme arrivé hier soir. Cette ville est fantastique c’est la première fois que je voie une tel architecture, déclare Aki » Quel boulet décidément il doit venir de Mars tien donc je le remarque maintenant mais pourquoi porte-t-il ce nœud papillon il n’a décidément aucun style. Nelly entre Chargé de paquet et de sac de grande marque elle a fait les boutiques tout lui vas a ravir. Nous attendons encore Cyrus qui n’arriva que 25 minute plus tard et nous sommes bassiné par Aki vantant la beauté de paris et s’interrogeant quant a la présence de cette immense édifice pointu. Il en a conclu que la Tour de Gustave est un édifice religieux consacré à son père. Il a tellement l’air sur de lui que nous ne le contredisons pas le pauvre il est vraiment Naïf.

Voila Cyrus qui entre nous nous mettons d’accord pour partir demain jeudi vers 12h pour Douarnenez ou nous sommes attendu  samedi soir sans plus d’information. Nous avons apparemment des chambres de réservées dans un des hôtels de la ville. Nous sommes sur la route dans un petit cortège. J’ai décidé d’en prendre la tête avec Alaunas dans le sidecar Jacob, Nelly  ainsi qu'Aki nous suive dans une voiture Cyrus ferme la marche sur sa moto mais celui-ci par en avant de temps en temps pour voir si la route ne présente pas de danger. Nous arrivons enfin à destination, Alaunas semble aux anges et se précipite a peine arrivé sur la plage. Je laisse Jacob se présenté avec les autres a l’hôtel pour déposer les baguages je passe le reste de la journée a parcourir la plage de long en large jouant avec Alaunas je commence a m’attaché a lui.

Le lendemain matin l’aubergiste nous apporte un colis à chacun, à l’intérieur un colis composé d’un costume d’apparat représentant nos panthéon respectif et une lettre nous demandant d’être près à 19H ce soir dans le hall ou l’on viendra nous chercher. Nous chercher? Mais pour allé ou? En plus il fait un temps de chien dehors c'est vraisemblablement la plus grosse tempête que j'ai jamais vu. Je décide de braver les éléments avec Jacob. La pluie tombe à grosses goutes nous pouvons voir le tonnerre gronder sur les eaux. Sur la digue face a la mer un homme se tien debout, les eaux sont déchainés l'homme admire. Jacob le sens c'est un scion. L'homme se tourne et dit: "alors comment trouver la puissance des dieux du NéméthonDevos?   Que voulez vous dire? , répond Jacob, vous comprendrez, nous nous reverrons ce soir. Comment vous appelé vous demande Jacob alors que l'homme s'en va, Mon nom est Anton."

Nous attendons dans le salon d'entré de nôtre hôtels l'aubergiste n'est plus la. Soudain la porte s'ouvre et entre alors un homme fait d'eau. Il porte un K-way mais il semble ruisselé continuellement. Nous Nous sommes retrouvés à bord d'un galion du 18 ème siècle en partance pour l'île d'or. Il s'agissait d'une citadelle détruite par les dieux du Némethon après que son roi ais voulu renverser ses pères. Nous sommes aussi en présence d'autre groupe de scion tous aussi puissant les uns que les autres. C'est la première fois que je suis en présence d'autant de scion. En parlant avec un certain David Scion de Camulos appartenant au groupe d'Anton que nous allons participer à un petit jeu ou tournois.  Pour faire rentrée un nouveau panthéon dans l'alliance contre les titans les Dieux organises un tournoi entre scion  ayant toujours un but différent. Ce tournoi a pour but de scellé l'alliance. Mon Panthéon Le Néméthon Devos, celui de m'a mère Andarta entre dans cette alliance. Je sens comme un certain poids sur mes épaules une responsabilité je vais devoir me démarquer.

En arrivant sur l'île nous nous retrouvons dans une salle de réception, sur une estrade se trouve différente personne bien distinct. Toute semble extrêmement basique si se n'est l'extraordinaire puissance qui émane de chacun. Après un discours de Teutatès sur notre mission et l'objet de celle ci le banquet commence et nous nous trouvons face a une petite fille qui n'est autre que Odin lui même père des Aésirs. Il a décidé de misé sur nous, nos exploit à Walnet Grove, la découverte d'un Panthéon secret et le sauvetage de son petit fils Hagen l'on décidé mais la jeunes de notre groupe le rend suspicieux. Aki a alors un comportement totalement suicidaire se qui nous fait remarqué. Forcément il faut être con pour demandé a Odin qu'il s'adresse avec plus de respect a chacun d'entre nous. Je me voie dans l'obligation d'emmener de force Aki en dehors et de le sermonner.

J'explique a Aki que mon travail est d'aider les gens a problème et de les soulager de ces problèmes généralement cela se fini par la mort de quelqu'un. Je lui fait bien comprendre qu'il est en train de devenir un problème et que pour lui je n'aurai aucuns états d'âme.
Le lendemain matin les esprits apaisé nous déjeunons en présence d'Odin. Il précise certain aspect de  notre mission nous devrons récupérer, transporter, et détruire une relique des Amatsukami en un lieu qui nous sera communiqué plus tard pour cela nous devrons récupérer auprès d'Amaterasu les informations sur où trouver la relique et où l'emmener. La journée se passe sans encombre et je passe un peu de temps avec David a m'entrainé il a gentiment accepté autant voir de quoi il est capable. Vers 16h de l'après midi nous sentons d'un coup une puissance colossale puis un éclair nous nous dirigeons  vers la zone d'où semble provenir le cataclysme. Je retrouve mes compagnons sauf Aki ainsi que les autres scions devant un spectacle assez étrange.

Amaterasu, Zeus et Odin sont en pleine discussion. Au centre du couloir une zone de 5m totalement carbonisé, les vitres du couloir ont explosées. Puis j'arrive à percevoir entre les mains de Zeus un nœud papillons. Je réalise que le tas de centre au centre du couloir ne peu être qu'Aki cet abruti est mort  j'en ai mare d'avoir raison. Voila se qui arrive quant on provoque Zeus. Odin nous fait signe de le suivre devant l'étonnement général.  "Décidément vous êtes de vrai comique votre ancien camarade portait ceci je me trompe, oui opine Jacob, Cet objet appartient a un être de ce panthéon secret et manque de chance pour nous il indique notre position aux engeances un tel nombre de scion et de Dieux dans un même endroit risque de les attirées. Vous devez ". Odin n'a pas le temps de finir sa phrase qu'un rugissement résonne dehors tandis que les fenêtres explosent et qu'un vent violent s'engouffre dans la pièce. C'est quoi ce bordel Odin ne nous a pas attendu le voila déjà en train de franchir la porte de la pièce.

Dehors c'est la panique les gens cour en direction de la crique et nous allons certainement devoir faire de même. Arrivé en bas le capitaine nous dit que le bateau est déjà parti avec un groupe il reviendra dans 30 minutes. Il nous demande aussi si nous avons notre ordre de mission, les boulets, nous ne l'avons pas. Bien maintenant y reste plus qu'a retrouver Amaterasu entre les explosions la tempête le risque de tomber sur une engeance, ou de mourir sous un éboulement du château. Bien c'est parti au détour d'un des couloirs une forme immense se dresse devant nous et nous charge. J'avais oublié les géants. C'est parti mince alors y prend toute la place ce con. J'arrive a me faufiler pendant sa charge entre ses jambe et a lui lacérer les jambes le faisant chuter. Nous arrivons enfin a trouver Amaterasu il est avec Odin et Zeus face a un monstre gigantesque ressemblant a une plateforme pétrolière  pseudo humanoïde. Nous l'interpellons et nous lance avant de dégommé le géant qui nous poursuivait une enveloppe et de nous faire un petit signe de tête.

Nos ennuies sont loin d'être fini a peine parti de l'île nous sommes pris dans un tourbillon géant provoqué par une créature semblable a celle que nos pères combattaient. Alors que Jacob hurle des ordres aux mouss Nelly c'est réfugié a l'intérieur de la cabine, Cyrus s'amuse dans les cordages a replier les voiles et moi je suis avec David a la barre usant de toute notre force pour nous sortir de celui ci. Les éléments s'accélère et puis plus rien, je me réveil sur la plage cherchant mes compagnons autour de moi. Ouf ils sont tous la. Nous repartons vers l'hôtel. Jacob a examiné l'enveloppe, à l'intérieur il n'y a qu'un mot Brocéliande.


Dernière édition par El gringo le Mar 8 Juil - 4:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Jeu 9 Juin - 17:56

2) La forêt.

Nous décidons de partir immédiatement pour se qui semble être d'après les rapides recherche de Jacob vers la ville de Monfort. De mon coté je décide de téléphoner a l'un de mes clients fortunés. Le contrat passé avec lui ne faisait pas notion d'argent mais d'un service qu'il m'offrirait si je remplissais ma mission. Je décide de lui emprunter son jet personnel par précaution si nous devons bouger.

Arrivé a Monfort Cyrus et moi partons dans un magasin récupérer quelque équipement  pour la randonné pédestre que nous allons forcément avoir. Jacob et Nelly sont quant a eux parti a la recherche d'un guide. Alors qu'ils se rendent vers l'une des maisons ou ils seraient en mesure de trouver leur guide Nelly remarque que grâce a son appareil photo la présence d'énormément d'esprit autour d'une d'entre elle. S'en suis une rencontre avec un vieille homme leur disant de se rendre au vrai menhir de Lampouy  situer d'après la carte hors des sentiers  traditionnelle. Alors même qu'il reparte Jacob veux lui demander une dernière chose mais trop tard la maison a disparu.

Nous voila donc  parti Alaunas semble perturbé et reste près de moi se qui est très inhabituel surtout dans ce genre d'environnement. Nous verrons bien se que nous ont réservé les Dieu dans ce genre d'endroit. C'est étrange mais je suis nostalgique me voila qui pense aux Loups,  ils me manquent mais ainsi sont les règles "un Loup qui quitte la Meute n'y retournera jamais et ne les reverra jamais, nous sommes les fantômes des brumes et pour survivre tout nous est permit." mon seul souvenir est la marque du fer sur mon épaule.  Arrivé a se qui semble être les Menhirs après 4h de marche nous montons le camp au plus vite la nuit sera bientôt là. Jacob prend le premier tour de garde ses yeux  nous serons bien utile l'obscurité n'est en rien un problème pour lui. Voici mon tour Alaunas reste près de moi.
Alors que la dernière heure de ma garde commence j'entends un bruit Alaunas se réveil et part se caché dans les buissons alors qu'une brume épaisse commence à envelopper le campement. je sonne l'alerte mais c'est trop tard je ne voie déjà plus les tentes de mes camarades. Autour de moi la brume disparaît je suis seul dans une clairière d'ou l'on peut voir la lune. J'entends a nouveau un bruit un être d'apparence humanoïde se tien debout près d'un arbre et déclare: "Zut j'aurai préféré la fille elle a de délicieuse courbe et cela fait longtemps que mes crocs n'on plus gouté la chair d'une jeune fille". La bête se révèle au lueur de la lune c'est un loup bipède peut être comme le soupçonnerai un mortel un loup garou. Celui ci me saute dessus j'ai tout juste le temps d'esquivé et de sortir Calgos d'Artos mon épée. Il tente a nouveau de m'attaquer mais cette fois je suis le plus rapide et je lui lacère le thorax tout en l'évitant une nouvel fois. Alors que je me prépare a réattaquer  il se retourne face a moi et tout en caressant sa blessure il me lance une pièce et déclare:" Tu es plus coriace qu'il n'y paraît tu es le premier chanceux à toucher le cauchemar de la bête mais tes amis n'auront pas la même chance que toi." alors que la brume m'encercle a nouveau je me retrouve en compagnie de Jacob puis de Cyrus et enfin de Nelly qui semble légèrement éprouvé.

Chacun d'entre nous à reçus un petit objet Jacob une pierre, Cyrus une baguette de sourcier et Nelly un linge taché. La nuit se passe alors sans nouvel manifestation divine.  Au petit matin alors que nous avons reprit la route Cyrus sent comme une vibration à travers la baguette et celle ci ne vibre que dans une seul direction que nous décidons de suivre. Arrivé devant un menhir semblable a une porte transparente Jacob semble pouvoir passé mais seulement après avoir emmener l'un d'entre nous et dans un certain ordre. Une fois de l'autre coté, nous distinguons plusieurs formes proches d'un petit lac. Celle ci demande une fois face à nous le linge de Nelly voyant que les taches ne s'enlève pas  alors que nous les voyons frotté de toute leur force nous décidons de les aider mais seul Nelly arrive a les faires disparaître. Une des femmes me demande de prendre l'autre extrémité du drap et de le tenir pour pouvoir l'essoré. Alors que le linge perd eau qu'il contenait je sens mon bras se tordre une violente douleur me frappe a l'épaule elle est déboité. Je tombe a terre et je lâche le drap  Cyrus le rattrape avant qu'il ne touche le sol. Je lance alors la pièce qui m'a été confié. Les Cinqs femmes me remercient puis sens vont. Sans attendre je me replace le bras et étrangement la douleur disparaît presque instantanément. Alors que les femmes disparaissent  au loin une large caisse de bois sort de l'eau. Cyrus se mouille et tente de la récupérer mais est arrêté par des sorte de nymphe d'eau qui l'attire ver le fond. Je mes a courir  à une allure dingue et j'attrape la caisse qui est extrêmement lourde. Cyrus est libre et retrouve la terre ferme.

Je suis le seul à pouvoir soulever la Caisse qui maintenant hors de l'eau nous révèle 7 seaux d'idéogramme japonais. Accroché avec la caisse nous trouvons une nouvel enveloppe avec cette fois deux informations: Kyoto et une phrase énigmatique: Les apparences sont trompeuses. Nous repartons à travers la forêt pour retrouver nos véhicules. Je suis soudain arrêté par Cyrus se qui me fait lâcher la boite je me rends compte que nous somme déjà arrivé, je n'ais aucun souvenir de la route et mes muscles sont très endolorie et ma montre indique que nous avons marché pendant 5h sans nous arrêté. Cet objet est particulièrement  puissant si même avec les sceaux il peut avoir de l'influence sur nos esprits. Nous voila en route pour le Bourget ou nous somme sensé retrouvé notre Avions.


Dernière édition par El gringo le Mar 8 Juil - 4:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 10 Juin - 5:53

3) Kyoto

Alors que nous somme exténuer Jacob décide de ne pas dormir pour réaliser des recherches sur Kyoto et de veillé a se qu'aucun de nous ne subisse l'influence d'un tiers et crache l'avions. Malgré la fatigue je reste éveillé, mes muscles endoloris apaisés avec quelque verre de Whisky pur malte de ma distillerie. Jacob en est d'ailleurs un amateur et apprécie de partager un verre en ma compagnie et de discuté de Aki et de sa tragique mort (mdr). Alaunas c'est approprié le siège a coté de Nelly et a pausé sa tête sur ses genoux. Soudain Cyrus et Nelly se réveil en sursaut et en sueur ils viennent de vivre un rêve communs fort déplaisant et remplit d'image de torture ou ils étaient le tortionnaire. Franchement cette mission risque de bien être galère.

Arrivé a l'aéroport après ce voyage qui est a été plus qu'éprouvant. A peine sorti nous assistons a un spectacle assez  étrange, en effet nous voyons un jeune homme dégingandé faire un bon impressionnant sur une personne et une dispute s'en suis. Nous restons la à assister à la scène puis le jeune homme pose les yeux sur nous et s'approche il nous dit: "Suivez-moi". Jacob lui demande de s'arrêter mais celui ci bafouille et nous comprenons vite que c'est un scion au vue du saut qu'il a réalisé mais aussi car il fait référence a la relique dans la caisse puis nous invite a le suivre une nouvel fois. Jacob est sur ses gardes et il me faut presque le poussé dans le train sensé nous amené dans le centre de Nagoya.

Durant ce petit trajet nous en apprenant un peu plus sur ce japonais un peu fou et énervé de devoir nous guider disant qu'il a d'autre chose à faire mais ne sachant pas quoi. A un moment je l'ai vu s'approcher de la caisse psalmodier quelque mot puis être repoussé d'un coup a l'autre coté du wagon une chance qu'il n'y avait que nous a l'intérieur.  Nous avons finalement déposé nos affaire a l'hôtel que Jacob a Réservé au frais de sa société, il a aussi eut le temps pendant le vol de faire quelque recherche sur les sceaux et a découverts se qu'il signifiait. Les sept sceaux correspondent : a la mariée, au moine, au crapaud, au Jumeaux(x2), au dragon, et au démon. Il nous faut un spécialiste des sceaux autant dire un moine ou un prêtre exorciste shintoïste.

Nous voila dans le temple Eitaro notre nouveau compagnons semble particulièrement énervé et/ ou agacé de devoir traduire pour nous. La caisse étant très lourde nous avons aussi acheté de quoi la transporté facilement il est évident que nous ne devons jamais nous en séparer.  On nous indique un certain Tadéiyasu, mais celui-ci n'exerce plus il semble s'après un être perdu  dans les limbes du sake. Toujours d'après lui nous devrions trouver Tadéiasu dans un bar non loin d'ici. Qu'a cela ne tienne en route mais cela ne me dit rien qui vaille un prêtre exorciste alcoolique manquerai plus qu'il se goure et on se retrouverait avec un démon au cul.

Nous trouvons comme nous l'a indiqué le moine ou le prêtre on s'en fou à dire vrai, Tadéiyasu devant un bar ivre mort. Il n'est plus bon a rien. Nous décidons de repartir a l'hôtel avec lui sous le bras histoire de lui parler une foie sobre.  La nuit n'est pas encore de tout repos je suis réveillé par un bruit dans le couloir Alaunas grogne, je n'aime pas cela. En ouvrant la porte Nelly, Cyrus et Eitaro se tiennent debout devant moi ils semblent rendormi mais rentre dans ma pièce et m'agrippe. J'ai beau hurler ils ne m'entendent pas. Alaunas essaye de me protéger et décide de mordre Eitaro a la jambe mais celui-ci bouge et se retrouve avec une morsure peu enviable à l'entre jambe. Même après l'attaque ils ne se réveillent pas et ne veulent toujours pas me lâcher, je crois que la force s'impose. Les attrapants a mon tour j'arrive à les lancer dans le mur néanmoins ce n'était pas ma meilleur idée après réflexion puisse qu'ils l'ont traversé. Les voilas réveillé avec quelque bleu plus ou moins grave. Le maitre de maison accoure et appelle la police je décide de faire discrètement sortir Alaunas les flics serai susceptible de le faire Piquer.  Eitaro est dans un sale état et est emmené à l'hôpital. Nous sommes aussi congédiés par le tenancier.

Tadéyasu en a profité pour filler. Jacob Cyrus et moi repartons à sa recherche Nelly est partie avec Eitaro à l'hôpital. Nous retrouvons l'exorciste dans un cimetière devant une tombe récente. Il a enfin décuvé et nous lui demandons de l'aide pour desceller notre petit paquet. Il semble légèrement anxieux en voyant la caisse et nous dit qu'il ne peut rien faire, la position des sceaux est très spécifique de plus levé un seul d'entre eux dans le mauvais ordre serai suicidaire. Selon lui seul une personne serai a même de nous aidé mais il n'est pas facile a trouver.  

Celui que nous cherchons est le guide de Kyoto, Tadéyasu aurai vu un soir sa demeure volant au dessus du ciel de Kyoto entre deux arc en ciel alors qu'il venait d'exorcisé un fantôme dans la vielle ville. Le jour se lève nous partons nous reposé en attendant la nuit Jacob doute que le Guide de Kyoto se montre de jour. Nous retrouvons Eitaro et Nelly le soir vers 18h il ne semble pas très content de voir Alaunas et essaye de lui mettre un coup mais il l'esquive. Nous voila en train de nous promener a la recherche d'un fantôme connaissant le guide. Jacob ayant le pouvoir de les voir et de leur parler entend dans une maison a l'abandon des cries. Nous tombons sur un couple de fantôme en pleine dispute, la vaisselle vole. Le mari nous explique que son épouse n'a toujours pas réalisé qu'elle était morte. Cyrus demande si elle a toujours de la famille dans le coin, la chance est avec nous sa sœur vit encore tout près d'ici et les voila 15 minute plus tard Eitaro, Cyrus et une jeune femme dans la maison.

Après quelque instant  et quelque mot de la soeur la défunte s'arrête de hurlé puis 5 minute après la voila recommençant. Le mari nous remercie d'avoir essayé. Nous décidons de partir accomplir une nouvelle action en faveur des fantômes. Alors que nous marchons vers une place une forme saute sur un fantôme le dévore devant nous puis reprend sa place sur la fontaine ou elle a élue domicile. Je m'avance l'occire mais mon épée la traverse et celle ci me souffle une petite brume me faisant perdre toute mes forces. Mes compagnons me rejoignent Alaunas se postant juste devant moi en grognant. Jacob constate que l'être devant nous n'est autre qu'une Chikomé ange de la mort d'Izamamie. Il décide de lui offrir son Drakm lui servant à partir dans les enfers. Celle ci l'accepte et disparaît. Cinq secondes plus tard une petite lumière apparaît sur la tête d'une des statues de la fontaine, le Drakm de Jakob lui a été rendu. J'ai bien crue vu sa tête qu'il avait fait une connerie.

Décidément le Guide de Kyoto n'est pas décidé à se montrer et la nuit est déjà bien entamée. Nous faisons une petite halte dans un parc. Je décide d'allé dans au toilette mais la porte est bloqué j'essaye de la forcé et lorsque celle-ci lâche une créature particulièrement baveuse se jette sur moi. Comment décrire la créature la plus grotesque au monde. Une tong géante a l'oeil unique de 50cm,  et une immense bouche d'ou sort une langue extrêmement baveuse.

Cette  Tong géante se présente comme le Bakézori le gardien des chausses pieds devant châtier ceux qui mes maltraites. Ce truc baveux a l'air aussi courageux qu'un bleu face a un tank. Après mainte tractation nous prenons sur nous les demandes du Bakézori et de l'aidé a châtier ses anciens maîtres. Aidé de Jacob, de Nelly et de Eitaro ils arrivent à terroriser le jeune couple responsable de la traitrise envers le chausse pieds. Le ridicule de se sauvetage incongrue est tel que le notifier dans ce carnet serai pure honte a ma légende.
Nous laissons à ses "affaires" le Bakézori et nous pouvons enfin voir le temple du guide de Kyoto flottant au dessus de la ville soutenue par 2 arcs. En route enfin un peu d'action trainer dans ce quartier m'a cassé les couilles pour quoi faut il toujours que tout soit intrigue pourquoi devons nous trouver Intel ainsi c'est plus fatiguant que de se débarrasser un mafieux pour un autre mafieux.

Les deux arches prennent leur départ au sommet de 2 immeubles gardés. Bien nous voila parti pour quelque étage a pied quel galère nous aurions certainement pu maitriser le garde et prendre l'ascenseur. Mais non d'après Jacob c'était trop dangereux foutaise son petit air du je commande les autres commence sincèrement a me gaver, il mériterait une petite branlé a la sauce coup de point ça se voie que tout a toujours été facile pour lui. Arrivé en haut enfin mince alors encore des escaliers je savais qu'on aurait du prendre l'ascenseur.

Nous sommes a peut près a la moitié enfin je crois. Alors que nous grimpons non sans mal j'entends un bruit de pierre derrière nous 7 lions de Pierre parmi les centaines qui orne à intervalle régulier l'escalier nous font face. Et moi qui désespérais que ce moment enfin à dire vrai cela ne me rassure pas trop si les autres se mettent en marche nous sommes mort saloperie de caisse.

C'est parti pour un peu de fight contre des gros chats de pierre on va bien s'amuser. Bon au final çà a été mais c'était moins marrant que prévu Cyrus c'est retrouver entre les crocs de l'un d'entre eux et en essayant de le sauver j'ai pulvérisé la tête du chat de pierre mais il est tombé avec la tête résultat il se retrouve dans les choux. Eitaro à été utile malgré les apparences il semble toujours se foutre de tout. Nous voila quand même arrivée au sommet ou un temple baigne dans la lumière blanche celle ci devrai nous aveuglé mais ce n'est pas le cas, c'est très étrange a dire vrai plus rien ne commence a m'étonné. Eitaro ressemble a un demeuré il est pas a Disneyland mais il fait la même tronche qu'un gamin. Les portes s'ouvrent un homme en habit de moine en sort il est accompagné par un animal entre la chèvre, le cheval, et la licorne. Cette chimère s'approche de chacun d'entre nous et par miracle nos plait disparaissent. L'homme prend la parole et nous sort une énigme à la con comme d'hab c'est putain de dieu sont pas fichu de parlé autrement.

Il nous congédie prestement l'aube approche.  Et lui seul peut rester la ou nous nous trouvons. Et nous voila parti une séance de sprint improvisé. Arrivé en bas Cyrus me gratifie d'une beigne pour l'avoir a moitié tué Alaunas nous a bien attendu et voila le jour pointe son nez. Je crois que nous n'allons pas demander notre reste se soir. On n'est pas descendue que Jacob trouve le moyen de nous faire réfléchir a l'énigme: "la ou le plus bas des hommes se sentira grand". Putain je trouvais les dieux chiants a en crevé mais celui là c'est le bouquet.


Dernière édition par El gringo le Mar 8 Juil - 4:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 10 Juin - 22:01

4) A la recherche d'un bordel

Bien, bien on a toujours pas commencé le descellement de la caisse et celle-ci nous fait bien chier le simple fait de la trimbalé me les brises Eitaro pourrai s’en charger mais il est tellement con qu’il serait capable de la vendre au plus offrant ou de la paumé. Alors logiquement parlant un lieu ou le plus bas des hommes seraient grands ça peut être qu’un bordel mais ça doit être un vieux truc tout moisi.

Jacob et Eitaro se sont rendu a la mairie du vieux Kyoto non s’en mal et on trouver dans les archives la localisation d’un très ancien bordel qui aujourd’hui est a l’abandon, nous voila dans un quartier plus du tout touristique et plus pour les initier car entre les maisons d’hautesse, de putes tenu par les yakusa, et un vieux temple y a de quoi faire. Bon on a fini par tomber sur la fameuse maison, mais elle ressemble plus a Aki (tas de cendre) qu’à une vrai comment dire maison de passe. La journée ayant été entièrement utilisé pour trouver la maison celle-ci reprend a la nuit tombée ses lettre de noblesse. L’entrée nous est refusé car nous ne somme pas accompagné d’un Kami, qu’a cela ne tienne j’en connais un et la seul manière de le faire venir c’est de maltraiter un chausse pied. Après moult et moult insulte sortant d’une poubelle notre ami le Bakézori à la langue baveuse me saute dessus.

Alors que Jacob, Nelly et Eitaro sont à l’intérieur Cyrus et moi partageons un verre enfin nous en avons un peu abusé et résultat la caisse a disparu emporté par une créature a l’odeur plus que nuisible. J’arrive à joindre Jacob, a moitié hypnotisé par quelque danseuse du bordel à kami, et lui annonce tant bien que mal la nouvelle. J’ai demandé à Alaunas de les guidés après moi Cyrus est déjà en train de suivre la piste. Trois forme s’interpose a un croisement Cyrus arrive a les passé mais je suis arrêté et un petit combat commence entre trois être sans visage. J’ai réussit a m’en débarrasser avec Nelly, Jacob, Alaunas, et Eitaro qui ont réussi à me rattraper. Je tente de retrouver la piste toujours fraiche et me voila à courir a toute vitesse derrière Cyrus que je retrouve quelque Km plus loin devant des bâtiments industriel il est a terre et a quelque mettre plus loin une sorte de boule de boue de merde et d’autre élément peu ragoutant. J’arrive avec pas mal de vitesse et je m’interpose.

Cette saloperie pue un truc de ouf sans comté qu’on est à coté d’une station d’épuration. La voila qui saute dans le bouillon et nous en train de suivre les tuyaux et d’entrer par effraction dans une structure réglementé on a déjà fait pire mais bon casse couille. Nous l’avons coincé dans un couloir Eitaro s’est prit la charge de la boule de merde dans la gueule, Alaunas lui a bouffé la jambe et je les taillés en julienne histoire de changé, Nelly à tenté de la laver avec de l’eau, elle n’a pas eut l’air d’apprécier. Bon on a fini de pourrir la pourriture dans sa tanière Nelly a trouvé un ruban rouge dans se qui semblait être sa couche. Eitaro est mal en point et Jacob a appelé une ambulance dehors j’ai prit la liberté brulé le monstre manquerai plus qu’un mortel tombe dessus aujourd’hui. La j’en ai mare je rentre dormir y en a mare

Nous voila de retour devant le Bordel des kamis a l’entré nous exigeons de voir la patronne. Eitaro est en fauteuils roulant nous pouvons entrer et nous nous retrouvons face a Trois Gaïcha zarb enfin pour Kami et on nous remet a chacun un petit mot et le sceau jumeau inversé de la marié avec une lettre pour la route des temples d’Inari. Le sceau est placé celui-ci s’enflamme puis un petit rire se fait entendre.

Sincèrement je hais cette caisse elle commence a me faire peur et il y a de quoi on nous demanderait pas de la détruire cette merde si elle était bienveillante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Dim 12 Juin - 10:15

5) La route des temples d'Inarie

Sans attendre nous voila partie pour la route des temples à une heure de train. Nous demandons aux informations s'il n'y aurait pas un chemin moins touristique mais pas a la connaissance de  l'hôtesse. Nous prenons au passage une carte de la région et nous voila parti. Après avoir parcouru une centaine de mettre nous croisons un vieux moine qui nous interpelle. Il nous demande si nous connaissons la vieille route et de le suivre. Après une ou deux minute de concertassions et pendant que le vieux commence déjà a se barrer, nous décidons de le suivre. Le moine a beau avoir 150 ans il avance le con, Arrivé près d'une cloche le moine s'assied et pointe l'escalier en nous souhaitant bonne chance. Putain et c'est pour qui la caisse c'est pour bibi.

Cyrus est repartit à la gare chercher des vivres nous ne savons pas pour combien de temps encore nous allons faire mumuse dans la nature. Alaunas semble content il s'amuse dans les fourrés et vient de temps en temps me voir, la monté est éprouvante et Eitaro n'est pas encore totalement remit de ses blessures, il a néanmoins abandonné la chaise roulante. Petit bivouac improviser ferai du bien nous avons fait plusieurs nuit blanche depuis que nous somme arrivé au japon certes Jacob et moi  avons une certaine résistance à la fatigue mais les autres ne peuvent pas être efficace si il ne dorme pas. Tien donc il y a de la lumière par la bas nous devons être arrivé près du premier temple il doit y avoir beaucoup de touriste ou qu'il y ai autant de bruit.

Spectacle étrange un festival typiquement japonais a lieu pour célébré je vous le donne en mille nous 5, il y a une sculpture de 8m de nous et manque de bol il nous on reconnu je n'aime pas du tout cela Jacob est de mon avis. C'est étrange je ne saurai dire comment j'apprécie Jacob Mère m'a dit de me méfier des scions grecs ils sont selon elle l'incarnation de la beauté et des traitrises curieux tableau. Jacob est un manipulateur mais en voyant Hadès difficile d'imaginer que ses enfant soit différent. Cyrus et Nelly ressorte en courant et nous hurle "on se casse", j'en ai mare d'avoir raison. Nous cherchons une sortie a travers un temple fermé je l'ouvre en forçant mais une fois a l'intérieur je voie Cyrus  se transformer en chat bipède, Nelly en jaguar bipède, Jacob en minotaure, Eitaro en démon japonais  et moi je cherche Alaunas mais je constate dans le reflet de la cloche qui me fait face que je suis mi homme mi-loup. Nous sortons mais les villageois viennent vers nous armé de torches et de bèches. Cyrus et Nelly son monté sur le toit histoire de voir une sorti. Jacob, Eitaro et moi faisons face à la foule. Nelly pousse un rugissement et nous fait signe de la suivre. Ensuite j'ai pas tout pigé on est passé a travers la fontaine on a retrouvé notre apparence et y avait plus les villageois sur la place on a retrouvé le moine de 150 ballais et il nous a remis le sceau du moine.

On est repartit tout de suite c'est vraiment la dèche y vont plus tenir debout. Nous avons marché jusque midi faisant de petite pause toute les heures j'ai réussit a imposé se rythme, Nelly semble crevé. On a fini par arrivé dans une clairière ou un gigantesque Tori plus neuf que neuf trône au milieu, ollé cœur traversons. Nous nous retrouvons dans un tout nouveau lieu avec derrière nous un Tori contre une falaise. Devant, ben un énorme croassement nous a fait sursauter. Un crapaud de 2m de haut se tien en haut d'une maison a 5 étages typiquement japonaise. Ce spectacle étant navrant, et parce que ce truc baveux m'a encastré dans le sol en prenant appui sur moi pour sauter, je ne dirais qu'une chose on a récup le sceau du crapaud situé sur la langue du crapaud géant qu'on lui a coupé.

Le Voyage à été éprouvant pour tous nous passons la nuit dans la maison. La Nuit est encore une fois pas du tout drôle pour Jacob et Eitaro ils se sont réveillé en hurlant le regard vide et n'ont pas voulu nous dire se qui c'est passé. Jacob est plus résistant qu'Eitaro et pourtant il est lui aussi tout aussi traumatisé,  je n'aime pas ça mais alors pas du tout. Je suis le seul a avoir reçut un entrainement militaire poussé et depuis tout petit j'en ai déjà vécu plus que certain. Non je n'aime pas ça déjà que la moitié des membres de cette équipe sont affaiblie par le voyage si en plus la caisse touche a notre psyché sa pue, des guerres se sont gagné avec le moral.

La route le lendemain se fait dans le silence Eitaro et Jacob discute en avant du groupe. Nos réserves de nourriture commence a se faire rare je vais aller nous débusquer quelque bais sauvage ce n'est pas grand chose mais cela fera du bien au autre. Nous somme arrivé près d'un funiculaire, pas moyen de continuer a pied on verra bien ou cela nous mènent. Sa, c'est pas un funiculaire de PD il vient de  de passé au travers un temple sans ouvrir les portes et on est escorté par 4 samurai en armure. Les portes s'ouvrent et les Samurais continuent leur chemin. Let's go y a pas d'autre solution alors que je m'avance je me sens d'un coup très faible Nelly derrière est elle aussi d'un coup sans force. Je demande a Eitaro d'amener Nelly près de moi et comme par magie je retrouve mes forces et elle aussi. La lettre que m'ont remise les Gaïcha zarb disait "la route est toujours moins difficile avec un ami". Décidément ce n'est jamais une promenade de santé.

Dans la clairière de Bambou cinq personnes nous font face: 4 samouraïs, un mec en armure avec une grande lance et un masque de démon. Il prend la parole en pointant Eitaro de sa lance: "Je suis Bishamonten, Toi tu as blessé un être sacré tu seras puni". Ca sa devait arriver. Nelly avec moi nous devons nous occuper de deux de ces Samouraïs combinant ses pouvoirs sur la glace et l'eau avec mes coups d'épées nous réussissons à vaincre nos adversaires sans trop de difficulté. Jacob et Cyrus ont eut un peu plus de difficulté mais s'en sont eux aussi sorti. Nous avons aussi trouvé une moitié des sceaux des jumeaux derrière le masque de chaque Samouraï. Eitaro comment dire, Il a planté dans la cuisse de Bishmonten son wakisashi mais Bishamonten a fait pareil avec sa lance dans le ventre d'Eitaro et il l'a littéralement planté dans un bambou (si la situation n'aurai pas été si nul j'aurai trouvé cela drôle mais là j'hésite). Bishamonten reprend la parole: "Je vois que cela à été rapide, tout en enlevant sa lance d'Eitaro et en cautérisant la plait, vous n'êtes pas encore près a me faire face cela viendra peut-être  un jour". Puis se retournant il disparait.

Eitaro est mal en point nous le conduisons à l'intérieur du temple et décidons de l'installer pour lui faire reprendre des forces. Je décide de partir avec Alaunas a la recherche de plante médicinal. Trois heures après je n'ai pu trouver que quelque herbe qu'on lui donne en infusion. La nuit tombe et dormir nous fera du bien.  Finalement ce n'était vraiment pas une bonne idée de dormir Cyrus et moi avons partagé un rêve, l'entité contenue dans la caisse a voulu nous convaincre de la libérer sous convers de pouvoir en plus. Nous avons refusé mais le cauchemar a duré toute la nuit nous nous sommes fait torturé par Eitaro inconscients a cause de ses blessures puis par la teigne de la boite. Jacob et Eitaro ont été traumatisé, Même mon entrainement militaire n'a servit a rien. Je doit devenir plus fort. Après avoir passé mes nerfs sur plusieurs centaines de bambous j'ai fabriqué un brancard pour Eitaro mais si je m'écoutais je l'achèverai il n'a pas sue résister et nous a torturé avec  toute sa force.

Nous reprenons la route après un rapide petit déjeuné et nous aboutissons à un nouveau Tori nous emportant une nouvelle fois très loin et devant une colline dont la pente a 60% ne m'inspire pas et ou trône au sommet un Dragon doré, surtout que j'ai toujours la caisse de merde.  Encore une fois nous sommes fassent a une épreuve qui a demandé a chacun de dire sa foie en la destruction de la relique maudite.  Cela n'a pas été de tout repo mais arrivé au sommet nous avons défait le sceau du Dragon. Juste après cette action une brume noir et épaisse nous a mené dans un lieu étrange ou chacun d'entre nous a du repoussé ses limites et ne jamais croire se qui se présentait à lui. Au final Nous avons regagné nos corps véritable le sceau du démon disparu une vision angélique nous est apparu Oto Imé a guérie nos blessures et surtout Eitaro puis nous a invité a prendre un nouveau Tori qu'elle venait de créer sous nos yeux.


Dernière édition par El gringo le Mar 8 Juil - 4:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Lun 13 Juin - 13:42

6) Cataclysme

Oui la c'est la merde nous avons franchi le Tori pour arrivé devant un paysage de désolation ou plus aucune construction ne tien encore debout. Au loin on entend des sirènes et l'on voie bon nombre de camion envoyer de l'eau vers un bâtiment en ruine Jacob prend son téléphone et découvre l'horreur un tremblement de terre de suivit d'un tsunami viennent de ravager la région de Fukuchima. Comble de tout cela la centrale Nucléaire juste devant nous a plus de problème qu'un mec avec un cancer généralisé. Une voiture de militaire nous emmène vers une zone ou nous allons apparemment être décontaminés. Dans un gymnase ou tout c'est improvisé. Sur place nous trouvons les blousons de Hagen et de Liv il était la il n'y a pas si longtemps. Eitaro arrive à provoquer un chaos on ne sait pas trop comment nous permettant de sortir discrètement et de récupérer la voiture de Hagen dont les clefs était dans la veste.

Et nous voila parti pour une centrale Nucléaire je ne sais pas trop pourquoi mais la caisse est étrangement légère à présent je n'arrive pas à l'expliquer, il me suffit d'une main pour la porter. Jacob à appelé Anton et il on été coupé il nous disait de ne pas venir et que la situation était ingérable. Cyrus est parti voler des combinaisons anti radiation. J'ai demandé à Alaunas de rester près de la voiture. Allez quitte a mourir pour la gloire autant que ce soit dans un endroit insolite. Nous avons réussit a nous faire passer pour des consultants nucléaires européen quel blague! A l'intérieur c'est simple y a plus un truc encore en état et la structure tient par je ne sais quel miracle. Nous voila dans la salle des turbines du réacteur numéro un. Tout a été dévasté. IL y quelque chose qui rode entre les turbines. Oui Un Oni Japonais traine dans la pièce, la fuite s'impose. Après avoir passé la porte de la 2ème chambre l'Oni a arrêté de nous poursuivre.

La deuxième chambre de turbine est une sorte de jungle luxuriante. Impossible de savoir sur quoi on va tomber mais je ne compte pas trainer. D'après le plan nous allons passer près d'une salle de contrôle. Cyrus veut voir se qui c'est passé. Nous voyons plusieurs géants entrés dans les différentes salles et 5 formes encapuchonnées. Cela ne me dit rien qui vaille, je trouve dans un coin de la pièce la veste d'une des équipe de scion présente au départ sur l'île et un fusil a pompe que je donne a Cyrus. Nous entendons du bruit dans le couloir. J'ai vu plusieurs films de Romero mais c'est la première fois que je rencontre des zombies en vrai. Chaaargé!! Faisons un peut de place jusqu'à la prochaine salle des turbines.

Troisième salle même tableau que la première a une différence un géant est encastré dans le sol et le reste de la salle a morflé. Nouvelle porte et la je pige plus rien. On a une cuve de lave, des scions autours attaché devant une estrade ou se tien l'équipe d' Anton avec les reliques face à lui. Et devant l'estrade un certain nombre de scions a genou en signe de respect. A oui il y a aussi deux géants près de l'estrade. Bon discussion entre Anton et Jacob, on me demande aussi de leur donner la caisse dla merde jme la traine depuis Brocéliande j'vais pas la donné. Je choisis de la jeter dans la cuve de lave. Ça c'était une belle connerie, la cuve contenais un magnifique géant de feu et il a sauvé la caisse. Putain de merde le con.

Anton nous donne une dernière chance mais Jacob ouvre une petite boite et nous voila dans le noir c'est quoi ce bordel. Les ténèbres de Jacob se sont dissipé, un des potes d'Anton c'est prit une balle certainement de la part de Jacob, Bien joué. Anton conclue que nous ne l'accompagnerons pas et voila David qui me saute dessus et tente de me pourfendre mais je pare son attaque. Derrière moi Cyrus enfin je crois, c'est mit à briller comme une luciole et vient de balancé un rayon solaire en plein sur un des géant et l'a comment dire ça poétiquement : "trouer". Le bestiaux est coriace il tient encore debout. David ne bouge plus Nelly a du se mettre a poil pour que le gaillard soit dans cette état. Qu'a cela ne tienne je le décapite comme tout les traitres le mérite, dans le même temps je m'empare de son épée et la balance sur le géant trouer, Head shot plus de son ni d'image.

Le combat n'est pas terminé et le géant de feu décide de sortir de son bain de me faire un câlin. Mauvaise idée il est chaud bouillant le con. J'essaye de me dégager mais il est trop fort pour moi. Jacob aide les autres groupes de scion a s'écarter du combat. Eitaro surgit d'une des plates-formes et tente de tranché le géant de feu mais non raté, fail. Cyrus s'occupe quant a lui de l'autre géant et l'entame bien. Avec l'aide de Nelly aspergeant d'eau le bras qui me maintient et de Eitaro j'arrive a me dégager. Mes attaques n'ont aucun effet il me faut quelque chose de plus gros tien une turbine vlan dans la gueule. Bon le connard est toujours debout il est costaux.

Cyrus en a fini avec l'autre géant aidé de Jacob. Rien ne marche Jacob nous hurle soudain "l'azote des turbines." Eitaro et moi les fracassons mais je me prend un retour de gaz et me voila dans les choux. Cyrus m'a raconté que Nelly a réalisé un circuit d'eau et d'azote et la rincé. Bref le géant est mort. Nouveau problème nos combinaisons antiradiations ont cramé et j'ai la gerbe. Nous entendons alors une voie "J'apprécie se que je viens de voir. Je vous transfert la ou j'aurais une total vu sur vous." Dans un Rayon de lumière nous nous retrouvons dans un lieu idyllique. Je voie des bombes scandinaves partout.

Résumons, on a paumé les reliques, elles sont toute en possession d'un seul type qui on l'a comprit veut s'en servir. Selon moi il a toutes les chances de devenir fou quoique il l'est certainement déjà pour vouloir faire ami ami avec le psychopathe de notre boite. Eitaro a fuit le combat avant de l'affronter son comportement est dangereux c'est certainement celui dont je dois le plus me méfier. De plus je ne veux plus lui parlé avant qu'il ne s'excuse la nuit de torture il n'était pas conscient mais il l'a quand même fait cela veut dire qu'il le voulait. Depuis notre arrivé au Walhalla je me suis éloigné de mes compagnons je ne souhaite pas les voir d'avantage. J'ai besoin de repos pour assimiler tout se qui m'est arrivé durant cette quête

J'ai besoin de retrouver les Highlands et la distillerie j'ai aussi bien besoin de me bricoler une nouvelle custom la dernière fois que j'ai bricolé une moto c'était après la mort de Joe, c'est fou comme ce vieux bouc me manque, ma vie me manque. Je ne sais plus quel est mon but je peux à tout moment être de nouveau appelé par mère pour je ne sais quel genre de job. Un petit contrat me ferai certainement du bien de plus maintenant que je suis un scion plus rien n'est hors de porté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Mer 15 Juin - 18:00

Part III


1) Retrouvaille et déjà des problèmes

Cela doit faire 9 mois que je n'ai plus vu ni eut de nouvelles des autres j'ai retrouvé mes habitudes et Alaunas aussi il se plait bien dans les Highlands il a de grand espace et la nature y est belle. J'ai obtenu et remplit deux contrats, c'était vraiment nul aucun chalenge j'ai d'ailleurs même pas prit la peine de faire cela en finesse. Être un scion ne me met pas pour autant hors de danger, je dois quand même rester sur mes gardes. C'est étrange entre notre séparation ou je ne pouvais vraiment plus les voir en peinture et  aujourd'hui,  j'aurai besoin de les revoirs comme si une force invisible me poussait de jour en jour vers eux.

Me voila de retour chez moi j'ai enfin fini ma nouvelle custom et je l'ai essayé avec Alaunas. Tient quel est cette voiture je n'attends personne pourtant et Alaunas ne semble pas grincheux. Allons voir, cette personne qui ne se gène pas.  En entrant je tombe née a née avec 3 demoiselles, des triplée, s'affairant dans la cuisine. Elles se sont en un même temps présenté comme filles d'Epona déesse des chevaux. Je leur ai demandé si elles comptaient resté et l'une d'entre elle m'a tendu un parchemin puis ma confirmé qu'elle allaient s'installé ici. Eu oui pourquoi pas enfin comment je vais expliquer ca moi.

Déroulant dans le salon le parchemin venant de ma mère, elle me demande de partir pour Los Angeles retrouver les autres de mon groupe. A peine ai-je fini de lire le parchemin que le dessin d'une lance en bas de page se met à briller, je ressens comme une brulure sur mon avant bras droit comme si on me marquait au fer rouge. Alors que la lance disparait totalement du parchemin la douleur baisse et me voila avec une lance tatoué sur mon bras. Un post script om apparait la ou était la lance sur la lettre et je peux lire:" La ou ton épée te donne la force la lance te protègera". Putain encore une énigme a la con. Alaunas est devant moi et me regarde la tête de travers, décidément le langage animal n'est pas mon fort.

Je suis en train de préparer mes affaires quand mon téléphone sonne c'est Jacob. "Hallo Jacob, Oui Ciaràn tu n'aurais pas reçut l'ordre d'aller a L.A? Si je fais mes bagages à l' instant. Super Je passerai te prendre a l'aéroport je te réserve un vol en partance d'ou? De Glasgow pour demain soir fait moi parvenir l'horaires par sms on se retrouve à L.A. J'envoie quelqu'un de ma compagnie prendre ton épée je doute qu'elle passe la douane elle voyagera par colis expresse avec des œuvres d'art. Parfait Jacob on se retrouve a L.A."

Le lendemain matin je trouve les filles encore une fois en cuisine, je leur demande de prendre soin de la distillerie être gentille avec les ouvriers. J'ai laissé des instructions au maitre d'œuvre pour qu'il ne soit pas étonné de voir 3 splendides triplées  chez moi les présentant comme des cousines. J'ai prétexté mon départ pour les États Unis comme voyage commercial ou je compte ouvrir une succursale pour promouvoir le High Whisky sur la cote ouest. Le Taxi est la et j'ai du batailler ferme avec Alaunas pour qu'il daigne rentrée dans sa cage de voyage. Il n'a pas arrêté de grogner jusque l'aéroport et le chauffeur en a eut peur. Dix heures de vol en direct  et en buisines Jacob a bien fait les choses.

Jacob est la il a laissé tombé la cravate forcément nous somme a L.A et il a rasée sa barbe j'ai presque pas réussit à le reconnaitre. Les Scion du Dodékatéonne sont vraiment précieux parfois. Alaunas a presque démolie sa cage de voyage et il grogne toujours. Jacob me dit que Nelly est déjà arrivé nous les retrouverons ce soir chez Cyrus en attendant nous allons au siège d'ou il m'a prit RDV avec un agent immobilier. Les Bureaux sont dans un bâtiment récent et il me montre mon bureau. Il m'apprend que nous sommes là pour remplacer un autre groupe de scion précisément un groupe de demi-dieu allant bientôt faire leurs ascensions. Ils ont aussi un problème et nous allons devoir le résoudre. Et galère je suis à peine arrivé que c'est la merde.

Nous voila chez Cyrus, Sur une chaise une jeune femme aux yeux félin fume et a une bouteille de whisky près d'elle a moitié entamé. Le loft typiquement Américain je tends a Cyrus une bouteille de High Whisky que j'ai prit soin d'emballé il m'a manqué le bougre, sa bonne humeur et son caractère distant m'a toujours été sympathique. Il me présente sa demi-sœur Nadia. Nelly me prend dans ses bras et fait de même avec Jacob. Eitaro n'est pas encore la. Sur une table se tien un chat qui simple d'apparence est stressant. Alaunas s'approche de lui puis recule les oreilles basses et s'allonge près de moi et tremblote.

Nous venons vite au sujet principal notre présence ici. Nous remplaçons le groupe de Nadia qui a quelque problème interne et qui nous devons les résoudre, sans cela ils ne réaliseront pas leur ascension. Soudain Nous entendons quelqu'un toquer sur le balcon, Eitaro égale à lui même demande qu'on lui ouvre. La soirée se passe sans trop d'encombre et Nelly semble beaucoup apprécier mon whisky mais ne tien pas l'alcool et la voila bourrée. Cet abruti d'Eitaro a qui je ne parle toujours pas c'est approché du chat d'un peu trop près et se retrouve balafré mdr.

Le lendemain j'attends l'arrivée de mon épée et d'un ou deux trucs que j'ai aussi ramenés d'Écosse. Ah voila mon paquet tout y est et il n'y a eut aucun problème, mon Taurus 454 SS, mon Glock 22, et mes 2 colts 45 /1911. Je m'empresse de descendre le tout au coffre. Truc cool on est au US et on peut tout acheter qu'a cela ne tienne je ferai quelque course plus tard.

Cyrus a déjà commencé l'enquête et sais que Hamund scion de Thor a disparu mais il a entendu parler d'un combattant monstrueux arrivé dans les combats clandestins récemment. Cette piste est à suivre et le voila partie avec Eitaro pour essayer d'entrée dans ces combats. Youpie, nous savons ou se déroule le combat de ce soir et il y a une surprise a la fin apparemment, peut être Hamund. J'arrive en compagnie de Nelly qui déploie ses charmes pour nous permettre de rentrer à l'intérieur du hangar ou les combats ont lieu. Je préciserai aussi que nous sommes dans une décharge.  Les combats s'enchainent et je distingue dans le carré VIP une personne ayant toute les caractéristiques du mafieux. Je cherche donc à avoir une audience mais sa sécurité me stop et j'obtiens la carte d'un de ses collaborateurs.

Puis nous constatons que le hangar commence a se vidé et nous apercevons Cyrus et Eitaro dans un coin. Le maître de soirée annonce que le combat surprise aura lieu dans quelque instant et commence a énoncé les talents de la bête qu'il fini par appeler Hammer. Nous voyons entrée un colosse de 2m aux épaules très large qui ressemble trait pour trait à Hamund. La seule différence c'est les cheveux hirsutes,  et la barbe mal taillé. Bon on a retrouvé Hamund, sur une poutrelle se tient en équilibre une forme à l'autre bout de la salle, et je là signal a Cyrus. Hamund se retrouve face à 4 molosses qu'il commence à déchiqueter puis soudain c'est la panique et l'on entend le bruit d'un hélicoptère. La forme gracile est descendue de son perchoir après que Hamund ai fini de massacré le dernier chien. Il la regarde puis il s'enfuit. Je poursuis Hamund pendant que Jacob et Nelly essaye de se barrer. Cyrus et Eitaro poursuivent la forme et ils découvriront qu'il s'agit de Nadia. Quand a moi je me tape un sprint après Hamund qui saute dans une camionnette. J'ai tout juste eut le temps de relever la plaque.

Bon la c'est un peu la galere car on a mis une plombe à regagner le bureau ou l'on a débriefé. Au matin Cyrus trouve sa sœur forte énervée et il parte instantanément avec Eitaro chez la villa du groupe dans les quartiers chics d'Hollywoob ou nous allons rencontrer les autres membres du groupe par la même occasion. L'arrivé est assez cérémonial ils vivent dans une très grande propriété ou des gardes Jaguars sont répartie dans le parc. Il y a plusieurs bâtiments de style japonais, aztèque, ou grec. Nous sommes accueillies par Emanuel scion de Dionysos et nous voyons arriver Tatsuki le frère d'Eitaro. Sortant avec une lance Kainy une Scion Aztèque d'après son physique, elle est même flippante pire que Cléo le chat de Nadia.

Apparemment ils ne savent pas se qui arrive à Hamund se qui pose problème car il a la charge de Randy le Scion de Loki du groupe. Emanuel a prit a par Jacob. Nadia est sorti avec Cyrus, Tatsuki est sorti avec Eitaro sous le bras. Me voila avec Nelly qui est encore en train de bouffé mais Kainy n'est plus la. J'entends un coup de feu et je me précipite dans la direction du bruit. Cléo a attrapé la jambe de Kainy sous la forme d'un tigre et a failli faire un troue a Cyrus sauvé in-extrémiste par Nadia. Jai dégainé mon épée et je fais face. Je suis con ou quoi défier un demi-dieu mais la vie d'un de mes camarades est en jeu.  Emanuel stop non s'en mal Kainy qui n'est autre que son épouse la bonne blague.

Résultat des courses nous sommes rentrés au bureau pour programmer la suite des évènements quand soudain le téléphone de la salle de réunion sonne. Jacob décroche: "Hallo, Jacob,  Oui, Ici Randy ".


Dernière édition par El gringo le Mar 8 Juil - 5:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Jeu 16 Juin - 10:55

2) Emmerde and Co

Randy nous a balancé une énigme à la con et nous avons tenté dans la journée de la comprendre mais impossible, Cyrus est allé voir un de ses contacts à la police pour qu'il nous dise d'ou proviens le camion dans lequel Hamund c'est enfuit. En attendant je décide d'allé trouver mon contact de la mafia après avoir récupéré ma moto a la fourrière.

C'est un préteur sur gage ouvert 24h/24 et 7 jour/7. Je décide de lui laisser ma carte pro et en partant je fais mine d'arracher la porte sans faire exprès mais je voie qu'il laisse tomber ma carte. Bon y va voir de quel bois je me chauffe, volant la première bagnole pourave que je trouve, je décide de démolir sa devanture. Sortant je lui demande de ne pas me prendre pour un débutant et je pose sur le capo une liasse de billet pour les réparations. Le bougre l'a mal prit et me tire dessus. Me voila à terre il est au dessus de moi le canon de son fusil devant ma tête. Je rigole à gorge déployé puis déviant le canon je l'attrape à la gorge et le soulève.
Je lui dis:"J'ai pas envie de te tuer j'y gagnerai rien mais j'ai toute l'attention de ton patron maintenant, T'es un homme mort jamais on travaillera avec toi, Voyons j'ai été polie mais on ne doit jamais me manquer de respect." Le laissant tomber car il commençait à suffoquer je me barre avant de dire: "Appelé moi au besoin je fais des promos, satisfait ou remboursé".

Me vola de retour au bureau ou je m'installe pour dormir dans un des canapés du bureau de Jacob cherchant des connections et le lieu du prochain combats. Jacob me réveil vers 10h et je décide de me faire un petit dej au Whisky. Tout le monde arrive progressivement et Cyrus arrive a son tour et nous annonce qu'il sait d'ou viens le camion. Jacob se souvient que la société qui a fait le déménagement de Cyrus ainsi que de ses affaires appartient à l'autre groupe de scion. Il passe un coup de fil à Emanuel qui le lui confirme. En route pour Holly Transport. Cyrus fait jouer son insigne pour que le directeur nous apprend que celle qui a prit le camion n'est autre que Kainy et Il nous localise le camion grâce à son GPS. Celui-ci est dans un des garages du site.

Arrivé sur les lieux il y a une forte odeur de javel sur tout le camion a l'intérieur du compartiment arrière comme dans la cabine du conducteur. Celui qui a fait cela est très intelligent et méticuleux. Eitaro utilise ses dons de l'esprit et arrive à peut près à faire dire au camion ou kainy a déposé Hamund. Bingo Cyrus et moi retrouvons un fragment de l'odeur d'Hamund, Cyrus appelle Nadia. Dans cet entrepôt délabré, nous nous dirigeons vers la cave ou nous trouvons Hamund Attaché au sol par cinq étaux en fer. Il est aussi drogué d'après la présence de la seringue pour cheval près de lui. Nous entendons du bruit a l'extérieur, Cyrus et moi remontons. Nadia est arrivé avec Cléo qui a prit la forme d'une Panthère, Nadia est bizarre et ressemble beaucoup a un félin. Cyrus l'appelle mais elle le balance a l'autre bout de la pièce et Cléo me gratifie d'un coup de griffe et me plaque à terre.

Nadia est passé Cyrus c'est relevé et tente de la ralentir pendant que j'entends Jacob hurler a Eitaro de briser les liens de Hamund. Alaunas c'est jetté sur Cléo et a réussit à la bloquer. Bien on arrête de jouer. Je mes toute ma force et je décoche un coup qui fait vaciller Cléo qui c'était transformé après l'attaque d'Alaunas en lionne. Et la c'est la merde Cléo est en train de grossir a vu d'oeil. Sans trop savoir pourquoi en prenant mon épée en main le manche de celle -ci s'allonge et forme une hampe. A l'attaque, mon premier coup semble l'avoir touché et Alaunas essaye de la distraire pendant que je prépare un autre coup. Cléo à fini de ce transformé, la je suis dans la merde une Lionne néméenne se dresse devant moi et je suis tout seul les autres fond mumuse avec Nadia et Hamund. Sautant et prenant appui sur le mur je tente d'embrocher Cléo ou du moins de la ralentir. Bon je viens de tester la résistance de la peau des bête Néméenne. C'est dure, très dure même en y mettant toute ma force impossible de la transpercé, cette Cléo est incroyable.

J'entends plusieurs choc sourd avant un plus gros et la je sens la structure vacillier, tout va s'effondrer. Cléo c'est précipité en dessous alors que je n'ai pas attendu mon reste pour sortir. Les autres me suivent de près. Nous sommes sortit tout juste, non nous ne sommes pas tous sorti a temps. Nelly est inconsciente et bloqué sous une poutre Et je me précipite avec Jacob pour la sortir de là. Sautant sur mon Side-car avec Nelly et Alaunas blessé dedans je me précipite à tombeau ouvert vers l'hôpital le plus proche. Nelly est prise en charge directement, et les médecins examinent aussi ma blessure qui est pratiquement déjà guérie. Je reçois un message de Jacob 3 heure plus tard me demandant de le rejoindre à la villa Je n'y comprends rien c'est quoi ce merdier il lui arrive quoi a Nadia.

Je décide de partir à la villa une foi que j'aurai des nouvelles de Nelly qui est toujours au bloc. Nelley est selon les médecins hors de danger je l'ai amené suffisamment vite, elle a les jambes brisée et une longue convalescence l'attend. Allez let's go j'en ai mare d'être baladé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 17 Juin - 13:00

3) Pouvoir

Je retrouve Eitaro et Jacob devant la villa. Alaunas n'est pas en état de combattre et je lui demande de rester dans le side-car. Cyrus a eut Hamund au téléphone et il va essayer de prendre contact avec Randy. Entre temps Nous allons devoir faire attention Jacob pense avoir comprit se qui se trame. Pour lui quelqu'un a volé une des reliques de Randy et l'utilise pour contrôler les autres membres du groupe comme nous l'avons vu sur Nadia ou Hamund, mais qui? Sur le chemin allant vers la maison d'Emanuel nous croisons bon nombre d'Hoplites dans le parc. Cyrus nous informe que Randy est mort et qu'il faut se méfier de Tatsuki. Emanuel nous accueille et Tatsuki sort de son dojo et est en train de nettoyer un Katana. Ho putain on est mal.

Nous entrons chez Emanuel, bon la c'est parti en couille et c'était n'importe quoi. Il a transformé Cléo en nana se présentant comme Cléopâtre reine d'Egypte. Deux Hoplites ont commencé a l'emmené, Eitaro et moi nous nous somme interposé. La dessus Kainy est entrée et a fait voler la porte avec un hoplite empalé dessus. Là Cyrus entre a son tour et Emanuel sort un mouchoir qu'il place sur son visage. Cyrus a alors sortit son arme et l'a pointé sur la tête de Kainy. Après c'est allé très vite, Tatsuki a stoppé Kainy qui voulait empaler son époux et Emanuel c'est fait emporté par un boeuf nommé Hamund a l'extérieur qui au passage a fait un troue dans toute la longueur. Tatsuki sort lui aussi tandis que Kainy s'enfonce dans le sol.

C'est quoi ce bordel, trêve de bavardage sept hoplites nous en veulent. Jacob est à genou et semble éteint. L'un des gardes m'attaque, j'évite son coup et tout en l'attirant vers moi en empoignant sa lance je sens le pouvoir de ma lance et j'étire celle-ci dans la gorge de mon adversaire tout en visant au passage l'ennemie de Jacob. Ok un de moins, Je tiens toujours la lance du hoplite que j'envoie sur l'adversaire de Jacob, encore raté mais cela semble l'avoir réveillé. Deux d'entre eux essaye de m'occire mais dans un mouvement circulaire je dévie leur lance avant de les décapiter. Emporté par mon mouvement je décapite l'adversaire de Jacob. Eitaro c'est mis à faire la toupie avec son Katana et en a lui aussi décapité un et blessé un autre. Ils ne sont plus que deux, et ils m'en veulent, il m'embroche mais mes compagnons les éliminent et nous sortons voir l'apocalypse.

Kainy semble en avoir fini de Tatsuki mais est un genou a terre et est couverte de sang et de plaies. Emanuel est devant une silhouette immobile complètement calciné. Une énorme masse d'ou crépite encore quelques des éclairs est dans un cratère. Emanuel se retourne vers nous et dit:" Vous croyez pouvoir m'arrêter" Je demande a Jacob de me prêter son casque et de me passé deux des lances des hoplites morts derrière nous. Eitaro charge avec Cyrus qui j'ai oublié de le précisé a tenté de retransformer Cléo en chat mais c'est lui qui en est devenus un. Eitaro et Cyrus arrive à l'immobiliser je lui envoie une lance qui lui entaille sévèrement l'épaule. Kainy crée un clone de terre et nous hurle:" maintenant". Emanuel touche Eitaro qui s'effondre dans une gerbe de sang, il ne voit pas arrivé le clone de Kainy qui le ceinture et le plaque au sol. Je tente une attaque mais de l'ombre d'Emanuel sort un tentacule stoppant mon attaque. Et me voila à terre. Eitaro utilise ses dernières forces avec Cyrus pour asséner le coup de grâce à Emanuel.

Jacob avance la voiture et tout le monde est en partance pour l'hôpital. Résultat des courses, Hamund, Tatsuki, Emanuel, et Randy sont mort pour une raison obscure que seul Emanuel et Tatsuki connaissaient. Sans compter que Nelly et Nadia ont été sévèrement touché. Nous avons pu voir se que nous pourrions devenir dans le bon comme le mauvais, l'augmentation de nos pouvoir augmente le risque d'ivresse de ce pouvoir, et nous avons eut un faible aperçut de se que cela donne.

Être un scion ne suffit pas seulement pour devenir un Dieu cela demande du travail et une force de caractère considérable. Voir un groupe qui paraissait soudé s'autodétruire m'effraie. Après une discorde chez les Loup les deux membres changeaient d'équipe ou devait de mettre sur la gueule. Là il y a eut des morts. J'ai enduré beaucoup d'épreuve depuis longtemps mais celle là est sans nul doute la plus difficile à accepter. Un jour peut être nous finirons comme eux. Jacob nous a déjà fait part de s'émanciper de la tutelle de nos père j'espère que cette épisode lui fera réviser son jugement et ses désirs.

Je sens en moi que je suis proche d'un changement majeur, je ne saurais pas l'expliqué mais j'ai l'impression que le groupe vas être séparé de moi pour un long moment, vais-je succomber au pouvoir comme Emanuel, je n'en sais rien. Plus se moment se rapproche plus j'ai envie de les protéger et de ne pas leur faire de mal je suis dans le groupe celui qui pourrai tous les éliminé. Ma force, mon endurance et mes capacités qui font de moi se que je suis aujourd'hui et qui font de moi se que je serai sont mes plus grande ennemie. Je les trouve dangereux mais en réalité c'est moi le pire, plus j’évoluerais vers ma condition de Dieu plus je serai a même de les détruire. J'ai peur pour la première fois de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Sam 25 Juin - 21:50

Part 4

Jacob est partie depuis 15 jours et depuis son départ c'est n'importe quoi et très franchement mes dernières craintes concernant mon départ du groupe, pas à cause de désaccords mais plus parce-que j'ai peur de les voir mourir. Nous avons quelque soucie depuis le départ de Jacob pour Washington, il y est reparti dans l'optique de voir son père, un énorme nuage noir est apparue. Puis nous avons eut affaire à des disparitions de bébés tout cela couvert par la nuit noir du Nuage.Les disparitions se sont intensifiées et les jeunes hommes ont eux aussi été visée. La loi martial a été déclaré et les gangs se sont mit a faire leur propre loi. Résultat des courses après une semaine nous nous sommes organisé avec Cyrus Nelly et Eitaro pour faire des rondes dans L.A et pour protéger la population de ce qui bloque les habitants. Eitaro cet idiot a cru bon de sortir tout seul et il a disparu.

Cyrus, Nelly et moi sommes un peu dépassé par les évènements et nous ne savons pas vraiment quoi faire. Nelly est partie à un vernissage de ses photos sous l’impulsion de ses collèges artistes ne voulant pas scéder à la psychose. Étant partie seul je décide de la rejoindre. Nous avons en effet augmenté la taille de notre arsenal car la situation l'exige, on se croirai dans Mad max. Les flics tire a vue et l'armé fait de même. Un spectacle peu orthodoxe se dresse devant moi, une colonne de ténèbres est descendue du nuage et cela en plein sur l'immeuble ou Nelly à son vernissage. Un autre problème des formes ailées sont descendues elles aussi du nuage, leur serre et leur griffe ne n'inspire que peu de sympathie.

J'arrive a me mettre en planque en face de l'immeuble et je préviens Cyrus qui est sur la piste de son guide Yazid. Il a trouvé une lettre de celui-ci accroché a un poteau de bois d'olivier planté dans le sol sur l'ancien terrain de nos prédécesseurs. Yazid est sur une piste et nous recontactera bientôt en attendant Cyrus me rejoint. Nelly me contacte par radio et me fait un topo de l'intérieur, celle-ci coupe sa radio et j'entends une voie familière dire: « je m'absente 15 jours et vous mettez la ville sans dessus dessous! » Je fais un petit résumé de la situation a Jacob qui est a l'extérieur de la ville il va tenté d'avoir d'avantage d'information sur la situation dans le camp militaire qu'il va quelque minute après son appelle voir se faire attaquer par l'armé de Harpie.

Cyrus est arrivé et cela avec un contingent de policier en tenue anti-émeute. Nous arrivons a les convaincre de faire l'assaut contre la galerie avec eux étant donnée que les formes dans la brume sont remontées mais cela pourrai être pour une courte durée. L'assaut à lieu guidé par Cyrus qui grace a ses pouvoirs solaire n'est pas gêné par la brume. A peine la première ligne pénètre que les harpies redescendent par la brume. Cyrus et moi en poussons plusieurs à l'intérieur et pénétrons dans le bâtiment. Une fois à l'intérieur nous aidons avec Nelly a faire pénétrer les quelques flics que les Harpies tentent d'emporter avec elle. Cyrus en amoche une qui lache prise et voilà les autres qui s’envolent.

Celui que Cyrus a sauvé est en réalité une et celle ci le remercie grandement. Les flics nous remercient pour notre aide et ils comprennent que nous ne sommes pas des pillards ou des salauds. Il faut savoir que nos récent séjour l'hôpital pour certain d'entre nous et notre présence en différent endroit et sur des lieux étranges ont attirées l'attentions. Nous repartons a notre bureau Cléos Investment pour examiné le corps de la Harpie tuer par Cyrus et qui c'est écroulé sur le toit de la galerie. Elle pue c'est juste atroce et Nelly et Cyrus sont prit de nosée.

Jacob c'est fait repérer par les gangs et a été obligé de fuir sa voiture en catastrophe. Cyrus est partie le cherché pendant que moi et Nelly sommes allé faire un tour du coté de la US Tower Banque la plus haute tour de LA ou nous pensons pouvoir attendre le nuage. Mauvaise Idée la tour est le nie des saloperies de harpie et nous voilà avec Trois d'entre elle au fesse. J'ai beau piloté mon side-car et rouler a tombeau ouvert elles sont rapides et Nelly se fait taillader le dos. Je file en direction du plus proche hôpital. Ou je donne RDV aux autres.

A l’hôpital nous tombons sur Eitaro enlevé par les harpies 10 jours plus tôt et qui depuis qu'il est réveillé n'a pas essayer de nous joindre pour nous prévenir qu'il était vivant, mais quel boulet. Nelly se fait recoudre, Jacob et moi partageons un café ou nous discutons de la situation, il me voie très énervé par la blessure de Nelly. Cyrus reçoit un appel radio du sergent rencontrée plus tôt il a trouvé une lettre a son nom sur un poteau dans le quartier industriel. Cyrus et moi nous nous y rendons. Le poteau est situé entre deux hangars qui appartient a la société de transport de l'ancien groupe et celui ci est très dur, très, très dur. Tien donc deux poteaux, deux lieux fréquenté par l'ancien groupe.

La lettre de Yazid est taché de sang il a été attaqué. Il y a encore une fois l'odeur des harpies. Nous confions au sergent que nous sommes sur la piste d'un de nos amis et nous pensons pouvoir le retrouver. Cyrus et moi partons immédiatement pour le musée. La discrétion est de mise et il y a une odeur familière dans le musée sans compté les vitres explosés. Nous trouvons Bob le gardien dans un sarcophage de le salle des pharaons. Nous continuons a travers le musée pour trouver Yazid mais nous tombons nez a nez avec 2 harpies et une autre bien différente, plus costaude que les deux autres. Derrière nous provenant de la salle des sarcophages un crie striedent d'une autre Harpie nous interpelle Cyrus continue seul pour trouver Yazid et je me porte au secour de Bob. Arrivant par surprise je transperce la gorge du volatille pour qu'il ne prévienne pas ses copines, et je récupère bob qui semble terrorisé. Le boulet va nous faire repérer je l’assomme et je sors.

Cyrus nous rejoint dehors mais les harpies ont trouvé le cadavre de leur soeur et sont sorti trouver les responsables. Cyrus récupère mon Side-car et fait diversion. Nous rentrons Yazid, moi et bob inconscient à Cléos Investment. Nelly est sortie malgré tout de l’hôpital. Yazid nous fait un petit topo sur se qu'il a découverts Nadia la soeur de Cyrus lui aurai dit un jour sans être trop sérieuse a Yazid qu’ils étaient la pour protéger la ville d'un grand cataclysme. L'ancien groupe c'est installé pendant une longue période a L. A mais ils n'ont vécus qu'a très peu d'endroit: leur villa sur Hollywood, l’entrepôt dans le quartier industriel, une maison en bord de mer, et un club qui appartenait a Emanuel. Yazid précise aussi que le poteau à été planté a chaque fois en plein centre du terrain et que la Harpie différente se prénomme Eos.

Jacob propose de partir en direction de la plage il y aurai certainement la possibilité d'obtenir de l'aide de l'armé si la situation venait a d'avantage dégénérer sauf que la on est dans la mouise. En route pour la plage Alaunas n'est pas très réactif depuis le merdier et il ne me quitte plus et reste près de moi son comportement m'inquiète, j'ai l'impression qu'il sait qu'il va m'arrivé un problème, mais lequel car depuis 15 jours on les enchaînes. Nous sommes accueillie froidement par les militaires qui grâce au talent de buisiness man de Jacob nous mène jusqu'au général. Après une entrevue entre Jacob et le Général, nous partons sur une zone de front avec un nouveau contingent de soldat .

Arrivé sur les lieux les harpies sont descendues en force cette fois et une large zone est recouverte de ténèbres. Nous retrouvons nos armes qu'il nous avait confisqué et c'est partie. Alors pour faire simple traverser un mur de ténèbres avec des harpies qui tentent de nous lacérer toutes les deux secondes. Après bon nombre de désagrément due a l'odeur pestilentiel et au ténèbres nous arrivons dans la maison de Nadia. Eitaro est inconscient comme d'habitude, il y a des ténèbres dans la maison et du bruit a l'étage. Cyrus nous fait signe Eos est sur la plage deux harpies ont planté le poteau et Eos récite une incantation que Jacob comprend comme une référence a la terre a l'air, au ténèbres et au force des enfers.

Les Harpies se dispersent et nous partons pour l'hôpital Eitaro moi même et jacob avons besoin de soin. Les harpies se sont acharnées sur moi je ne sais pas encore trop comment j'ai survécus au nombre d'attaque que j'ai subie. Nous appelons Yazid pour lui dire que les harpies ont réussit a planté le troisième poteau et il nous apprend que les harpie ont toujours attendues 24h avant d'en planter un nouveau, Jacob et lui s'entretienne longuement et essaye de comprendre se que l'incantation signifiai et a qui elle faisait référence, mais rien ne ressort de ces réflexions. Le lendemain je quitte l'hôpital discrètement, forcément une personne normalement constituer ne guérie pas de multiple lacération en une nuit sans laissé de trace ni cicatrice.

Je parts avec Cyrus ,dans les beaux quartiers dans le premier campement militaire attaqué,trouver des explosifs pouvant détruire les poteaux et des masque a gaz c'est peut être une erreur et une perte de temps mais il faut tout essayer ne serai-ce pour gagner un peu de temps. Jacob Nelly et Eitaro sont partis essayer avec les talents de Eitaro de détruire la pièce de bois dans la villa des autres scion. Nous les rejoignons et j'essaye de le faire sauter mais peau de balle rien ne marche. Nous partons pour le club et nous transmettons sur tout les canaux militaires que la prochaine attaque aura lieu dans les environs du club, oui faudrait évité que c'est tarée de Marines nous pylône.

Je prépare différente grenade piégé sur chacune des portes et fenêtres menant au sous sol seul endroit ou il aurait une prise au sol pour le dernier poteau. Cyrus remet en marche l'air conditionné cela sera certainement du temps gagné. A l'extérieur nous avons beaucoup de mouvement de véhicule, les marines ont eut notre message. Nous entendons ensuite des cries stridents, nos copines les harpies sont la. Explosion multiple mes petit piège fonctionne a merveille. Les voilà, elles sont en haut de l'escalier, Cyrus met le feu a la première avec un cocktail Molotov. La brume pénètre dans le sous sol et un rire métallique nous glace le sang et d'autres harpies arrive tout comme Eos qui descend les escaliers.

Bon je m'empresse de finir les quelque harpies restantes avec mes compagnons luttant pour toucher un point faible et les éliminer. Eos est bien plus forte que les autres et les plumes de ses bras ailés sont aussi tranchante que des lames de rasoire. Je viens de trancher les bras de la harpies qui avait commencé a planter le poteau, celui-ci tombe mais la fumé commence a prendre forme physique et et détruit une partie de plafond. Il replante le poteau comme si de rien n'était et balaye Cyrus comme un insecte mais il se relève. Nelly a réussit avec ses dons et sa maîtrise de l'eau a immobiliser Eos qui meure d'un coup de fusil a pompe de la part de Cyrus aidé de Jacob qui effectue un tir de barrage pour distraire Eos.

Le géant ne semble pas très content et dit:  « vous croyez pouvoir m'arrêté? MOI PALLAS! Je vous écraserai, vos ancien amis aurai pu me faire face mais vous, vous n'y pourrez Rien. » Nous sommes tous d'un coup sous une pression extraordinaire qui fait s’effondrer les murs, nous sentons même nos os craquer sous la pression. Alaunas ne bouge plus et encaisse tant bien que mal. Puis Je réalise qu'a cause de lui mes compagnons vont mourir.

Alors que je sens une puissance exploser en moi je me relève sous les étonnement de mes amis mon corps commence à grandir a vu d'oeil et ma peau se couvre d'une teinte chromé. Le manche de mon épée s'allonge, la retransformant en lance. Je commence a prendre mon élan je leur crie: « Adieu les garcs » Alors que je vais percuter mes amis et de les envoyers au loin le géant lève les mains comme pour se protéger . Ma puissance est tel que mes mains rougeoient comme du métal en fusion. J'ai réussit mon coup et je les ai envoyer en sécurité maintenant il va payer pour se qu'il leur a infligé. Les murs et la terre semble se désintégré et moi avec. A l'attaque plus rien ne m'arrêtera.

Les éléments se déchaînent et Pallas remonte vers le ciel avec moi et sous mes coups. J'arrive a percevoir un immense cratère et quelque silhouettes qui me sont familière. Les larmes commencent à couler le long de mes joue alors que je me déchaîne. Alaunas est a mes cotés mais ne peut rien faire il est balotté dans les airs le néans m'enserre de plus en plus, vais-je Mourir?

Point de vue de mes compagnons.

Ciaràn est en train de se redresser alors que la nous sommes victimes de la puissance de Pallas, Sa peau deviens toute chromé et alors qu'il allonge le manche de son épée ses mains commence a rougeoyer, ses yeux ont prit une teinte entièrement Noir. Il nous fait ses adieux puis il saisit la hampe de sa lance, Pallas lève ses mains comme pour se protéger puis il nous balaye et nous envoie a l'écart avec une force prodigieuse et cela comme si de rien était alors que les murs du club commence a se désintégrer nous sommes une nouvelle fois repoussé tandis que les ténèbres de Pallas remonte vers le nuage et qu'il y a bon nombre d'explosion dans la fumé remontant. Les cries de joie et de victoire des marines se font entendre alors que nous nous venons de perdre notre ami Ciaràn. Nous tombons dans l'inconscience, Pallas a désintégré le club, Ciaràn nous a sauvé et il lui a porté un grand coup a l'orgueil. Nous sommes vivant grâce a son sacrifice il est impossible qu'il s'en soit sorti vivant. Qu'allons nous faire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Mer 29 Juin - 17:57

Ceci s'adresse a ceux qui lisent le carnet voyage de Ciaràn.
Comme vous l'avez constatez Ciaràn a effectué son passage demi dieu a la fin du message précédent, il a au passage réussit a sauvé ses amis comme vous l'aurez constaté. J'ai malheureusement une tragique nouvel a vous annoncer mais Ciaràn est bel et bien mort pour ses amis et les dieux mais pas pour lui. Tada sa fait bien angoisser ah ah ne vous inquiété pas Ciaràn reviendra dans quelque temps, je dois quitter ma table de jeu pour un temps cela est fort déplaisant mais ne vous en faites pas Ciaràn reviendra encore plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: He is Back   Mar 9 Sep - 20:11

Depuis Quelque temps je pensais ecrire une petite suite aux aventures de ce personnage. Le recit qui commence maintenant est une histoire totalement original que je vous propose de lire juste pour le plaisir. J'espere que vous apprecierez le style, Je vous demande un peu d'indulgence par avance pour ma deplorable orthographe.

L'Eveil


Quelque part dans le désert Arizona, un homme dans la trentaine barbue et cheveux noir se réveil, autour de lui rien si ce n'est un cratère dont il est l’épicentre. Aucune ville a l’horizon. Ou suis-je, arrrg, chui bloquer merde alors je suis ou la, Je me rappelle pas de … Mais je suis qui bon sang. OK paniquer ne sert a rien t'est bloquer par un truc Check si tout est encore accrochée. Regardant plus bas, l'homme découvre un spectacle peu encourageant, une de ses jambes est couverte de lacération et les chairs sont a vifs, l'autre n'est pas au mieux de sa forme non plus car un os du tibia respire a l'air libre. '' OK bon la je crois que je peux paniquer un petit peu, je ne sais ni ou ni qui ni comment je me suis retrouver dans cet état. OK la situation n'est pas des plus joyeuse mais tu respire encore. Vérifie si tu peu bouger les bras, bras gauche ? OK y répond mais douloureusement je peux le bouger donc il est pas casser une bonne nouvelle, OK bras droit now. Tournant la tête ce dernier n'arrive pas a le voir, tâtant son visage de la main gauche ce dernier découvre que son œil droit est fermer et gonfle. Dans son bras droit tient encore fermement quelque chose, le ramenant a hauteur d’œil, l'homme découvre une épée. '' Curieux mais ce truc pourrait être utile.'' Approchant la pointe de cet lame au contact de sa jambe droite et d'une de ces lacérations. « ARRRRRRgghh ohhhhhhh bon OK c'est cool je suis pas paralysée! Allez vieux machin bouge toi. »

Vous l'aurez compris quand je me suis réveillé j’étais vraiment pas au mieux, en même temps si j'avais pas bouger je serai mort dans ce désert. La première chose que j'ai fait, fut de trouver autour de moi un endroit ou je pourrais me reposer, reprendre des forces cependant vu mes blessures si je n’étais pas face a un médecin dans les 48h je risquai certainement de mourir a petit feu. Par chance je vis une caverne près d'un monolithe de roche non loin. J'entrepris de ramper jusqu'à cet endroit. Arrivée a l’intérieur la douleur ressentit pendant chaque mouvement fut si intense que je tomba dans l'inconscience je ne sais pas combien de temps. A mon réveil les lacérations d'une de mes jambe était moins douloureuse et je réussis a remuer un orteil. Étrange me dis-je idem pour mon œil ce dernier avait dégonflé et je pouvais enfin voir plus en détail. Néanmoins je dois m'occuper de cette fracture et remettre cette os a sa place. Utilisant les pierre qui m'entourai je bloqua ma jambe et poussa de toute ma force. La douleur fus si intense que je me réveilla quelque heure plus tard découvrant que les morceaux étaient a leur place enfin presque. Je constata que je portais un gilet pare balle, oui je m'en aperçois que maintenant, il faut dire que j'avais d'autre préoccupation que mon style vestimentaire, les plaques interne pourrai m'aider a a me faire une attelle. Je trouva aussi un pendentif sous le gilet. Celui ci était un entrelacs simple avec 3 pierres de couleur différente. J’utilisai les lambeau le mon pantalon pour maintenir les plaque autour de ma jambe. C'est au moment ou je réussis a plier ces plaques sans la moindre difficulté que je devins septique quand a ma nature humaine. Cela dit sur le coup adrénaline que relâche mon corps depuis plusieurs heure a pu me donner un coup de pouce.

Ma deuxième nuit dans ce désert fut bonne car au matin j'arrivai a bouger une de mes jambes. Les lacérations était encore visible et profonde mais je guérissais a une vitesse prodigieuse. Ma fracture elle était encore bien présente et mettrait du temps a se soigner. C 'est déjà un miracle que je ne soit pas encore mort d'une infection. J'entrepris a la fin de la deuxième journée de me levé et de tester la solidité de ma jambe car je ne pouvais pas rester plus longtemps sans boire et si je ne me décidais pas a bouger la mort viendrait a moi. Je réussis a me relever, me servant de l’épée comme canne je traîna ma carcasse a l’extérieur. La lune était pleine ce soir et le paysage était aisément visible. Alors que mon regard croisa celui de la lune dans mon esprit apparut une carte vue du ciel de la région je vis une route a plusieurs km, mais route égale civilisation, civilisation égal soin bouffe et salut. Ma randonne nocturne fut éprouvante, je n'explique pas comment cette vision est venue a moi mais qu'importe j'ai vue les lacération de mes jambes guérir a vue d’œil. Un panneau sur la route me permis de me situer Route 168. Je m'assied lorsque j’arrivai au bord de cette route ma route m'avait éreinté et m'avais pris plusieurs heure malgré la proximité de ma zone d’atterrissage de la route. J'entrepris de placer mon t-shirt sur une branche trouver en chemin pour fabriquer un drapeau qui j’espère sera remarque par un conducteur. La chance me sourie seulement 1h après le lever du soleil j'entendis une voiture s’arrêter dans un crissement de pneu peu après ma position. De l'anglais je pense en quelle langue tiens, en tout cas je le comprends. Devant moi un homme d'une cinquantaine d’année m'observe et jauge mon état, je lui fait la blague de bouger d'un coup ou pas si je pense ainsi cela doit vouloir dire que j'ai le sens de l'humour essayons avec quelque chose de simple. «  hello » L'homme vient de faire un bon
«Que le ciel m'en soit témoin ce mec est vivant. He mon gars tien le coup OK, tu peux bouger ?
Oui mais ça fait un mal de chien. Ça vous dérangerai de me dépauser a l’hôpital ou a la clinique vétérinaire la plus proche.
T’inquiète pas mon gars le Sergent Tex du corps des marines est la et y va te tirée de la ! »

Ce dernier réussit a m'allonger a l’arrière de son Pick Up et demara en trombe. « Crève pas en cour de route mec l’hôpital le plus proche est a environs 45 minutes mais on y sera dans 30 je suis pied au plancher.
C'est vraiment sympas de vous être arrêter sergent.
J'ai crue que t’était mort quand je t'es vu assis comme ça.
Pour tout vous dire moi aussi je sais pas vraiment comment je suis en vie.
Comment t'es arrivée dans ce coin perdu.
Euuuuu bonne question je ne m'en rappelle pas non plus mais celui ou ceux qui mon amocher comme ça on du m'en placer une bonne. Et me laisser dans le désert pour que j'y pourrisse.
Les enfoirées c'est vraiment dégueulasse y on même pas fini le boulot proprement.
Merci c'est vraiment gentil de votre part de critiquer mes bourreaux car y m’ont laissé pour mort en plein désert.
Désoler mec je voulais pas dire ça comme ça. Eu au fait j'en fais quoi de ta machette.
Garder la avec vous je me suis réveiller avec mais je vous fait confiance pour me la garder le temps que j 'aille mieux.
J'en prendrais grand son mon garçon. »

Arrivée a l’hôpital je fus pris en charge j’eus droit a toute la panoplie d’examen radio et scanner il entreprirent de replacer correctement les os de ma jambe. La position n’était vraiment pas celle d'un véritable orthopédiste et il comprit vite pourquoi quand je lui expliqua comment j'avais essayer de les remettre en place. Le sergent m'entendis compter ce moment et fut sous le choc comme le docteur et les infirmiers autour de moi. Je fini par dire «  au grand maux les grands remèdes.
Je vais vous faire une injection de morphine histoire que vous ne ressentiez pas quand je remettrais les os en place. Eu oui je veux bien doc. » Au moment ou il entreprit de me replacer les os je vais dire que la morphine ne faisais pas encore effet et pour cause je resta conscient mais j’agrippai si fort le rebord métallique du lit que je le tordis d'un mouvement du poignet. Le servent fit de grand yeux rond après avoir observe la scène. Quelque heure plus tard j’étais dans une chambre et j'eus droit a la visite du shérif et de son adjoint.

« Bonjours jeune homme. Je Suis le shérif Bell-fleur et voici mon adjoint le lieutenant Seeburd, Je sais que vous venez de passez une épreuve traumatisante et que vous aimeriez certainement oublier ce moment mais ceux qui vous ont fait cela sont peut-être encore dans la région....
Vous fatiguez pas Shérif j'ai passer 2 jours entier dans le désert avant d’arrivée au bord de cette route ces type son loin et vous n'en trouverez aucune trace.
J'insiste jeune homme pour ouvrir une enquête....
Shérif vous êtes dans une région disons le paume et mon cas est certainement la seule affaire importante que vous aurez dans l’année mais vous ne pourrez pas la conclure ou en avoir le fin mot car vous ne disposer tout bonnement d'aucun élément relatif a mes agresseurs et d'un inconnue amnésique qui a de la chance d’être en vie.
Euuu
Il a pas tort Chef.
Merci Seeburd, Shérif pouvez vous lancer juste une procédure enfin quelque chose histoire que je ne sois plus au yeux des lois de ce pays un inconnue.
Oui c'est se que je vais faire bien évidement je vais faire circuler votre photo et demander une reconnaissance auprès des service des permis de conduire on trouvera peut-être qui vous êtes, mais cela peu prendre du temps. »

Mes forces me revinrent a une vitesse affolante. Le Sergent Tex revint me voir pendant la semaine et fut lui aussi choque que les médecins de la vitesse avec laquelle je recèperais. Je demanda a sortir de l’hôpital contre l'avis médical dont je signa la décharge de John Doe et le sergent m'offrit de rester chez lui en attendant d’être entièrement rétablie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Jeu 11 Sep - 2:51

Decouverte X combat X Bricolage


Après 15 jours chez le sergent qui disposait de sa pompe a essence et qui faisait aussi garage et réparation en tout genre, J'entrepris d’enlevée le plâtre de ma jambe et a ma grande surprise même si cette jambe était encore un peu raide j'arrivais non sans mal a marcher et a me tenir debout. La mécanique était aussi un de mes talents j'en connaissais suffisamment pour réussir a réparer une voiture d'instinct. Le sergent n'en revenais pas il m'avais garder mon épée et me l'avait rendu sans posée de question. Cependant le sergent était étrange et cela avait certainement un lien avec le fais qu'il m’ait vue tordre a main nue un des montant du lit a l’hôpital comme un épie de blé. Le salaud me prépara un piège et alors que j’étais sous le pond avec une voiture il désarma le système de sécurité et la voiture faillie me tomber dessus. Dans un réflexe je tendis les bras je je stoppa net la voiture et le pond. J'avais pu constater que je disposais d'une force et des capacité de régénération impressionnante mais la cela dépassait l'entendement j’étais capable de tenir a bout de bras sans effort une camionnette de 3 tonnes.
« John je sais pas pourquoi mais je crois savoir se que tu es et t'es pas humain.
Vous dites ça avec un tel calme en plus, et si je n'avais pas rattraper la voiture vous auriez eut ma mort sur la conscience.
Le pond se serai arrêter bien avant le sol j'ai mis les plots tout autour.
Malin le vieux je me demandais se que ces truc faisais la.
Bref John j'ai fait le Vietnam et l’opération tempête du désert dans les année 90 et une chose est sur j'ai croise des mecs dans ton genre la bas y sortait un peu de nul part blesser ou avec des objets qui n'ont rien a faire sur un champ de bataille, J'ai jamais sue ce qu'il était mais t'es certainement du fait même bois qu'eux.
Comment tu peux le savoir ?
Parce que quand tu voie un mec soulever un tank sous le feu ennemie tu commence a avoir des doutes sur son humanité.
Vous avez peur de moi ?
Non t'aurai pu me tuer quand on c'est rencontre et puis tu semble toi aussi découvrir ce dont tu es capable alors ton amnésie n'est pas une simulation.
Bon ben on fait quoi maintenant ?
Moi j'en sais rien c'est toi le mec bizarre mais si on c'est rencontre c'est pas pour rien et on aura certainement la réponse bientôt. En attendant petite bière Chez lousse taverne. Ça fait près d'un mois que t'es ici si tu vas en ville ce sera crédible pour ta convalescence évite de courir quand même t'est sensée avoir eut une fracture ouverte.
Bon point ! »

Quelque semaine s’enchaînèrent et je continuai a bosser avec Tex, Il m'avait aménager dans sa remise une chambre, bon un lit de camp et un lavabo mais je pouvais être plus mal lotis. Les Clients n’étant pas nombreux a pars ceux du coins, j'entrepris la construction d'une moto avec les pièces de récup de la casse jouxtant la maison du Sergent. La nuit tomber et depuis que j'avais réussit a soulever un pick-up, je testais mes capacités Tout d'abord je testa ma force et je pris conscience que cette dernier était incroyable, je testa aussi ma vitesse et je me chronométra, sans mal je mettrai la honte a Usain Bolt sans être fatiguer. Mes capacités physiques était redoutable, mais je me découvrir des talents de manipulateur un soir dans le self de la ville, La serveuse Jen fut pris a partie par un des routiers, m'interposant je réussis a convaincre l'homme que son comportement n’était pas respectueux et que je me ferai une joie de le conduire dehors si il ne s'excusait pas. Jen me remercia quelque jour plus tard mais même si la nuit que nous avions passée ensemble fut agréable quelque chose me manquait. Un besoin primaire, naturel dirai-je l'envie de traquer quelque chose quelqu'un.
Cette irrépressible envie de chasser  devint une obsession. Je réussis a calmer cet envie en allant au stand de tir et cela marcha un temps mais cette expérience me permit de voir que le tir était aussi un de mes talents tout comme l'entretient d'une arme. Tex me fit remarquer que la manière dont je le faisais ne pouvais avoir été appris qu'a l’armée, oui mais laquelle. Quelque jour plus tôt je découvrir que je savais aussi parler français des touristes égarer s’étaient arrêtes pour demander leur chemin et je leur répondit le plus naturellement du monde dans cette langue. La question du Que suis-je est récurrente dernièrement chaque situation me permet de découvrir de nouvelles capacité mais aussi de nouveau talent.

Le besoin de chasser étant devenue trop fort je décida de partir au nord et de trouver un peu de gibier. Trois jours durant a débusquer et a suivre différente piste. Alors que je suivais les traces d'un cerf je tomba face a un loup celui-ci grognais face a moi mon arme était braque sur lui. Je m'apprêtais a l'abattre, je sentis que je ne devais pas, un flash me revins, la vue d'un chien loup se battant a mes cotes face a un lion d'une taille colossale. Cela reste trop vague mais pour la première fois depuis mon réveil un élément de mon passe m'est revenue. Peu être est-ce se que je dois faire laisser libre cours a mes instincts et besoin pour faire revenir ma mémoire. Mais ai-je envie de la connaître. Je redescendis au sud et au abord de la ville je vis de la fumer noir s’élever de la ou se trouvais la station service du Sergent j’accélérai et la trouva entièrement en flamme, au loin le bruit de bikers s’éloignant. Je me précipita a l’intérieur du brasier et je trouva Tex inconscients, les Flammes nous entourai mais ces dernières ne semblaient pas m'affecter, aucune sortit, je n'eut pas d'autre choix que de prendre Tex sur mon épaule et de défoncer le mur risquant de détruire la structure et de la détruire entièrement.
Tex était en vie une fois dehors je vis qu'il avais été molester.
« Tex réveil toi, je lui donna un peu d'eau de la gourde de mon sac de randonnée, Qui a fait ça ?
Aaron les bâtards, John y ont pris ton épée je sais pas pourquoi mais en arrivant il ont directement demander ou elle était.
C’était quoi ces type ?
J'en sais rien mais il était mi homme mi machine.
Tien prends mon tel et appelle les pompiers moi je vais marave ces truc si y passe dans la ville y pourrait y avoir des morts.
N'y va pas gamin y sont trop nombreux, c'est trop dangereux.
Moi aussi je suis dangereux. »

Je pris ma moto et je démara en trombe suivre leur trace n’était pas difficile, Je sentis le pendentif pulser, la nuit commençait a tomber et comme je l'avais fais a mon réveil je posa les yeux sur la lune et une image mental de la région m’apparut. Il n’était pas loin et il s’était arrêté dans une carrière de pierre quelque Km après la sortis de la ville. Je m’arrêta un peu en amont et je gravis sans mal pour pouvoir observer la scène. Il avait fait un feu et gloussait. Ces êtres sont grand et a moitié composée de métal, aucune moto au alentour, ce qui signifie qu'ils les ont cacher ou qu'ils sont eux même des motos. Ces chimères écoutaient leur chef parler. « Nous avons retrouver la lame de celui qui osa défier Pallas et qui subit son châtiment, Notre maître n'est plus mais nous anéantirons ceux qui on responsable de sa mort avec l'arme de leur camarade. » Le groupe éructât et ils commencèrent a boire. Ils ont une dizaine mais je suis plus fort et plus rapide que chacun d'entre eux. Leur chef est la véritable menace mais je devrais pouvoir m'en sortir.

Prenant quelque pas d’élan je bondis jusqu'au centre de ces créatures qui furent totalement prise au dépourvue. Je frappa le sol a mon arrivée avec une tel intensité que la plupart furent projeter dans les airs, cela me permis de frapper 3 d'entre eux et de les envoyer valdinguer au loin sur les paroi de pierre de la carrière. J'y mis toute ma force a chaque fois et aucun de ceux frapper ne se releva. « Vous avez quelque chose qui m'appartient et vous allez me le rendre de gré ou de force.
Belle entre Scion mais nous somme trop nombreux et nous t’éliminerons pour la gloire et le salut de notre maître.
Arrête moi mais c'est pas un peu débile comme résonnement ton boss est mort et tu veux venger ce dernier en t'attaquant a ceux qui lui on pourrie la tête, c 'est pas raisonnable.
Nous vous anéantirons tous, Vous ne pourrez protéger plus longtemps les mortels, nous régnerons a nouveau sur l'univers et vous serez ne es.....je fonça d'un coup sur lui lui décochant un direct en pleine mâchoire, rêgle numéro un d'un méchant qui se respecte, JAMAIS DE PUTAIN DE MONOLOGUE. » Récupérant a ses pieds mon épée. Je me tourna vers les quelques membre de chimère encore en état. Leur chef étant sonner mais pas mort je décida de faire un peu d’esbroufe avec mon arme dont le manche s'allongea comme la hampe d'une lance « A qui le tour ». Elle me sautèrent dessus et je fis de même, je pris appui pour éviter l'un des coups en plaçant mon arme dans les flammes. Mon pendentif réagit instantanément et je compris que le combat serai fini d'ici une dizaine de seconde. Les Flammes avais comme décuplé la vitesse a laquelle je pouvais manier mon arme comme sa puissance. Chacun de mes coups tuaient, le combat, la rage et la joie d’anéantir ces créatures malfaisantes sans aucune pitié. Alors que je finissais d'occire le dernier des subordonnées un nouveau Flash me revint encore deux fois en deux jours ça commence a faire beaucoup celui d'une créature de ténèbres composées de plumes et au trait féminin.

Le Chef avait reprit ses esprits et moi tant bien que mal j'essayais de chasser cette dernière vision. « Comment a tu oser tuer mes fils. Tu paieras pour cela quelqu'un les vengera et tu rampera comme tous les autres. Je vais te detrui...... Je venais de l'embrocher dans un mouvement contre la paroi Jamais t’écoute toi j'ai dit pas de Monologue tu le fais exprès.
Arrrrrrrrrgggggg Je meurs mais je ne suis qu'un maillons et mes frères aines ressentiront ma mort et ils te pourchasseront mois je n’étais pas de taille contre toi Demi-Dieu mais eu il le seront, ils lâcheront les fenrirs et tu mourras. AhahahaaAHHAHAHAHAHHA.
Ta Gueule » Dégageant mon arme dans un mouvement je le décapita. J'aurais peu être bien du lui en demander plus sur ce que je suis. Mais ces paroles m’ont déjà donnés énormément d'information et apparemment je suis Un demi-dieu ou Un Scion ça doit être la même chose je suppose mais ceux que l'on appelait demi-dieu sont les enfants des légendes grec comme Hercule ou Achille. Si ses frères me poursuivrons je ne peux pas rester ici a les attendre je vais mettre des vies en danger je les anéantirais en les chasserait moi même la proie devient le chasseur et une proie qui chasse est plus dangereuse que le chasseur. Je vais laisser leur carcasse ici et je vais allez chercher de quoi les mettre dans le compresseur de la casse au  moins ils passeront pour des morceau de taule. Je devrai être a même de modifier une partie de leur corps pour pouvoir améliorer ma moto.

Le sergent Tex me vis revenir alors que les pompiers finissais d’éteindre se qui restait de sont gagne pain. « J'ai règle leur compte au affreux mais tu ne peux pas rester ici Tex.
La compagnie d'assurance va pouvoir me versée un jolie pactole.
Combien le pactole ?
15 millions pourquoi ?
Quoi et en quoi cette station service vaut-elle autant ?
Il se trouve que cette endroit se trouve sur une réserve indienne et qu'il s'agit de la premier station service indienne construite aux US et comme elle était encore en service après mon retour d'Irak j'ai pu la faire inscrire au patrimoine historique avec un pote de l'arme qui y bossais. Bref sachant cela lorsque j'ai passe le contrat avec l'assurance et ben y on mis cette dernière a un bon niveau.
Jolie c'est tout ce que j'ai a dire jolie. J'ai besoin que tu aille te mettre en sécurité quelque part pour moi.
Compte sur moi je vais me dorer la pilule en Floride. »



Je ramena les carcasse de ces chimères et entrepris de les compacter. J'amenai ma moto et commençai en démonter le bloc moteur pour en adapter celui d'une des chimères. Alors que je travaillais dans un silence total je crue entendre le crie d'une meute de loup au loin et surpris par ce crie je me coupa laissant filer quelque goûte de mon sang sur ma monture, je sentis un souffle de vent tout autour  de moi. Une sensation bizarre me parcourra une seconde l’échine, Je me remis au travail. Mais j’allai trouver Tex et lui demanda un petit service,
Trois jours plus tard je testa mon bricolage cela fonctionnais et a peine l'eus-je connecter a la batterie qu 'elle démara toute seule.
« John j'ai fini se que tu m'as demande.
C’était pas trop difficile de bosser a l'ai libre ?
Non c’était même agréable je dois dire.
Et toi tu as aussi fini a se que j'entends. Jolie bruit d'ailleurs elle tourne a quoi ?
Rien elle c'est mis en marche toute seule.
A oue je voie, c'est cool en effet.
Et pour les truc la de l'autre jour ?
Ne t'en occupe pas j 'ai compresse le tout et je les ai enterrer.
Tiens une ou deux coup de soudure et se sera bon.
Magnifique, tu pourrais songer a faire ça en Floride comme passe temps, merci beaucoup Tex pour tout se que tu as fait. Si tu as un problème ou si tu revoie des chose étrange contacte moi je viendrais voir et j’éliminerai la menace si besoin.
Je n'y manquerai pas John mais nous somme quitte maintenant.
Bien au contraire tu auras toujours ma reconnaissance. »

Me voilà faisant route sans but précis ma Moto a fière allure, Tex a fait un superbe travail pour la lampe frontale la tête de loup qu'il a soude me donne confiance et je me sens protéger grâce a elle.
« Tex on se reverra mon vieux.
Fait gaffe a toi John.
T'es prête ma belle, caressant la figure de proue de ma moto qui démara dans un rugissement.
Je voie que tu a l'air de vouloir avaler les km comme des bonbons alors on va y aller. Cette dernière me répondit dans un rugissement et se mit a ronronner.
John je crois que t'a une nouvelle copine et il va falloir que t'en prenne soin.
Je crois que t'as raison, Tien Tex comment s’appelait déjà la nana que tu as rencontrée Chez les Viet ?
Oh oui ma belle princesse qu 'elle beau souvenir ce fut.
He c 'est pas le moment de t'astiquer la clef de 12, son nom c’était quoi.
Violette, mais pourquoi tu me redemande ça now.
Hehe devine. Y a t'y quelque chose qui aimerai porter le nom de Violette. » Dans un bruit de moteur a la limite du raisonnable ma Création avait répondu a mon appel. J’ajustai me sangle et mon casque serra la poigne de Tex et dis « Violette Montre mois se que tu sais faire » Celle ci démara en trombe et atteins vite une vitesse supérieur a celle qu'un véhicule de ce type peu aller. Alors que la vitesse commençait a se stabiliser cet dernier commença a se transforme. Toute la mécanique et les chromes se teintèrent de noir mat, la figure de proue avant fusionna avec le phare et des yeux jaunes devinrent des phares. Lorsque la métamorphose commença j'avoie avoir paniquer mais elle ne ressemblais en rien au chimère que j'avais combattu. Enfin sur le cote du bloc moteur le Mot Violette apparu entourée d’entrelacs similaire a ceux de mon pendentif. « Tu attendais que l'on soit en tête a tête pour faire ça coquine,  » Grâce a la transformation je découvris que les chiffres du cadrant avais eux aussi changer et il affichait la vitesse actuel 320 km. « Dis moi ma petite Violet on va arrivée sur l'autoroute, tu me montrerais si tu peux aller plus vite j'aimerai voir le levée de soleil sur la baie de NYC » Un rugissement suivit d'une roue arrière qui manqua de me désarçonner et je vit la vitesse augmenter jusqu'à 700km. Jamais une expérience ne m'avais donne autant de plaisir . Le paysage defilait et je slalomais entre les vehicules, sans mes dons de demi dieu je suis certain que j'aurai fini dans le décors ou dans un camion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Dim 14 Sep - 14:43

Le petit matin pointait le bout de son nez et je ralentis ma vitesse convaincue d'avoir fait bugger quelque radar de la police sur mon passage en arrivant sur Brooklyn. Je m’arrêtais proche de l’aéroport de Laguardia dans le Queens dans un donner Je n'avais rien manger depuis ma randonnée et un bon burger me ferai du bien. Je crois que les ennuies vous trouve parfois a peine avais-je ouverts la porte du Dinner que je croisa la caricature du mafieux suivit de ses deux gorilles cheveux gominée. Le premier gorille me repoussa de l’entrée pour laisser le champ libre a son patron qui se retourna et dit « Tony !! Nettoie ta merde ou tu me servira de balai. » Eu parfois il est bon de changer de restaurant mais allez savoir pourquoi je ne le fis pas ce jour la. En entrant la tentions était palpable chez les clients j’allai m'assoire. A une table en face de moi 2 hommes discutent a voie basse, et vue le filet de sueur qui perle sur le visage de celui en face de moi et qu'il éponge un léger filet de sang de son nez me fait bien comprendre qu'il s'agit du dénommer Tony.
La chance est vertueuse parfois mais il faut croire que dans mon cas elle passe son temps a se foutre de ma tronche. J'eus le malheur de croisée le regard du dénomme Tony qui m'interpella.
« Tu veux ma photo.
Non, mettez la tête en arrière le saignement s’arrêtera plus vite ; pourquoi j'ouvre ma bouche parfois je me le demande.
Tu crois que j'ai besoin des conseils d'un couillons dans ton genre.
Aucunement vous avez l'air d'un homme sure de chacun de vos actes, mais je continue en plus chui con ! La serveuse arrive et me sert mon plat
Tony se levé et s'approche son collègue lui sort, Calmos Tony fait pas de vague le patron t'a déjà a l’œil.
ON ME MANQUE DE RESPECT LA.
Le respect s'obtient par les actes, ni les paroles Mr Tony si j'ai bien saisie, il ne se mérite pas.
T'ENTENDS CE BOUFFON QUI ME FAIT LA LECON, sortant un calibre les autres clients sorte du dîner dans la panique. TA CHOISIE LE MAUVAIS JOUR POUR ME CROISEE MEC.
Continuant de manger sans prêtez attention au calibre me braquant,je repris a l'attention du collègue de Tony, dites moi Monsieur ??
Santino,
Vous avez certainement compris comparer a Tony ici présent que je ne suis pas un homme impressionnable que la menace d'une arme n'est pas une option envisageable contre moi car elle conduira celui qui tien l'arme a une blessure ou au décès de ce dernier. Puis-je savoir si je risque une quelconque représailles d'une personne de votre entourage si je m'occupe de cet individue qui a vraisemblablement eut beaucoup de chance d’arrivée a l'age adulte.
Bonne question et a dire vrai pour lui aujourd'hui ou demain de changera pas grand chose selon moi. Pour se qui est des représailles je pourrais vous les éviters puisque votre réaction ne serai que de la légitime défense je vous proposerai de lui donner une leçon pour le mettre hors jeu quelque temps vous nous rendriez un grand service son comportement nous cause des problèmes dernièrement.
Non mais tu fais quoi Santino toi aussi t'es un homme mort comment tu ose dire ça ?
Avalant le dernier morceau de mon omelette au bacon, la jambe de Tony étant a porte je déclara.
Adjuger vendu, regardant Tony, M'en vœu pas » Donnant un coup tout en attrapant son bras pour en dévier la balle, on entendit un crac sourd suivit d'un gémissement de douleur.
Laissant Tony au sol Santino Vin s’asseoir en face de moi
« Enchanter de faire votre connaissance Mr ??
Doe, John Doe.
Enchante John, auriez vous un numéro je pense d’après se que je viens de voir que vous pourriez nous être utile dans certaine situation.
Je ne travail pas dans des activités illégales Mr Santino.
Qui vous parle de travailler dans l’illégalité, ma compagnie est totalement honnête et nous sommes même sous surveillance du fait des activités antérieurs et effectivement illégale de mon employeur pour lesquels il a passe quelque année derrière les barreau. Cependant je suis celui qui a régularise toutes nos activités.
C'est se que vous dite mais je ne suis pas force de croire se que vous dites.
Robert pouvez vous nous apporter votre album, le barman partie dans l’arriéré boutique et revint avec un carnet de coupure de journaux relatant tout le procès et les articles relatant le blanchiment publique des activités de Fiori & CO.
Ceci est en effet une preuve de votre bonne fois.
Vous constaterez que Mon employeur a accepte une peine de 5 ans plus longue si nous nous engagions a avoir une totale transparence publique dans nos comptes, nos employers, auprès du FBI.
Oui en effet. Pourriez vous me dire en quoi je pourrais être utile pour votre société.
Et bien nous somme spécialise dans la reprise de bien, la protection rapproche de personnalité publique et la recherche de prisonnier et de délinquant en fuite.
Intéressant, mais plutôt étrange que d'ancien mafieux se reconvertissent en chasseur de prime.
Je vous l'accorde mais notre structure familiale nous permet d'avoir un réseau très étendue, toute personne nous donnant un renseignement est rémunérer grâce a un numéro d'identifiant personnel. Le fichier de ces indiques est privée mais si une information nous permet d'aider le gouvernement contre une attaque terroriste ou pour empêcher un braquage ou quelconque activité illégal, nous sommes aussi garant. Cela vous tenterai-t-il de passer l'examen de chasseur de Prime nous somme agréer par le gouvernement et avons autorité depuis peu a faire passer les examens a nos candidats.
Pourquoi pas cela me permettrait de voyager, mais cela n 'est pas sans risque je me trompe.
Comme tout travail il y a des risques, Tony ici présent a revendue quelque chose qui aurai du revenir a la police et maintenant il dois retrouver celui a qui il l'a vendue, enfin devait quelqu'un d'autre se chargera de cela.
Vous n'avez pas la tête du chef d'entreprise vous savez.
Je ne le suis pas je suis l'Avocat de Mr Fiori.
Voici mon numéro Mr Santino. Je suis certain que vous allez faire une petite enquêté sur moi si vous ne trouvez rien antérieur a 4 mois c'est normal se que vous lierez es la pure vérité et je ne m'en cache pas.
Intéressant ! Robert avez vous appelé une ambulance Pour Tony ?
Oui Mr. Que fait-on pour les clients qui sont parties sans payer ?
Je regèlerai la note Robert. Maria,
Oui Mr Santino.
Avez vous contacter les agents de police pour leur expliquer la situation
je viens de les quitter ils sont au courant et ils escorteront l'ambulance de Tony le temps que la procédure contre Tony pour menace débute.
Fantastique Maria, je voie que vous avez toujours en mémoire se que j'ai pu vous enseigner.
Flatteur va je ne fais que se qui est juste Mr Santino.
Abasourdie par tant de maîtrise et de savoir faire j'interpelle Robert, C'est toujours comme ça que vous résolvez les problèmes ?
Oui Mr Doe, la médiocrité et la bêtise n'ont pas leur place quand vous travaillez pour Mr Fiori, je leur dois beaucoup.
Vous voyez Mr Doe, nous travaillons de manière a faire de ce monde un monde meilleurs et si plus de personne nous existait je suis persuade qu'il s'en porterai mieux. »
Sortant et remontant dans ça voiture je commanda un désert tout en voyant les ambulancier emmener Tony toujours a mes pieds sanglotant.

En sortant je repris la route Violette ronronna et je me pris a lui expliquer ma rencontre elle semblait approuver ma décision par de léger vrombissement roque de voir se qu'il en était et que une proposition trop belle pour être vrai ne pouvait pas forcement avoir que de bon cote. Je vais devoir rester sur mes gardes. Santino est un homme charismatique et tous semble avoir une fois aveugle en lui. Je ne compte pas être utiliser comme arme maîtresse. Alors que j’étais arrête a un feu, une chose plutôt paradoxale arriva un groupe de femme traversant au passage piéton me firent de l’œil. Subitement Violette rugit et rua devant ces femmes qui prirent peur et Violette eut un petit rire en les voyant détaler. Oui oui Ma moto est possessive , farceuse et Jalouse. Comme Tex aime le dire si une femme te dit amuse toi bien au moment ou tu sors. Aboard the mission. Je suis prévenue il va falloir que je sois prudent elle serai capable de refuser de démarrer au moment ou j'en aurai besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Jeu 18 Sep - 12:31

Quelque jours plus tard Je fus contacter par l'un des formateur du groupe Fiori, je devais me rendre au centre d'examen pour les aptitudes physiques, ce qui ne m'inquiétait pas mais la partie théorique, elle m’inquiétait un peu plus. Contre toute attente après avoir passée quinze jours a étudier du point de vue légal se que signifie d’être un chasseur de prime. Je valida la partie théorique et comme prévu la partie physique et tir fut une partie de plaisir. Dix jours plus tard je recevais enfin ma plaque et mon permis d'exercer. Je reçus un premier message et ma première mission un petit dealer sans grande envergure je découvrir une des capacités de Violette cette dernière semble savoir en permanence savoir ou je me trouve, et elle se conduit toute seul alors que je pourchassais cette petite frappe, cette dernière apparu par miracle juste devant lui et sans pouvoir éviter Violette il trébucha se qui me permit de l’interpeller. Contente d'elle elle rugit et le pauvre Darel crue avoir une attaque quand elle rugit la roue avant entre ses jambes. Les missions s’enchaînèrent jusqu'au jour ou se que je redoutais arriva. Violette refusa de m 'obéir a cause de ma cible.

Me voilà arrivée au Texas Je suis supposé Retrouver une dénommée Bellinda Sunn. Cette dernière a pris en photo un homme en train de placer un objet volé chez un autre. L'objet volé avait été retrouver chez l'accusé et le définissait comme coupable. Au lieu de divulguer cet information auprès du procureur, Bell avait préferé poster la photo en ligne car elle représentait parfaitement la malhonnêteté de l'humain.
Bell ne fut pas très difficile a trouver photographe de mode pro je réussis auprès de sa société basée a San Francisco a obtenir l'adresse de son shooting de la journée qui avais lieu au Texas, bon je persuada la secrétaire de me la donner en faisant appel a mon charme. J’étais bon pour utiliser la vitesse de Violette pour me rendre sur place suffisamment vite histoire de pas me faire griller la priorité par un autre chasseur de prime.
Je me rendis sur zone et je découvris ma cible. Vous avez déjà entendue l'histoire du chasseur qui ne tire pas sur la biche car la scène qu'il voie est si belle qu'elle lui empêche d'appuyer sur la détente. Et bien c'est un peu se que je ressentis quand je vis cette jeune fille d'une vingtaine d’année les cheveux long entièrement rouge au naturel qu'elle maintient avec un bonnet, quelque une de ses mèches descendent sur le cote et encadre sont visage, les yeux marrons en amande, sa bouche est mise en valeur pas un rouge a lèvre rose. Alors que je regardais le shooting depuis le trottoir, elle eut un regard vers moi alors que je la dévorais littéralement des yeux. Lorsque le shooting fut fini elle vint a ma rencontre, armée d'un ancien Kodak, elle déclara avec un sourire pouvant guérir un cancéreux :
« Vous pouvez me faire un jolie sourire.
Certainement pour femme aussi charmante que vous c'est difficile de refuser
Merci vous étés près, elle déclencha sa photo, PAAAARRFait elle sera parfaite pour le « Mur de l'hunanité. »
C'est a dire, faisant l'idiot ne connaissant pas le site ou elle avait poster la fameuse photo m'ayant conduit a elle.
C'est un site internet ou je montre les bon et les mauvais cote de l’humanité, enfin surtout les mauvais.
Je doute de figurer dans la section de bon cote.
Parfaitement vous incarner le mâle bestial en chasse qui joue de son physique pour attirer les femmes a lui et pour les mettre dans son lit.
Oh je voie donc en un sens j'ai réussi puisque vous êtes la devant moi a me parler.
Non car je vous dis au revoir, concluant sur un doigt d'honneur bien haut devant moi.
Je crois que vous allez au contraire me suivre Mlle Sunn, attrapant son bras je lui mis les menottes.
Quoi mais vous êtes vous détache moi connard A l »AIDE QUELQU'UN
Pas de panique Bounty HUNTER,Dis-je en montrant bien haut ma plaque.
Chasseur de prime mais j'ai rien fait merde, c'est une lamentable erreur.
Mais oui y disent tous ça et puis il finisse devant le juge. »
L’emmenant pour prendre la route immédiatement, elle s’arrêta net quand elle vit mon moyen de locomotion et se retourna pour dire : « Vous n’êtes pas sérieux ?
Si si pourquoi vous avez peur de tomber et des deux roues.
Non la moto je m'en fou, je veux dire vous êtes John Doe le Loup de Fiori
Ah tien je savais pas que j’étais connue a ce point.
Vous ne regardez jamais les infos, on vous dépeint comme l'un des plus acharnée et des plus implacable.
Peut-être es-ce parce que je fais bien mon Job rapidement et efficacement. Allez montez et n’essayez pas de vous enfuir si vous me connaissez si bien vous saurez que c'est inutile. Je dois juste vous conduire au tribunal pour votre jugement qui a lieu dans deux jours, et comme vous ne vous êtes pas présente au premier me voici.
Quoi !! c'est encore cette histoire de photo ?
Oui, allez a cheval Mlle Sunn, contre toute attente elle s’exécuta, Je dois vous faire porter ceci, voilà parfait, vous aussi vous seriez parfaite pour Le Mur de l’humanité.
Mais de quoi je me mêle espèce de connard. » Violette rugit d'un coup se qui déstabilisa Bellinda.
« Mais c'est quoi ce truc qui démarre tout seul, nouveau rugissement.
Eu oui c'est rien j'ai juste programmer le moteur pour qu'il démarre quand je me trouve a proximité, et oui rester polie toute insulte déclenche aussi un vrombissement.
Me regardant avec un air ahurie elle dit, Vous n’êtes pas sérieux.
Si pourquoi ?
Soudainement prise d'un fou rire, Le Grand John Doe,..hahahah..... le Loup des Fiori...hahah... est un genre de cassosss fan de Tuning merdique. Nouveau rugissement. A non c 'est trop beau pour être vrai.
Riez tant que vous voulez Bellinda mais en route, et toi Violette je te passe au détergeant bon marche cette semaine pour la peine tu fais chier parfois. »
Je pris la route pour San Francisco. La journée étant entame, je m’arrêta dans un Dinner et je l'invita a dîner, oui mes contrat s'enchainnait bien et je n’étais pas a plaindre.
« Vous m'en diriez un peu plus sur Vous Bellinda et je vous en pris appelez moi John se serai la moindre des choses je vous fais faire une balade a moto gratuite et en plus je vous offre a dînez.
Si vous voulez, mais ne croyez pas que je vous apprécie pour autant vous êtes du mauvais cote de la barrière juridique. Bref que voulez vous savoir ?
Je ne sais pas comment en êtes vous arrivez a la photographie, j'ai parcourue un peu votre site et sans y connaître grand chose je suis plutôt impressionner par vos cliches.
Levant un sourcil, vraiment difficile de vous imaginez comme quelqu'un qui sais apprécier l'art.
J’apprécie d’être en vie et tout se qui se trouve devant moi.
Pfffffffff technique de drague a deux ronds, vous faites peine a voir John.
Et pourtant c'est la pure vérité et je ne vous draguais pas même si effectivement vous êtes charmante.
Arrêtez vos flatteries sinon je ne répond pas a votre question.
Comme tu veux ?
On se tutoie alors tu voulais savoir pourquoi j'en suis venue a la photo ! Et bien je sais pas j'ai trouver un appareil un jour toute petite et ça ne m'a plus jamais quitter, certain ont le skateboard, d'autre la peinture, d'autre le combat. Je capture le temps qui passe c'est un peu ma manière de vivre je capture les moments qui me semble bon pour faire réfléchir l'homme a sa propre condition.
C'est élaguant se que vous dites, surtout quand on est aussi jeune.
Vous n’êtes pas si vieux, mon tour John d’où vous viens cet lance tatouer sur votre bras c'est un symbole militaire celui de votre unité ?
Pas la moindre idée, je l'avais a mon réveil dans le désert.
Comment ça réveil dans le désert ?
Ha ah je voie que j'ai pique votre curiosité.
Bas ça n'a pas vraiment de sens se que vous dites alors c'est comme si vous ne dites rien.
Et bien pourtant c'est clair Le nom John Doe n'est-il pas le nom que l'on donne au inconnue et au personne amnésique ?
Pas possible, a quand remonte votre premier souvenir ?
Au désert, et je n'ai aucun souvenir autre que depuis ce jour si ce n'ai quelque bribe incompréhensible.
L'univers vous a fait cela pour une raison bien spécifique.
Vous pensez, y a mieux quand même comme cadeau.
Peu être mais vous vous tracer un tout nouveau chemin et vous pouvez être se que vous voulez.
Sur ces paroles finissez votre tarte que nous allions dormir je suis rincer j'ai pas dormi depuis deux jours. »
Je nous avais pris une chambre dans le motel jouxtant le diner, je pris soin de l'attacher au radiateur le temps que je prenne une douche rapide histoire de me sentir un peu mieux le voyage et la route ne me rendais pas présentable.
Je l'invita a en faire de même se qui ne lui génna pas le moins du monde en revanche se qui m'attendais lors quelle sortit fut un petit peu plus inattendue.
« John vous voulez venir une seconde. J'aurai besoin de votre avis.
Mon avis ? Qu'est-ce quelle mijote, pensais-je »
Je resta planter de la porte ne sachant pas vraiment quoi faire sur le coup. Bellinda se trouvais dans l'encadrement entièrement nue un sourire en coin.
« Je …... Je peux savoir a quoi vous jouer Bellinda?
A vous de voir mais décide toi car je te donnerai pas d'autre chance.
Si tu tente de me séduire pour que je te laisse partir tu peux toujours essayer mais tu n 'y arriveras pas.
T'es un véritable crétin, dit-elle avant de m'embrasser » La nuit qui suivi fut une que je n'oublierai pas de si tôt. A croire que notre rencontre avait été dicter par le destin. Due moins c'est se que je me dis a cet instant, mais mon avis changea quand je me réveilla attaché au lit seul avec mes propres menottes. C'est le vrombissement De Violette qui me tira de mon sommeil. Je pesta d'avoir été si bête, je brisa les menottes attrapa de quoi m'habiller, et sortit dehors. Je pris une profonde inspiration sur l'oreiller le parfum de Bellinda y était encore imprégner.
Violette était devant la porte. A peine eus-je grimper quelle démarra. Je suivit la piste de Bellinda qui ne me conduit sans trop de difficulté non loin sur la route, elle essayais de faire du stop, et j'eus juste le temps de la voir monter dans un véhicule pour commencer a la poursuivre. Arrivant a sa hauteur je fis signe au conducteur de se ranger en agitant ma plaque mais ce dernier tenta de me mettre par terre d'un coup de volant. Je vis Belli me faire un doigt et une grimace. Challenge accepted conducteur a la noix. La question que je me posa fus pourquoi cet abrutit ne s’arrête pas, c'est peut être une de ses connaissances de la région et elle a pu l'appeler. Pendant que je dormais. Bref il veulent jouer on va jouer. « Violette ma belle nous amènerais-tu quelque km plus loin en amont, vrombissement, comment ça non, Vrrrrooooooo, OK d'accord j'avoue j'ai été bête t'es contente, vRRRRRR, OK je m'excuse, ….. , Tu vas me faire la tête longtemps ?, vvrrrrrrrromm. OK Deux couches de polish quand ont arrive , ça te va ? VRRRRRRRRouuuuumm. » Cette dernière ne résiste pas a la promesse de se faire astiquer les chromes même si parfois elle m'agace j'adore cette bécane. Elle accéléra et je me retrouva très vite a bonne distance. « Je vais faire du stop je te retrouve une fois que je les ai arrêtes. » Je sortis mon épée de son compartiment secret. Je me mis en position et je me mis a courir, je vis leur voiture arriver et leur regard décontenance quand ils me virent les charger. Ils tentèrent de m’éviter mais j'avais anticipe ce mouvement et je sauta. Je planta mon glaive dans le toit et je faillie être désarçonner, je réussis a rester sur la voiture que par la grâce divine. Je sauta de nouveau et je brisa la vitre arrière, arrivant sur la banquette arrière tout en ayant pris soin de désengager mon arme du toit. Et je hurla « Coucou c'est MOIIIIIII » J'entendis un crie de Belli et son collègue malheureusement perdit le contrôle du véhicule lorsque je fis mon entre fracassante. Alors que le véhicule quittait la route et se préparai a faire une embarder. Bellinda ne portait pas de ceinture. Je savais qu'en faisant cela je prenais le risque de lui révéler ma vrai nature. Je ne peux pas les sauver tous les deux si son ami a mit sa ceinture il survivra mais elle risque de mourir, je ne peux pas, je ne dois la laisser mourir, elle ne doit pas mourir. Je l'empoignai et la tirai vers moi, je pris dans le même temps appuie sur la voiture et je poussa de toute mes forces. Le toit avait déjà été endommager par mon épée mais je le traversais sans difficulté. Belli dans mes bras. Je pus voir la voiture faire plusieurs tonneaux et je priais pour que le conducteur s'en sorte. Je m’écrasais avec force dans le sol serrant Belli contre moi.
« Ça va ?
Comment, comment ? On … je …. ??
Calme toi Belli Tu es vivante. Ne bouge pas.je vais vois comment va l'autre.
Mais comment on est arrives ici ? Comment t'as fait ça ?
Belli, lui prenant le visage, tu es en état de choc CA va passer, ne bouge pas je vais chercher ton ami.
OUI.oui OK, ….
Je vais appeler les secours. Tout ira bien »
La laissant la je couru vers l’épave appelant les secours dans le même temps. Arrivant sur le crach, je découvris l’épave, le conducteur était inconscient, mais aucune blessure apparente grave. L’airbag et sa ceinture lui avait sauve la vie.
«  Hey mec ça-va ? » Je lui mis une petite claque et mais il ouvrit a peine les yeux. J'eus un pressentiment sur ma droite une étincelle sauta de la batterie. Tandis que sur ma gauche le réservoir se déversait. Sans plus attendre j’arrachais la portière, et je pris le conducteur avec moi avant de m’éloigner de toute ma vitesse. Juste avant l'explosion. Lorsque je m’arrêta, je leva les yeux et Bellinda me regardait. Complètement abasourdie.
« Comment, comment tu es arrivée la tu étais la bas et tu es la.. comment j'ai pris un coup sur le crane c'est pas possible ?
Belli came toi je t'es dis ton ami est vivant. Mais il a besoin de soin.
NON tu vas me répondre John et Tu vas me répondre maintenant.
Belli, hurlais-je, je ne sais pas pourquoi mais je devais te sauver, je répondrai a tes question promis mais la le plus urgent c'est ton ami, en augmentant le volume de ma voix en terminant ma phrase. »
Elle s 'assieds les yeux totalement abasourdie.
Quelque minute passèrent et par chance dans ce laps de temps l'homme repris connaissance. L'homme en question n’était autre que le frère de Bellinda. Les secours le pris en charge mais voyant qu'il n'avait d’après les secouristes qu'une légère commotion et quelque bleu. C'est un véritable miracle d’après eux. Belli voulait accompagner son frère mais je la retins lui promettant de la ramener auprès de lui plus tard. Je vis Violette arrivée toute seule et j’emmenai Belli. Elle monta sur Violette et je mis les gaz. Elle se tenais a moi et avais posée sa tête sur mon épaule. Je roula et au petit matin j'arrivais a San Francisco. Arrivant devant le tribunal elle réalisa ou elle se trouvais.
« Espèce de connard mon frère est a l’hôpital et toi tu m'a emmène ici pour mon jugement.
He,he écoute moi, Ton jugement est dans 45 minutes, cela prendra une heure tout au plus, et il ne te condamneront grand max qu'a payer une amende. Je t’emmènerai auprès de lui après. Promis et je t'expliquerai tout.
T'as intérêt.
Eu en attendant, euuu, pourquoi hier soir tu as fait ça ?
Comment dire, … je suis une fan, pour faire simple.
Une Fan ?
Oui, j'ai lu un article de toi il y a quelque temps et j'ai bien vu que tu étais sans t'en rendre compte le justicier, le chasseur, tu incarnais tout ce que je détestais mais en un sens je ne sais pas tu étais, aaarrggggg. Merde quoi regarde toi je sais pas j'ai eut le béguin d'un coup, et puis quand t'as débarque devant mon shooting je me doutais pas que tu m’arrêterai, mais j'ai tenter ma chance en allant vers toi et puis sachant que tu étais un chasseur primaire je voulais que tu me prenne en chasse, j'allais pas me laisser faire non plus et puis le soir dans la salle de bain du motel je me suis dit pourquoi pas.
Alors si je m 'attendais a ça, Je ne sais pas vraiment quoi répondre, mais j'aimerai bien en parler plus a même si tu accepte de dîner avec moi se soir comme un vrai rendez-vous.
Ça pourrai être envisageable puisque aujourd'hui tu m'as sauve la vie et tu as sauve celle de mon frère également. » J’acquiesçai et je la conduisis a son jugement, Elle plaida coupable et a la grande surprise du procureur qui avait été tournée en ridicule le juge l’acquitta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 26 Sep - 21:23


Son sourire en sortant m’irradia tant il était beau malgré ses yeux rouges et les traces de poussières sur ses vêtements. Elle pris quelque instant dehors et appela l’hôpital ou son frère devait être. Quand a moi quelqu'un me tapota sur l’épaule. Merde le juge.
« Mr Doe, pourrais-je avoir un mot en privée avec vous ?
Que puis-je pour vous Mr le juge ?
Pas de Mr le juge qui tienne appelle moi Belenos Demi-Dieu.
Eu je vois pas de quoi vous voulez parler, qui est ce type ?
Les rumeurs sont donc vrai, Le destin a choisie une autre voie pour toi, Ce matin tu as sauve Bellinda d'une mort certaine et je t'en suis reconnaissant mais tu vas devoir t’éloigner d'elle, de par ta nature de demi dieu tu l'as met en danger et elle n 'est pas encore prête a nous rejoindre, je ne suis pas prés a réveiller l 'ichor qui sommeil en elle.
Attendez Mr le Juge enfin Belenos je ne comprends que la moiter de ce dont vous me parlez. Et comment ça c'est trop tôt ? Et c'est quoi la visitation.
John les réponse que tu cherche viendront a toi quand tu sera près a les entendre de la bouche de celle qui dois te les donner. Cache tes dons comme tu l'as fait a pressent et utilise les contres ceux qui sont différents. Garde en mémoire la phrase garde tes amis proche de toi et tes ennemis encore plus proche.
Pourquoi devrai-je avoir cette phrase en me mémoire ?
Cette phrase ne t'est pas forcement destine. Je suis certain que tu trouveras ton chemin mais n’entraîne pas Bellinda avec toi c'est se que je souhaite, mais je sais aussi que le destin trace ton chemin comme le sien et que les votre se soit croise ne doit pas être un hasard non plus. Adieu John nous nous reverrons un jour peut-être.
J'entendis Bellinda arrivée derrière moi et je me retourna. Elle dit, John tu m'a promis quelque chose non.
Eu oui en effet je t’emmène voir ton frère.
Il va bien il va rester en observation cette nuit mais il sortira demain.
Eu Mr le juge, Ce dernier était déjà en train de s’éloigner. On va ? Et tu veux faire quoi Belli ?
D'abord on va se débarbouiller chez moi et ensuite ont sort et tu m'explique tout.
OK ça roule, tu veux aller ou exactement ?
Tu voie le parc d'attraction sur la baie ?
Oui je voie
Et bien pour un premier rencard c'est parfait. »
Comment j'ai bien pu en arriver la et bon sang de bonsoir c'est qui Belenos non de Zeus.

Nous partîmes donc pour l'appartement de Belli. Je lui confia que je devais d'abord passer faire une petite course. Si je veux que cela se passe bien je dois y mettre les formes. Je comptais rester quelque jours et j'avais pris un hôtel et j'y avais laisse quelque affaire pour me prendre quelque vacances au bord de l'eau. Ramener Bellinda fus juste une mission car j'étais dans les parages. Je pris une petite heure pour briquer Violette qui fut ravie. Je remonta dans ma chambre sortie des fringue propre, et repartie chercher Belli. En route je passa devant un fleuriste et j'y pris une rose. Oui je sais c'est peu être en faire trop mais en même temps c'est pour moi mon premier vrai RDV avec une femme les autres ne furent la que pour le besoin physique et occupée quelque une de mes soirées. En sortant avec la Fleur, Violette refusa de bouger. « Allez Violette tu va pas me faire ca maintenant oui je vais sortir avec cette fille oui elle me plaît. Pourquoi tu fais ta jalouse ? Tu crois tout de même pas que je vais t'abandonner. Tes ma petites louve d'amour. Et puis je voie pas pourquoi tu es jalouse avec le taf c'est avec toi que je passerai le plus de temps. » Comme par magie elle désengagea les freins et rugit. Parfois cette moto me rend chèvre. Me garant devant je sonna et elle vint m’ouvrir. Je ne saurai dire pourquoi mais a cette instant j'eus devant moi une déesse. Son maquillage était aguicheur mais sans en faire trop, son style était composée d'un mini-short en jean, d'un débardeur blanc, d'une chemise de laine a carreau rouge, d'un feutre clair, et enfin d'une paire de boots noir avec quelque centimètre de talon.
« Tu vas rester plante la bouche ouverte comme ça encore longtemps ou tu va me donner la rose que tu tiens dans ton dos.
Euuu oui pardon, désoler je ne sais pas si la rose est de trop ou pas ?
Non j'adore ce genre d'attention mais a ne pas faire trop souvent. Je voie que tu as mis de cote ta tenue de chasseur d'humain pour celle de chasseur d'humaine.
Comment répondre a ce genre de phrase.
Tu dis rien et tu me fais un sourire car c'est une vanne et se soir tu risque de t'en prendre beaucoup alors ne le prend pas personnellement. »
Elle posa la rose dans le vase de son salon et pris ses clefs. Nous partîmes pour le parc a jeux de la baie. Elle me guida et nous arrivèrent. Et nous marchèrent entre les stands tout en discutant de son passe. Sa mère l'avait eut avant son mariage avec un homme leader d'un mouvement Peace and love. Ce dernier avait disparue le jour ou sa mère lui dit qu'elle était enceinte de Bellinda. Sa mère l'avait élevée et c’était remarier a un pompier de la ville. C'est son beau-père qui l'avait initier a la photo. Son petit frère était né de cette union et Belli adorai jouer a la grande sœur. En revenant de vacance il eurent un accident Bellinda et James sont frère survécurent Bellinda étant majeur elle eut la garde de son frère et commença a travailler comme mannequin mais passa vite derrière l'objectif quand elle présenta quelque photo au rédacteur d'un magasine de mode. Depuis elle enchaînait les shooting. Son frere lui avait obtenue une bourse de pompier et faisait ses études. Ils avaient pris soins l'un de l'autre.

Le parc approchait de son heure de fermeture et elle me pris le bras et me traîna dans la grande roue a l'intérieur elle pris un instant, me regarda et déclara : « On a beaucoup parlez de moi John mais toi tu es quoi ?
Si je te dis la vérité tu ne me croirai pas vraiment tellement cela paraît fou.
Essaye toujours.
Tu connais les légendes Grec d'hercule ou les légende Nordique ?
Oui un peu, attend une seconde tu essaye de me dire que tu es un fils de dieu né de l'union d'un dieu et d'une humaine.
Je sais c'est pas crédible, mais a dire vrai je n 'en sais vraiment rien depuis mon réveil dans le désert je cherche des réponses mais je n'ai que très peu d’élément. Je le découvrirai un jour mais mon destin me sera révèle quand quelqu'un jugera bon de répondre a mes questions et d’apparaître devant moi.
Qui est cette personne ?
Aucune idée mais elle connaît le juge qui t'a acquitte ce matin.
Hein ? C'est quoi ces histoires.
Moi non plus j'y comprend rien. »
En bas un mouvement de foule avait débute et les gens semblais panique puisque qu'un voile d'ombre commençais a recourir les quelques boutique les plus avancée sur le ponton et le crie d'une personne venais de confirmer mon pressentiment quelque chose de louche et de dangereux arrivait. Le courant de la roue se coupa et nous fume bloquer. Je siffla et entendis un vrombissement en provenance du parking. « Qu'est-ce qui ce passe ? Dit-elle.
J'attire vraiment les emmerdes, le juge avait raison.
Hein quoi ?
Je vais nous sortir de la, tu me fais confiance ?
Eu oui je crois.
OK cool. » Je cassai la barrière de sécurité de la roue attrapa Belli. « t'es prête ? Prête pour quoi ? Pour ça. » Je sauta dans le vide et j’atterris pile poil au moment ou Violette arrivait. Les gens fuyait la zone. Notre chance fut que nous soyons les seules sur la roue a cette instant. Belenos m'avais dis de cacher mes dons mais je ne voyais pas comment faire autrement, et puis Belli m'avais deja vue les utiliser. Violette avait fait un dérapage et était déja dans la bonne direction pour partir de la zone. Reposant Belli je dis« Viollette Mon épée ! » Le siège s'ouvrit sans attendre et je pris mon arme. « Non mais John Tu fais quoi ?
Ceux pour quoi je suis né. Un Rire et des grincement métallique se fit entendre dans la brume.
Comment ça ceux pour quoi tu es né ? Fait pas l'idiot et filon d'ici. Elle monta sur Violette.
Violette ? Rugissement. Emmène la en sécurité chez Tex ne t’arrête pas je te fais confiance. Rugissement négatif, Ne fait pas d'histoire et fait le un point c'est tout.
Eh mais j'ai mon mot a dire peut-être.
Me retournant, écoute moi je m'en sortirai, mais je dois te mettre en sécurité tu es trop importante. Pour que je te mette en danger » Je l'embrassa et je tapota sur le guidon de Violette qui démarra en trombe.
Je marcha jusque dans la rue principale des attractions regardant Violette s’éloigner avec celle qui m’était a jamais lier. La brume de ténèbres arriva sur moi mais elle ne me fit rien mes yeux y voyaient parfaitement bien. Je pouvais voir les créatures devant moi. Des genres de transformeurs libérait de leur gaz échappement cette brume de ténèbres. Haut de près de 3.50 m pour deux d'entre eux celui du milieu quand a lui faisait plus de 4m. Recouverts de rouille ces trois la ressemblaient a de vieux bateau de chasse a la baleine si j'en crois les redoutables harpon qu'il tienne dans leur mains. Ce duel n'allait pas etre facile et ne se présentai pas bien en plus d’être totalement déloyale, trois contre un y a pas de vrai enfoirés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 10 Oct - 11:31

Dsl j'ai un peu de retard avec le post je vais essayer de vous faire une parution tous les vendredis a parti de maintenant. J'aimerai avoir votre avis sur cette histoire, si elle vous plait, si vous esperer voir comment cela evolue faite moi un MP. Comme j'aime le dire en partie, A l'aventure tout de suite....


Les deux ''petits'' n'auraient pas été de taille contre moi leur force étant inférieur a la mienne, mais celui du milieu allait poser un problème ses capacités sont de mon niveau et si il avait ete seul j'aurai pu m'en défaire facilement mais avec les deux autres. Voyons de quoi l'on est capable et si l'aventure s’arrête maintenant c'est que je ne devais pas aller plus loin. « Petite question messieurs, vous ne seriez pas parent avec un Biker ?
Hehehe c'est possible mais cela n'a aucune importance puisque tu vas mourir.
Je vais prendre ça pour un oui, Bref qui commence ?
Tu crois que je vais m'abaisser a te combattre ? Je suis la en tant que spectateur.
OK Messieurs, en pointant les deux petits, approcher , je vous anéantirais comme j'ai décapite votre frère motard. »

Il s'avancèrent tout sourire tournant autour de moi, étant plus petit qu'eux ma position n'est pas avantageuse. Les deux s'abattent sur moi dans un timing proche de la perfection. C'est deux la sont jumeaux maintenant que j'y pense. Évitant la première la seconde me touche mais je réussis a la parer avec mon avant bras. Comme un bouclier l'un des barbillons se tord lors du choc au contact de mon bras et n’entame même pas ma peau. Décidément ma résistance physique est très élevé. Cela dit c'est mon tour et ils vont prendre chère. Agrippant le harpon que je venais de bloquer je le tirai vers moi d'un coup sec vers moi. Mon poing tenait fermement mon arme et j'envoyai le direct de toute ma force. Il s'envola vers la grande roue et s’écrasa dessus. Cependant ce coup ne semblaient pas l'avoir beaucoup endommager. Derrière moi son frère joua au Golf. Son harpon-club prit pour cible mon dos et je fut projeter a mon tour sur une des petites attractions. A peine j'essayais de me relever que le harpon du premier jumeau arrivai pour m'embrocher. Trop lent je me déplaça avec agilité en dehors du stand vers le Golfeur. J’utilisai le pouvoir de ma lance pour le mettre a terre d'un mouvement circulaire, pendant sa chute le premier envoya un de ses harpons sur moi et il me manqua de peu mais il m'entailla la peau. Le Golfeur qui venait d'être mis a terre assena un habille coup de pied vers moi. Je para sa jambe et riposta en le transperçant de ma lance en plein abdomen. Le premier avait eut le temps de nous rejoindre et frappa dans ma lance pour la désengager. Il en brisa la lame. Une fraction de seconde avant cet instant le tatouage de ma lance c’était illumine et le dessin s'en était légèrement modifier. La pointe se détachait du manche et plusieurs pic solaire entourai le morceau casse a présent. Casser la lame eut un autre effet. Le golfeur. Qui avait deja subit de lourd dommage implosa et projeta des lames tout autour de lui. Je regarda la scène avec une totale incompréhension. Mais une joie je regardais le premier jumeaux qui se relevais avec difficulté plusieurs éclat plante dans son corps avec sadisme. Je l'attaquai comme un démon. Ma lance était revenue a son état premier. Quelque instant apres l'explosion du Golfeur ma lance s’était régénérer. Il tenait bon et je ne devais pas faire durer le combat plus longtemps surtout si le plus gros décidait de se joindre a la fête. J'entre aperçu pendant mon assaut un endroit précis et celui-ci fut le bon il s’arrêta net et s'écroula sur le sol.
« Bien Demi-Dieu tu as prouve ta force, et j'ai pu voir de quoi tu étais capable.
Tes potes était la pour me tester ? Bravo bel-esprit de famille que vous avez.
S’avançant sur le ponton, maintenant que je t'ai affaiblie je n 'aurais aucun mal a t'amener a mes supérieur pour faire de toi un de nos agents.
Cherche une poule avec des dent d'abord t'aura plus de chance car cela n'arrivera jamais. Vous vous attaquer a des innocents et moi et ben je vous pourchasserai pour chacun que vous tuerez.
Tu seras des nôtres. »
Il Chargea.Le combat d'introduction m'avait fatigue mais il me saoul avec ses discours et personne ne s'approchera de Ma Belli. La rage etait monte en moi je vis mon corps grandir et déchirer mon t-shirt, ma peau se teinta d'argent.
J’arrêtai son bras en plaçant mes bras en croix pour en amortir le choc qui fut très violent. Le sol se fissura sous moi. « Hooo, Je voie que tu semble vouloir passer au chose sérieuse en révélant ta forme divine. Je sais pas de quoi tu parle mais si cela me permet de te VAINCRE » Le repoussant j’activai de nouveau le pouvoir de ma lance et celui de mon épée. Le choc brisa une partie de son armure. Il tituba mais reparti a la charge. Chaque coup que nous portions créai un vacarme a vous briser les tympan. L'armure métallique qui recouvrai mon corps me permit d'encaisser plusieurs de ses attaques qui m'aurai certainement ete fatal sans. Cependant le combat précédent m'avait beaucoup affaiblit. Quelque une de mes attaques avaient fait mouche mais il restait toujours aussi agile malgré sa taille. Je lui arracha un bras en brisant une fois encore la pointe de ma lance. Mais un des éclats vint aussi se planter dans ma jambe. Et cela m' handicapa suffisamment pour qu'il finissent par prendre l'avantage. Dans un geste désespérer je lui balançai la grande roue mais il esquiva, et me fini par un crochet. Ce coup me décrocha la mâchoire et je sombrais dans l'inconscience. Va-t-il en finir ou va-t-il mettre son plan a exécution.

A putain c'est quoi ces lumières, tien ça bouge sur ma droite c'est quoi ce grand truc,...., a oui ça y est ça me revient c'est l'autre connard. Il est en train de parler avec un type et il fait pas le fière, ha !ha !, bien fait pour sa tronche. Tu peux bouger ? A non je peux pas, y m'ont bien ficeler ces cons. État des blessures physiques. Ma jambe ne me fait plus mal. Mon flanc aussi ne me fait plus trop souffrir. J'ai toujours un mal de crane carabiné en revanche, il m'a vraiment mis un crochet monstrueux, rien que voir les lumières me file la gerbe.
Je vais essayer de savoir ce qu'il raconte, concentre toi. « ….donne lui ça a boire. Cela devrai le mettre dans le coltard le temps qu'il arrive,.... Avec ce que je lui ai mit ça m’étonnerai qu'il se réveil..... Ne discute pas, nous avions un plan et le capturer maintenant était stupide. Je dois repartir. Pour New-York, Je ne dois pas éveiller les soupçons en disparaissant de la sorte. Tu as envoyé tes fils a la poursuite de sa protégée. Oui ils l’attraperont ce n'est qu'une humaine. NON elle n'est pas humaine, elle est comme moi et lui et si elle n'est pas corrompue maintenant nous perdrons beaucoup sur le planning de sa libération. Oui il reviendrons sans faute avec la fille. Bien je file. »

Ok cette conversation fus très intéressante, mais je dois sortir de la au plus vite Belli est en danger ! Si Violette a fait se que je lui ai demande, elle devrait être en sécurité. Et puis en même temps je les défies d'attraper Violette quand cette dernière roule a pleine vitesse. Elle est comme moi et lui ? Le mec qui parlai avec le golem est lui aussi un demi dieu, et Belli va en devenir une ! Belenos m'a dit qu'elle n’était pas prête a recevoir ça visitation, donc tant qu'il n'effectue pas cette dernière elle ne disposera d'aucun des pouvoirs que je possède mais qui sont ces créatures, pourquoi parle-t-il de corruption. Je ne dois pas rester la, je dois me libérer. Tien revoilà le Golem. Je ne dois pas boire la merde que l'autre lui a donne. «  Allez avale moi ca petit scion. » Arrgg c'est dégueulasse on dirai de l'huile de moteur, n'avale pas ça merde. Allez casse toi, Casse toi. « Tu seras des nôtres hehehe, je te l'avais dit.Je vais allez accueillir ton hôte » Enfin y c'est barré , crachant , bon je dois me libérer. Tire tire, encore un effort. CLANNG. Retirant le bandeau je peux enfin voir ou je suis. Des conteneurs ? Oui ca ne m’étonne qu'a moitiez en fait. Admire pas le paysage, et détache toi. Merde du bruit quelqu'un arrive. Tu va te casser connerie de chaîne. Ah merde trop tard. Fait le mort. Tien c'est marrant. Celui qui viens a un pas tres leger. « Tu compte faire le mort encore longtemps ?
Belli ? » enlevant le bandeau son visage est au dessus de moi, aucune autre vision ne pourrai me redonner mes force plus vite. « Je te libère ou je te laisse te débrouiller.
Tu as les clef ?
Oui
Alors qu'est-ce-que tu attends libère moi y a pas une seconde a perdre, Y a un mec puissant qui est sensée se pointer pour faire un truc avec moi et les potes du golem manchot sont a ta recherche.
Hein ? Mais j'ai rien a voir la dedans je suis juste la au mauvaise endroit au mauvais moment.
Oui c'est exactement se que je pense, mais on en discutera plus tard. On doit sortir d'ici. On est ou d'ailleurs.
Toujours dans le port de San Francisco. Mais on est dans le port de marchandise.
OK je dois retrouver mon épée. Tu ne saurai pas ou elle est ?
Non.
Fait chier, On sort d'ici d'abord.
Suis moi. »

Belli et moi nous sortîmes de la grue ou j'avais ete enferme. En bas j'aperçût le Golem mancho et un ou deux autre Golem comme ceux que j'avais vaincue avant de me faire capturer> Il y a pas mal de garde humain mais Belli a réussit a arrivée ici. Attends une seconde ?
« Comment tu es arrivée ici sans te faire avoir.
Je suis un vrai chat quand je veux.
L'attrapant par le bras, Répond moi maintenant.
Tu me fais mal John.
L'agrippant par le coup, je la soulève. Qui es-tu ?
John c'est moi, j’étouffe.
Tu n'es pas Belli, Je ne ressent rien quand je te regarde.
Tournant la tête avec un sourire démoniaque, Tu es moi bête que certain.
C'est toi qui était sensée me corrompre.
Cela aurai fonctionne a merveille si tu avais ingérée mon sang, c'est vraiment difficile de trouver du bon personnel de nos jours.
Tu vas appeler tes suivants plus bas ?
Non tu ne représente pas une menace pour moi, et je pourrais te tuer sur l'instant mais cela fait bien longtemps que je ne me sali plus les mains.
Pourquoi?
Je suis curieux ?
Cela n'a aucun sens.
Justement c'est pour cela que c'est drôle.
Pourquoi vous en prenez vous a moi ?
Mais parce que c'est dans notre nature, Nous devons vous détruire pour tout recommencer.
Nous sommes une anomalie pour vous ?
Oui un peu. Mais en parler avec toi serai une perte de temps car tu as déjà eut le laïus de ton parent divins de ce cote la. Notre discussion s’arrête la malheureusement tu me fatigue en cet instant. »
Fusionnant petit a petit dans le métal de la grue. Je peux retenir plus longtemps cette créature. Mais je suis libre et je dois partir d'ici, Belli est toujours poursuivit. En bas je constate qu'il y a du mouvement une certaine agitation commence j’aperçus des lumières bleu et rouge. Un hélico se fait entendre au loin. Sur ma droite ce sont des bateaux des gardes de cote qui illumine les docs. C'est parfait dans la confusion je devrais pouvoir finir se que j'ai commencer avec mon Golem, il faut juste que je le retrouve et selon toute vraisemblance il devrai être la bas si j'en crois les conteneurs qui volent. Me voilà qui joue a superboy sautant par dessus les conteneurs empilés, éliminant quelque mercenaire de-ci de-la sur mon chemin. Apparemment les forces de l'ordre ont totalement circonscrit les docks et empêche toute personne de partir. Le voilà y va prendre une...... Mais c'est quoi ce bordel, c'est qui ces mecs. Devant moi un groupe de 5 personnes combattent mon golem manchot et 3 autres golems plus petit. Ces individues sont certainement des demi-dieux tout comme moi, L'un se bas avec une masse, la seule fille du groupe est une véritable fusée sur patte, un genre d'Indiana Johnes est en train d'en découdre avec son fouet, un autre encore balance des blocs de pierre, et le dernier est au sol inconscient mais a sur les mains des genres de griffe. Il semble bien en difficulté, je vais devoir me jeter dans la bataille, … he mais attend Mon Golem mancho a mon épée, le bâtard comment il ose. Il me vient une idée débile mais elle pourrait fonctionner allez essayons.
Prenant un peu d'elan me voilà a nouveau dans les airs foncant en plein milieu du champ de bataille. A mon arrivée au sol l'impacte de mon poing sur le sol a fait tomber deux des 3 petits golem, et la Fille au cheveux rose a elle aussi ete projete. Me relevant face je m'avance vers Mon Golem favorie. « Le boss m'a envoyé pour t'aider a vaincre ces petits scion, t'as fini de jouer avec se qui m'appartient ?pointant mon épée.
Je n'ai pas besoin de ton aide.
C'est toi que ca regarde cependant le boss ne sera pas forcement heureux de te voir traîner et mettre autant de temps a éliminer ces intrus surtout que tu mes pour la deuxième fois notre entreprise en périls, donc rend moi mon arme et finissons les avant l'aube. » Plantant mon regard dans le sien ce dernier s’exécute en grommelant. Activant le pouvoirs de ma lance et effectuant quelque passe avec, je croise le regard du scion qui balançait des pierre. Je profite de l'instant pour lui fais un clin d’œil , et je me retourne plantant ma lance dans le thorax De mon golem manchot qui hurle de douleur et de surprise tombe a genou devant moi. Dans le même laps de temps des pierres s’écrase sur un des petits et le pulvérise. L'homme a la masse saute sur l'un des deux restants et le martèle de coup. La fille quand a elle est en train de distraire le troisième. Je brise la pointe de ma lance, reculant de quelque pas regardant mon ennemie agitant ma main en signe de au revoir, ce dernier émet un petit rire et implose.
A ma droite l'homme a la masse viens de fendre comme une bûche son golem, sa masse a pris la forme d'une hache d'une taille démesurée. La fille et l'autre homme arme de son fouet ont réussit a venir a bout du dernier.
« Bonsoir messieur et mademoiselle. Pardonnez moi pour cet intrusion dans votre combat mais ce connard m'avait pique mon epee.
Comment c'etait trop puissant comme coup mec, dis l'homme préalablement inconscients.
Azz, C'est une bague t'a encore fait le mort ! Hurle l'Indiana Johnes en herbe.
Hahahahah, putain trop bien ouej Azz pourquoi j'ai pas fait pareil ste honte quoi !
Edwenn C'est pas la peine d'en rajouter, commente le guerrier a la masse.
Tu vas Bien John tu n'es pas Blesse.
Non je vais bien Miho une ou deux cote casse se sera vite guerie.
Montre moi ca tout de suite.
Mais oui montre lui donc ca John.
Edwenn la ferme !
Les mecs je vous kiff, vous semblez etre cool mais question on ne ferai pas mieux de ce barrer d'ici
Eu oui Vous n'avez pas tord Mr ? Complète Azz
Doe, John Doe. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Sam 18 Oct - 9:46

Nous sortons des docks et effectuons un arrêt devant un entrepôt 15 minutes plus tard. Chacun d'entre eux se présentent, Miho, la tatoueuse aux cheveux rose, John Cala'ann le costaud du groupe, Edwenn Jackson le baratineur, et enfin Jack King son compère archéologue Azziz dit Azz. Ils finissent leur présentation par Fille de Susanoo, fils d'Hephaistos, du Baron samedi, d'Odin et d'Atum Re. « Et donc John ? Vous etes...
Eux Fils de je sais plus, que je vous explique y a 6 mois je me suis réveille amnésique dans le désert et depuis je découvre mes capacités, J'ai rencontrée un certain Belenos qui m'a dit de m’éloigner d'une fille que je devais ramener au tribunal car il était pas encore près a effectuer sa visitation. Bref les mecs j'ai rien pige a se qu'il disait mais vous vous pourriez m'expliquer un peu mieux car je galère ? »
Leur regard en disaient long. Jack me fit signe de l'accompagner et de laisser les autres faire une pause
« John votre histoire est vraiment incroyable, et nous vous avons amener avec nous car j'ai de par mon pere certain talent pour lire l'avenir et décrypter quelque élément de la trame du destin. Tu dis que Belenos n'etait pas pres a effectuer la visitation de la Fille que tu as amenée au tribunal.
Oui en effet se furent ses mots quand il parla de Belli.
Et bien Belenos est lui aussi un Dieu et ta protégée Belli est sa fille mais tu ne dois rien lui révéler de sa nature divine. Les dieu sont soumis au destin au même titre que toi et moi il ne le contrôle pas mais certain peuvent modifier légèrement le destin pour limiter l'impacte de leur action. Pour te parler Belenos a du utiliser ses pouvoirs pour éviter de créer des nœuds mais ses actions auront des conséquences. Que t'a-t-il dit d'autre ?
De cacher mes dons aux humains comme je l'ai fait jusqu'à présent. Mais Pour se qui est de Belli je l'ai sauvée mais cela m'a conduit a lui révéler certain de mes pouvoirs.
Dans ce cas, son destin est certainement déjà lier au tien comme le notre. Tu dois la protéger et si besoin nous t'aiderons car grâce a toi nous sommes aujourd'hui en vie.
C'est tres généreux de ta part Jack mais je suis déjà poursuivit par quelque chose de bien plus puissant que moi a l'heure actuel et je vous vous mettrez en danger en restant près de moi. Cependant si un jour la situation dans laquelle ton groupe et toi nécessite un peu d'aide fait le moi savoir Violette et moi pouvons êtres présent très vite. Petite question, pour les Flics et les gardes cotes ?
Oui pour les force de l'ordre, il faut remercier Azz et Edwenn, ils savent y faire pour semer la confusion et manipuler les mortels.
A ça oui je confirme, Pourrai-tu me dire pourquoi les dieu de l’antiquité ont encore des enfants ?
Pour te simplifier la chose John une guerre fait rage, et nous enfant des dieux sommes la ligne défense de nos parents sur terre contre les créatures mystique que l'on appelle engeance.
Oui j'en ai rencontrée plusieurs et nous sommes des anomalies pour eux.
Oui C'est une bonne description. Je ne pense pas pouvoir t'en dire plus malheureusement car nous n'avons que très peu d'information nous aussi sur cette guerre, Seul chose qui nous diffèrent de toi c'est que nous sommes régulièrement contacté par les dieux au travers de message, ou de visions pour régler un problème. Les scions sont en général en petit groupe, il est rare qu'un scion opère seul c'est dangereux.Toi ton parent divins quel qu'il soit ne semble pas presser de venir a toi pour te dire ou combattre ou pour te révéler a quel dieu tu es affilier.
J'avoue c'est un peu galère
Cependant John tu dois comprendre que ta perte de mémoire a été provoquer par la trame du destin, et ton rôle est certainement bien défini et il l'a été au moment ou le destin a redéfini ta trame pour t'envoyer la ou tu devais. Malheureusement il a apparemment effacer au passage ton passe, et par la même occasion ton parent divin ne dois pas être en mesure te contacter.
Question tu as eut beaucoup de contact avec les dieux ?
Non pas énormément.
Belenos a été très évasif. Il va falloir que je me mette en route Jack je suis inquiet pour Belli j'ai demande a ma moto de la conduire chez un de mes amis.
Eu John ton amis ne risque pas de trouver bizarre quand il va voir débarquer une inconnue sur une moto qui se conduit toute seule.
J'en doute il m'a vue construire ma moto avec une partie du corp d'une engeance et il m'a aussi vu soulever plus de 2 tonnes comme un ballon.
Ok donc c'est un autre de tes protégés
On appelle les humains qui ont vue nos capacités des protégé ou prédestiné.
Oui certain sont plus important que d'autre mais tous sont lier a ton destin.
OK et bien Jack pour la première fois depuis des mois je me sens moins seul, je suis heureux d'avoir croisée votre route. je ne peux pas perdre d'avantage de temps. Tu aurais un téléphone ?
Oui tiens !

ZZZrrrrrrr, ZZZrrrrrrrr, Hallo Ici Tex que puis-je pour vous ?
Segent c'est John.
Hoooo John pourrais-tu m'expliquer pourquoi ta moto m'a apporté une jeune fille au cheveux rouge entièrement frigorifiée certainement a cause de la vitesse excessive de ton bolide
Oui j'ai eut quelque soucis, je serai la par le premier vol Dallas mais en attendant Sergent prenez la avec vous et cachez vous avec elle dans un lieu public.
Tu as des problèmes ? Encore ces espèces de monstre ?
Non, enfin si on veut mais ils pourraient en avoir après elle. Je compte sur toi Tex.
T’inquiète Gamin le Sergent est sur le coup.
Je serai la au plus vite.

Jack et vous tous merci pour tout mais je dois vous quitter.
John ce fut un plaisir de te rencontrer.
Merci Jack, leur faisant un petit signe de tête ou un check, Azz, Edwenn, Miho, Mr Cala'ann, nous nous reverrons si le destin le veux. »

Ressortant avec sur la rue je trouvai un taxi et je partit a mon hôtel. Jack m'avait donner quelque dollars. Une heure après j'attendais le décollage pour Dallas et j'avais eut le temps de sortir au guichet de la banque de l’aéroport suffisamment d'argent pour mon voyage. Mon angoisse fut d’arrivée a faire passer mon épée en soute, Violette n’étant pas la trimballer une épée n'est vraiment pas pratique. J'avais peur pour mon arme mais mon inquiétude et mes pensée se tournais vers Belli. L'homme qui parlais avec le Golem manchot est lui aussi un scion mais il travaille avec les engeances. Je n'ai pas révélée cette information a Jack mais cet individu en a après Belli et il semble me connaître d’où et depuis quand de plus il m'observe, je n'aime pas cela. JE suis le chasseur. J’anéantirais cette vermine et je mettrai fin a son plan. Je vais devoir être sur mes gardes. J’appelai Tex d'une cabine et il me répondit avant de raccrocher « Équipe bravo le colis est la avec la caisse, il est en mouvement, attendons l'arrive de l’équipe Alpha sur zone. Le colis est un peu nerveux mais très jolie » Quel vieux idiot le revoilà en Irak a cause de moi haha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 31 Oct - 17:01

Je fus tres occupee la semaine derniere donc dsl pour ceux qui me lise ou pas mais oui j'ai une semaine de retard. Bref bonne lecture.

Enfin arrivé, Je suis chanceux mon sac n'a pas été fouille. Il me faut un téléphone. VrrrrrrrrVVRRRRRRRRVRRR. Non ils n'ont pas oses. A ben si elle l'a fait Tex est la a cote de Violette, mais ou est Belli ? Tient mais qui me tape sur l’épaule. Hooo salut Belli Mais que fait ton poing sur la trajectoire de mon visage. Je l'évite ou je la laisse me frapper, en même temps pourquoi me frappe-t-elle ? A oui sa y est j'y suis Violette a roulée pleine bourre jusque chez Tex et sans faire attention a son bien être. Je le mérite ? Oui bon c’était a prévoir laissons la te toucher mais tourne la tête pour éviter qu'elle ne se brise les doigts.

« Enfoirée de merde, comment tu ose m'embrasser comme ça, j'attendais mieux John Doe, un peu de romantisme ça t'aurais tuer de me raccompagner proprement chez moi, continuant de me frapper l’épaule, et de le faire sur le perron.
Bonjours Belli, lui attrapant les bras pour l’attirée a moi et sentir la chaleur de son corps, emplir mes poumons de son parfum si caractéristique.
A non, non lâche moi tu vas pas t'en tirer comme ca.
La relâchant et plongeant mes yeux dans les siens, et si je t'embrasse maintenant ça ira ?
Non mais tu te …. »
N'attendant pas sa permission, Je l'embrasse, elle n'est pas maquillée mais pourtant si belle comment lui résister.
« Je voudrais pas péter l'ambiance et les retrouvailles les tourtereaux mais je ne suis pas bien garée et.....
Sergent c'est un plaisir de vous revoir, laissant Belli quelque instant pour saluer Tex. Tex comment se déroule la retraite ?
Bien j'adore recevoir de la visite comme ça a l'improviste. En particulier si celle qui arrive est aussi Jolie.
Tex arrêtez de dire ça je ne suis pas jolie ça fait 4 jours que ce baltringue me trimbale sans me demander mon avis. Comment voulez vous que je sois belle et comment je pourrais l’être.
Pour sa défense je ne trouve pas qu'il y ai du dégoût dans vos yeux ni dans les siens lorsqu'il vous a embrasse.
Eu Tex celle la t'aurai pu éviter non ?
Simple observation. Allons chez moi, tu nous expliquera de quoi il retourne Gamin, Belli vous montez avec moi en voiture ou vous montez avec lui.
Je vais monter avec lui j'ai pas fini de l'engueuler.
Se penchant vers moi Quand je te disais ABOARD THE MISSION je parlais de ça.
Je sais Sergent, en parlant tout bas.
Qu'est-ce-que tu marmonne toi. A cheval.
Oui Madame. »
Remontant sur la selle de Violette celle ci ronronne, elle semble heureuse de me retrouver. Ah tien Belli monte et Violette ne bronche même pas. C'est quoi ce délire.Prenant la route et suivant Tex, Je peux sentir ses bras contre moi. En attrapant sa main elle attrapa la mienne et l'entremêla tout en posant sa tête contre mon dos. Pardonnez moi Belenos mais je ne peux pas m’éloigner de votre fille mais je fais le serment qu'elle sera toujours vivante le jour ou vous choisirez de faire sa visitation.
« Tu ne devais pas m'engueuler ?
Si mais je suis heureuse de te voir sain et sauf.
Eu sain et sauf oui et non ont est pas tirée d'affaire, Je sais pas pourquoi mais ceux qui était la au parc d'attraction était la pour moi mais d'autre sont en route pour toi Belli.
Pour moi ? C'est une blague, et puis merde je suis qu'une photographe.
J'aimerai bien mais apparemment tu es importante dans leur plan. Je ne sais pas encore se qu'il compte faire mais je vais les arrêter et par la même je vais aussi devoir rester proche de toi pour qu'il ne t'arrive rien.
Tu vas me séquestrer.
Non bien sur que non, mais je n'ai pas de solution a te proposer a part être proche de moi. Et non ce n'est pas du baratin pour pouvoir te revoir.
Çà pourrai mais je vais te laisser le bénéfice du doute.
On va devoir aller a NYC je dois retrouver quelqu'un la bas enfin l'un de ceux derrière tout cela.
Tu sais qui ?
Non mais il est comme moi. Et si je me concentre sur tous les étranges fait rapporter par les media indépendant je pense que je pourrais trouver des pistes pour le retrouver et trouver d'autre chimère.
Chimere ?
Oui elle se cachait dans la brume noir de l'autre jour. Et dis moi ça ne te dérange pas de venir avec moi a NYC ?
Non.
Ton magasine ne va pas criser de te voir en vacances comme ça du jour au lendemain ?
Qui a dis vacances. Mon mag se vend partout et ils ont un bureau a NYC je devrais pouvoir y bosser. Mais cela voudra dire que tu ne pourras pas être 24/24h avec moi.
J'ai aussi un Job je te signal. Mais je ne suis jamais loin en général.
Bon alors de quoi tu te plain.
Je ne me plain pas j'ai failli y passer tu sais après t'avoir laisse avec Violette.
Tu es encore blesse ?
J'en ai pris plein la tronche si c'est se que tu demande.
Qu'est-ce-que tu entend quand tu dis que le mec que tu dois trouver a NYC est comme toi ?
Je ne peux pas t'en dire d'avantage, si je le faisais je te mettrais encore plus en danger.
Je suis en danger ?
Oui je ne sais pas pourquoi mais ils en ont après toi et tu ne seras pas en sécurité tant que je ne les aurai pas mis hors d’état de nuire.
Avec toi il n'y a que traque et destruction pourquoi n'essaye tu pas de les résonner ?
C'est pas le genre a négocier du moins tout ceux que j'ai croisé ne cherchais qu'une chose m’éviscérer.
Pffff C'est toujours pareil avec les hommes !
Je me bats pour te protéger !
Je sais mais je ne t'ai rien demande. Et même si je t'en vœux encore de ne pas m'avoir raccompagne chez moi comme tout gentleman je sais que tu es sincère dans tes paroles, vous ne faite rien sans raison. En particulier les type dans ton genre vous êtes simple et vous vous concentrer sur une seul tache a la fois.
Tu viens de m'insulter et de me complimenter dans la meme phrase, je sais pas comment le prendre !
Prend le comme tu veux gros beta mais tu as un bon fond je le sais depuis que je t'ai rencontrer. »
Me retournant je lui dépose un baiser sur la joue qu'elle prends soin de me rendre dans le creux du coup. Je pense que je vais déposer une réclamation auprès de La Fiori & CO, pour avoir moins de contrat mais avoir les plus dangereux, ça devrai me donner suffisamment de temps pour me renseigner sur les événement étrange et plus se sera dangereux plus j'aurai des informations sur celui qui gère toute ces putains de chimère. Quelque chose me dis que ces saloperies sont responsable de toute les épidémie, guerre et autre joyeuseté de ce monde, je les anéantirais tous et je protégerais Belli elle est la clef de tout ce qui m’entoure et de ce qui m'a conduit a me réveiller sans savoir qui j'étais dans le désert. Peu être ai-je quelque part des compagnons comme Jack, Edween et les autres qui me croie mort. C 'est mieux ainsi le destin leur a choisie une voie ou je n'y figure pas et m'a mis sur une autre, j’accomplirai mon destin et la mission qui m'a été confiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 14 Nov - 22:46

Chez Tex

Nous voilà enfin chez Tex ce saligot c'est fait plaisir  avec l'argent de l'assurance, une villa sur les hauteur a 25 minute du centre de Dallas dans un quartier résidentiel. On se croirai chez les Desparates Housewifes. A peine nous nous garons que sort des chez Tex une femme dans la quarantaine qui s'empresse de nous accueillir et de prendre Belli par le bras pour l'emmener a l'interieur. Cette dernière reagit comme une carry de Sex and the city. Vous vous demander pourquoi je defini cette femme comme cette dernière tout simplement que c'est sont clone en attitude timbre de voix et style vestimentaire. Et aussi que depuis que je suis sortie du désert quand je ne faisais rien je passais mon temps sur netflix a regarder des séries. Je sais Desperate Housewife et Sex and the city sont des séries de nana mais comment seduire une femme si ce n'est en ayant des sujet de conversation avec cette dernière. Revenons en a nos moutons, Carry tire sur le bras de Belli lui disant qu'elle viens de rentrée et qu 'elle lui a trouvée quelque fringue le temps pour le temps qu'elle passerai avec eux.
"- Sergent vous m'aviez cache ca vieux filou.
- Eu oui je sais pas trop comment c'est arrivée en fait, a peine etais-je arrivé ici et que je faisais des emplette pour me meubler que cette ange qui répond au nom de Tess, descendue du ciel me conseil de prendre un matelas plutôt qu'un autre, bref de fil en aiguille nous avons sympathiser et...
- Et tu lui a fait tester le matelas ! Tex e dévisagea le sourire en coin
- Ouai c'est ca et pas qu'une fois, hehehe, et puis depuis quelque temps elle passe plus de temps ici que chez elle .
- Tu compte l’épouser?
- Je ne sais pas je verrai.
- Elle sais que tu ai un millionnaire?
- Bien sure que non, t'es malade ! Manquerai plus que ca.
- Tu change pas mais je te comprends quand on s’engage il ne faut pas prendre ça a la légère.
- Et toi gamin tu peux me dire comment tu as réussi avec Belli, car moi j'ai un Ange mais toi tu as ...
- Une Déesse !
- Oui j'aurai pas trouvée mieux.
- Je les trouvée a cause de mon boulot mais c'est elle m'a mis le grappin dessus. Je dois la protéger !
- Elle est en danger ?
- Elle a croisée ma route Toi aussi Tex tu pourrai l’être si l'on s'attarde trop ici. Nous ne resterons pas longtemps je dois découvrir qui est derrière tout cela.
- Entendue fiston. Si tu as besoin de quelque chose dis le moi en attendant que dirai tu de visiter ma demeure, et le garage.
- Le garage ? »

Le Sergent c’était en effet fait plaisir derrière la propriété on pouvait voir  3 garages fermée. Je le suspectait d'avoir une Mustang et certainement un atelier pour la bichonner. La maison était sur deux étages, le premier niveau disposait d'un grand séjour et d'une cuisine ouverte. A la cave on pouvait trouver quelque bonne bouteille. Fidèle a lui même le sergent disposait aussi une petite armurerie personnel. Ne dites rien mais oui le sergent est un Republicain un vrai. Je pris une douche et je me changea et le sergent et moi prirent un apéritif sur la terrasse arrière devant un match de NBA. Belli et Tess s’affairaient a préparer le dîner. Je me proposai pour aider mais elle nous congédièrent a grand coup de rouleau a pâtisserie. La soirée se passa sans encombre et le dîner fut délicieux, nous partîmes nous coucher, mes blessures n’étant pas entièrement guérie je pris soin de ne dormir que d'un œil mais cette dernière fut calme, Belli c’était elle aussi s’endormit vite, Son corps contre le mien. Si sa vie n 'avait pas été en danger ce moment aurai pu être parfait. Belenos si vous pouviez faire votre visitation elle serai a même de se défendre. Belly et moi restâmes le reste de la journée et nous décidâmes de partir le matin suivant. Je pris des nouvelles de son frere qui se remettait bien de son accident, mais son assurance quant a elle ne comprenais pas comment le toit de son véhicule c’était retrouvée avec un troue. N'ayant que peu de souvenir de l'accident son remboursement était mal engagée. Je pris sur moi de lui offrir un nouveau véhicule. Cela allais me faire perdre une certaine somme que j'avais pu mettre de cote mais j’étais responsable de son accident. Belli me remercia a ça façon l’après midi dans la chambre.

Le repas du soir arrivait a son terme et Tess apporta le dessert.
« - Et voilà ma spécialité, C'est une recette tres ancienne que je tiens de ma grand mere.
- Ça ma l'ai délicieux mon ange, dit Tex.
- Allez les enfant goûtez moi ça vous dormirez comme des souches et vous pourrez voyager les idee clair demain.
- Merci Tess je ne suis pas très sucre mais je veux bien goûter.
- Oui cela semble le dessert idéale dis-je. »
Cette tourte glissa dans ma bouche comme le meilleur des nectars. Il y avait un alcool dans son gâteau quelque chose que je n'arrivais pas a déceler. Je me tourna vers Belli et Tex qui avait le regard dans le vide et qui malheureusement s'écroulèrent sur la table. A mon tour je tenta de me lever mais je fut pris de vertige. Tess espèce de salope
« Qui es – tu Tess et que m'as-tu fait ?
- Rien de mortel, bon je dois t'avouer je ne m'appelle pas Tess.
- Qui t'envoie ? Et que nous as-tu fait ? Essayant de me relever je titube et Tess Garde ses distances avec moi. Elle est faible - Elle ne peut rien contre moi mais elle use de poison.
- J'ai mélangé un peu de mon sang au gâteau que vous venez de manger et j'ai camoufler le goût avec du nectar de lys. On peu difficilement faire mieux et pour se que j'ai a faire c'est amplement suffisant. Attrapant Belli elle commence a la traîner avec elle dans le salon.
- Ne la touche pas monstre et vient te battre !
- Me battre contre toi, comme c'est ridicule je préfère te voie mourir a petit feu. »
Tess est a nouveau aupres de Belli et lui fait ingérer a nouveau un liquide. Belli ne bouge toujours pas mais le contenue de cette fiole doit etre un contre poison, Gagnons du temps mon corps dois etre capable de filtrer le poison.
«- He Tess comment tu as su pour Tex, et si tu es ici je suppose que c'est pour moi ?
- Tu es pathétique je suis la pour elle.
- Tex m'a dit t'avoir rencontrer il y a plusieurs semaine !
- Il t'a dit se que je lui ai fait croire, Mes pouvoir ne sont pas comme les tiens Scions, je préfère me jouer des autres.
- Tu me donne envie de vomir.  » Pardonne moi Tex mais je vais devoir faire des degats. Ma vue n'est plus aussi trouble encore un petit peu.
« - Pourquoi Belli est-elle si importante pour vous que représente -t -elle ?
- Navre mais je ne peux pas te le dire cela gâcherai la surprise et puis tu seras bientôt mort donc ne te tracasse pas avec ce genre de détail.
- J'obtiendrai des réponse de ta bouche.
- Ridicule vous autre scion vous vous croyez si supérieur mais vous n’êtes rien.
Je suis encore faible mais je peux a nouveau bouger les jambes et les bras. Ma force n'est pas encore complètement revenu mais cela suffira peu etre.
« Tu sais quoi, je vais me montrer magnanime, si tu pars maintenant je ne te tuerai pas !
- Sottise, Tu ne pourras pas bouger le petit doigt avant demain.
- Tu en es certaine ?
- Tu n'es pas le premier scion que j'empoisonne...
- Tant pis pour toi. » Me redressant de ma chaise et m'appuyant sur la table, je peux d'un coup lire sur son visage un étonnement mélangé a une rage, mais ses yeux montres de la peur. Marchant vers elle d'un pas un peu hésitant car oui mon corps bouge mais je ne suis a 20% de mes capacités.  
« - C'est impossible tu ne devrais pas, tu ne dois pas, tu ne dois pas,.... Un tremblement de rage et de peur se fait entendre dans sa voix qui change a chaque pas que je fais vers elle. NOOOOOONNNN CE N'EST PAS COMME CA QUE CA DOIS SE PASSER TU DOIS MOURIR. » Se prenant la tête dans ses mains son corps commence a se transformer. Ses cheveux commence a onduler comme une multitude de serpent, ses vêtements se déchire laissant apparaître des écailles de serpent. Je remarque que ses jambes se sont mue en un seule, Je suis face a la créature la plus hideuse que je n'ai jamais vue. Je ne dois pas la laisser s'approcher de Belli. Courant vers la porte. De dehors j'encaisse un coup de queue qui me lacère le dos et me projette au travers de la fenêtre du salon juste devant Violette qui démarre a l'instant .

« - Ssssssss qui est le lâche maintenant aksssssss
- Qui a dit que je fuyais
- MEUUUUUURRRRRT SSSsssss »
Cette dernière se déplace a une vitesse impressionnante vers moi, et je suis contraint de faire une roulade. Mon corps est lourd je ne suis pas encore remis. Chaque regard vers cette créature me glace le sang et je dois faire un effort pour en détourner les yeux. Violette viens de faire un dérapage et de la bousculer. Violette fonce vers moi, sans ralentir. Attrapant son chassie cette dernière commence a s’éloigner alors que Tess nous prend en chasse. Alors que je me hisse sur Violette  je remarque que notre raffut a réveillé le quartier et des gens sont sortis voir se qu'il advient. Tess est deja sur mes talons mais je ne peux pas prendre le risque de m’éloigner d'avantage de Belli, Tess serai a même de revenir sur ses pas et de s'enfuir avec elle.

En meme temps j'ai du la toucher dans son amour propre pour qu'elle soit aussi vénère. « Violette je te laisse conduire ne sort pas de la zone résidentiel cet créature ne dois pas être vu par la police. Je vais en finir avec elle tu as compris, Vrrrrrrrrr » Sortant mon épée de sous le siège je peux voir Tess fondre sur moi. Par je ne sais qu'elle miracle Violette se décale brusquement, empêchant Tess de m'arracher la tête. Malheureusement sont mouvement n 'est pas suffisant et les griffes pénètres la chair de mon visage.  Mon équilibre et ma vigueur mon maintenue sur mon véhicule cependant, Tess est dans une fury meurtrière et m'attaque de nouveau. Je n'es pas pu voir le coup venir cette salope as due me crever un œil. Tant pis elle paiera pour cette affront. La colère et la rage du combat semble décupler mes forces. Et me voilà debout sur ma selle taillant Tess. Pour chaque blessures qu'elle réussit a m'infliger je la lacéré, Violette change de direction aussi souvent que possible et m’évite d'autre blessure grave, néanmoins je récolte plusieurs coup de griffe très douloureux. Notre course poursuite dans le lotissement est une tempête de crie, de sang, et de parade.

Violette et moi sommes au sommet de notre art, J'ai réussit a utiliser le pouvoir de ma lance brisée une seule fois, Tess semble avoir été sévèrement touchée mais cela n'a pas suffit, a partir de cette instant Tess a commencée a s'attaquer a Violette. Les coups de Tess portent et Violette est touche et perd progressivement de la vitesse, son moteur émet des bruits essoufflement. Nous sommes a bout. Ce combat doit ce terminer. Alors que je réactive ma lance pour pouvoir garder Tess a distance cette dernière pare mon attaque et plante ses griffes dans mon thorax, me projetant sur le sol. Après plusieurs rebond, je fini ma course sur les marches d'une maison. Je n’étais pas au mieux de ma forme mais la je suis vraiment mal. Violette a freiner et de rapper pour me rejoindre. Tess elle aussi est en marche pour  m’acenser le coup de grâce. Violette arrive alors et s'interpose recevant l'attaque de plein fouet. Le carénage et son moteur sont a moitié coupé en deux. Je voie l'huile de moteur et les pièces de Violette s'envoler au ralentit devant mes yeux. Ayant adopte ma forme divine après la perte de mon œil, je ressens soudainement une explosion de puissance en moi, le pouvoir qui coule dans mes veines vient d'augmenter. Alors qu'au préalable  mon corps était recouverts d'une armure de métal, cette dernière se colore et dégage une intensité lumineuse égal au métal en fusion sauf que dans mon cas le métal est bleu. Les Yeux de Tess s’écarquille de surprise a la vue de ce changement. Mes muscle me font atrocement souffrir, les blessures ressuent mon considérablement diminuées, mais dans un geste je tends mon bras armée vers Tess dans un mouvement circulaire. Alors que je n'avais réussit qu'a entamer légèrement sa peau. Le fil de ma lance transperce sa gorge répandant un flot de sang sur moi et Violette. Cette dernière tente d'endiguer la perte et le flot de liquide en portant ses mains a son cou. Me relevant alors qu'elle s'agite sur le sol comme un poisson sur hors de l'eau, criant ou plutôt gargarisant un flot de sang, je m'avance au dessus d'elle. Son regard tente a nouveau de m’affaiblir mais rien n'y fait. Bloquant ses bras avec mes pieds, je pose ma lance sur son thorax. Ne quittant pas son regard, je peux y lire de la haine, de la peur, de la souffrance, ma lame s'enfonce lentement dans sa chair. L'expression de son visage de démon se fige petit a petit puis dans un dernier râle son corps cessa de bouger.

Mon regard se tourne vers Violette dont le moteur tousse et semble près a s’arrêter. A son chevet comme un animal blessée, je pose ma main sur elle. Elle émet un bref frémissement, quelque goutte de mon sang coule sur elle, les larmes elle aussi coule sur mes joues. Le temps semble comme ralentit., une de mes larmes tombe sur le carénage. Tel une injection d' adrénaline Violette s'agite et vrombi d'une énergie renouvelle. M’écartant d'elle sont corps et ses blessures se ressoudent une a une ses phares brillent avec plus d’intensité. Le son de son moteur retrouve progressivement son ronron habituelle et avec une vigueur renouvelle sa roue arrière s'anime a nouveau. Ne pouvant se relever seul, je m' apprête a aller le faire quand surgit deux bras mécanique griffu se déploie sur le cote. Violette se redresse seul face a moi, elle est a nouveau elle même. Je m'avance vers elle toujours clopinant le corps plein de sang.
" - Tu semble aller mieux ma belle, J'ai bien crue que l'on allait se dire adieu.
- Je ne t'abandonnerai pas John tu es mon créateur !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Dim 30 Nov - 19:26

Navre je suis grave a la bourre cette semaine j'espere que le cliffanger de la derniere fois n'a pas ete trop mal vecue. Bonne lecture.


Tombant par terre sous le choc,
"- WHAAAAAT THEEE FUUUUUUCKKKKKK !
- Ne réagit pas comme çà le sang de Tess m'a donnée l'usage de la parole et une conscience plus développée .
- Mais c'est vraiment génial.
- Au lieu de t'extasier tu devrais monter sur moi et rejoindre Le sergent et Belly. Et t’inquiète, ma jalousie envers elle est de l'histoire ancienne, mon évolution ma permis de voir qu’être jalouse vis a vis d'elle n'a pas d’intérêt.
- Eu oui, ok mais comment c'est possible
- Ne cherche pas a comprendre j'existe et soit content que ce soit le cas.
- Et je fais quoi de cette pourriture d’après toi ?
- Ramenons la avec nous nous brûlerons son cadavre »

Retournant chez Tex, Violette a utilisées un de ses bras pour traîner le corps de Tess, je constate que les gens qui avaient posé les yeux sur Tess retrouve progressivement leur corps leur transformation en statue de pierre n’était que passagère.Ils semblent tous paniquées et essaye de comprendre pourquoi la moitiee des boites aux lettres son détruite, et pourquoi leur belle pelouse devant chez eux ont ete laboure. Je tiens a peine sur mes jambes. Et ma vue est relativement trouble, j'ai perdue beaucoup trop de sang. Mais je constate surtout que nous avons détruit une zone résidentiel. Me voilà de retour chez Tex le petit matin pointe le bout de son nez et des sirènes de police et de pompier se font entendre. Violette et moi faisons le tour et nous arrivons dans le jardin, je descends de selle mais je suis si faible d'un coup
«- Violette Je n'en peu plus, appelle Tex et Belli, je crois... je crois que je vais me sentir mal.... Belli je dois savoir si elle est en vie....arrrggg  » m'etalant de tout mon long sur le sol dans une mare de sang dans une semi conscience.
«- John non reste avec moi reste avec moi,parlant plus fort, Sergent Tex, Bellinda, John est blessée, il a besoin d'aide.
- Ahhhh ma tete mais qui est la non de Dieu, Tex arrive en se tenant lui aussi comme il peut.
- C'est Moi sergent,
- Qui parle ?Montrez-Vous ?
- C'est moi, Violette la moto de John qui vous parle sergent, John est gravement blessée.
- Sacrée nom d'une pipe Belli ? Belli ? »
Re-rentrant dans sa maison. Quelque bruits se font entendre a l’intérieur, puis sortant en trombe de la maison, Belli et Tex sortent sur le pas de la porte, Tex aide Belli qui a toujours du mal a se maintenir debout. Arrivant près de moi tout deux ont un instant de recul a la vue des multiple lacération qui cours sur le corps de mon Créateur. Belli s'approche la première et vérifie son pou.
"- Il est encore vivant mais son cœur bas faiblement."
Belli approche la voiture
"- On va le mettre a l’intérieur et on dois l'emmener a l’hôpital le plus proche.
- Sergent Pourriez vous mettre le feu a la créature derrière moi.
- Qui a parle ?" Demande Belli dans un sursaut.
"- C'est moi Belli, Violette, n'est crainte. Fait se que le sergent te demande il en va de la survie de John. »
Me regardant avec un étonnement et une surprise, cette dernière reprend
« Sergent ou sont les clefs ? »
Le regard de Belli est soudainement aussi dur que l'acier le sergent et elle s'engouffre au font du jardin et reviennent avec une des voitures. Le sergent sort un bidon et asperge les restes de Tess auxquelles il met le feu, puis aide Belli a mettre John sur la banquette le sergent prend le volant et démarre en trombe. Belli quand a elle ramasse l’épée de John et la replace dans son compartiment puis monte sur moi . Elle déclare
«- Violette suis Tex et explique moi se qui c'est passée.
- Se qui c'est passée ne compte pas Belli se qui est a venir risque de poser problème ! John a vaincu un adversaire très fort, John dois faire en sorte que tu vive, qu'importe si il meurt son rôle est de te protéger contre les engeances.
Les engeances sont les envoyées des Titans, Tess en était l'une d'entre elle , et John l'a tuée.
- Comment sais-tu tout ca ?
- Le sang de l'engeance ma permis d’éveiller la faculté de parler et le sang de John qui ma donnée vie ma aussi transmis ses connaissances sur le monde.
- Pourquoi John doit-il me protéger je n'ai rien de spécial, je ne suis qu'une photographe de mode !
- Il faut croire que tu l'es, John ne sais pas pourquoi non plus mais il ressent que son rôle est de te garder en vie. Le destin a fait en sorte que vos routes se croise comme il a fait en sorte que j'obtienne le dont de la parole. Belli ? John t'aime c'est peu être ridicule de l'entendre de la voie d'une moto, mais a cause du sang qui coule dans mes circuits je peux ressentir chacune de ses pensées, et elles sont pour toi. Lorsqu'il combat c'est pour toi qu'il le fait. Le destin l'aide aussi mais se qu'il ressent pour toi est comparable a un torrent.
- Le destin est votre dieu.
- Oui et non disons qu'il déclenche des événements qui doivent avoir lieu, seul ce dernier sais pourquoi , comment, et le but final, il peut aider comme détruire, il est une force immuable auxquelles chacun est soumis.
- Pourquoi John lui obéi ?
- Il ne lui obéi pas il le subit.A chaque engeance qu'il detruit la suite des événement est remis en cause »
Le reste de la route se passe rapidement Belli semble bouleversée, le monde qu'elle connais bien d’être entièrement chambouler en une semaine. Nous voilà enfin a l’hôpital. John est pris en charge, je suis inquiète pour lui, Ma condition de machine mécanique ne me permet pas de l'aider d'avantage, je ne peux qu'attendre et prier qu'on le sauve.

Bip.......Bip.......Bippppppp ! Que se passe-t-'il qui sont ces mecs ? A des blouses blanches, je sais pas trop ou je suis. Mais j'ai pas la force de lever le petit doigt cette connasse de Tess si je croise une de ses congeneres je la decapite sur le champs. Rendors toi tu devrai t'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Ven 5 Déc - 16:28

Salle d'attente de l'hopital, Le sergent est assied et regarde Belli faire les cents pas.
« -Ne te tracasse pas Belli John est un rock il va s'en sortir.
- Tu en es certain je ne sais plus ou j 'en suis, ….
- Calme toi Belli.
- Que je me calme depuis une semaine ma vie part en sucette.
- Il y a parfois des haut et des bas Belli, John te savait en danger et vue se qu'il a mis a la chose qui nous a attaque je doute qu'il s'en prenne a toi de nouveau surtout avec John dans les parages.
- La n'est pas la que....
- Votre attention s'il vous plaît, un homme en costume dans la cinquantaine vient d’arrivée dans la salle d'attente, pourrais-je savoir qui sont Mlle Sunn et un certain Sergent Tex.
- Je suis Mlle Sunn et voici le sergent, dis-je tout en m'approchant de l'homme qui contre toute attente me semble familier,  vous avez des nouvelles de John ?
- Non malheureusement il est toujours entre les mains de mes collègues, je suis la pour une tout autre raison.Veuillez me suivre je vous prie. »

Suivant l'homme dans un couloir adjacent nous arrivons dans un bureau particulièrement lumineux.
« - Mlle Sunn, Sergent, Je suis le Docteur Burn je travaille ici en collaboration avec les services de police et l’assistance aux victimes en tant que soutient traumatique.
- Vous êtes Psychologue ? Demande Tex
- En effet.
- Nous Avons deja explique au service de polices comment nous avions trouvez cette homme.
- Je sais ils m'ont transmis leur rapport. Je suis la pour vous aider a surmonter se que vous avez vue sur cette homme j'ai pu voir moi aussi ses blessures et sortir indemne d'une vision d'horreur pareil est rare. Quand je vous regarde je peux déterminer que vous sergent la vue du sang n'a plus de secret pour vous et que vous avez déjà vue pareil chose.
- Effectivement Doc j'ai ramené plusieurs frère d'arme en plusieurs morceau a la base pendant la guerre du golfe et même si je suis difficilement choquer je dois dire qu’être encore en vie après de tel blessure est un miracle.
- Fort bien Sergent je vais donc prendre quelque minutes pour parler avec vous mademoiselle Sunn, Si vous voulez bien attendre dehors sergent cela ne prendra pas longtemps et puis le jeune hommes es encore en salle d’opération et mes collègues en ont encore pour au moins une heure.
Fort bien. »

Se levant Tex sort du bureau, me voilà seule j'ai l'impression d’être face a mon proviseur de lycee. Ce Psy m'intrigue il y a dans son regard quelque chose de paternelle, a chaque fois que je le regarde je me sens apaiser c'est très étrange comme sensation.
« - Mll Sunn, Vous permettez que je vous appelle Belli ?
- Je n'y voie pas d'objection.
- Parfait. N'ayez pas peur je suis la pour vous écouter. Cependant a vous regarder je dirai que l'histoire que vous et votre ami le sergent avez servit a la police n'est pas la vrai histoire. Pas de panique je suis tenue au secret médical, et ni votre ami Tex et vous n'avez l'air de meurtrier. Je parle en connaissance de cause je l'ai ai étudier pendant mon internat. Vous connaissez l'homme que vous avez amène n'est ce pas et je dirai même que vous êtes intime.
- Comment pouvez vous en être si sure ?
- Ce n'est pas très complique, a chaque fois j'ai mentionner qu'il était encore en soin vous avez tressailli, mais le fait que vous ayez dit a la police ne pas connaître son nom et m'avoir demande comment il allais en utilisant son prénom ma mis sur la voie.
- Vous auriez sûrement fait un bon enquêteur, alors oui inutile de cacher la vérité, Nous connaissons cette homme mais nous ne sommes pas responsable de ses blessures.
- Humhum et donc pouvez vous me dire comment c'est arrivée?
- Je ne sais pas, il était partie faire une course et il est revenue tôt ce matin couver de blessure.
- Qui les lui a infliger ?
- Aucune idée, c'est un chasseur de prime il pourrait avoir croisée un de ceux qu'il pourchasse et il se serai fait attaque par l'un d'entre eux.
- C'est une chance qu'il ai pu revenir chez vous.
- Oui un vrai miracle, c'est un rock selon Tex
- Je voie, autre chose ?
- Non je ne voie rien d'autre.
- Que représente cet homme pour vous ?
- Il... je, » Je ne m'attendais pas a cette question. Qui est- il, il est John, le chasseur il traque et élimine, mais il est aussi doux attentionné,  il me protège de monstre de compte de fee. Il le fait parce .. Parce qu'il m'aime. Et Moi pourquoi suis-je attirée vers lui alors que je devrai courir le plus loin possible.... Je ne sais pas, si je le sais mais je refuse de l'admettre car cela va me faire souffrir de le voir partir et risquer sa vie pour moi mais je n 'y pourrai rien si tel est son rôle. Mais la question la plus épineuse est qu'elle est mon rôle a moi dans toute cette histoire.
« - Je.... Je l'aime et tant qu'il sera la se sera immuable. » Pourquoi le regard du Doc est-il d'un coup si triste, ses yeux me transperce, je peux presque ressentir sa douleur.
« - T'entendre prononcer ces mots me remplit d'une grande tristesse. Et malgre moi je vais devoir faire se que je n'avais pas prévu pour ton bien.
Me levant de la chaise et reculant:
" - Qui êtes vous et que me voulez vous, TEX, TEX a l'AIDE, a l'AIDE.
- Il ne t’entendra pas Bellinda. Je ne te veux aucun mal, mais après notre conversation toute tes perceptions du monde qui t’entoure changerons du tout au tout. "
Reprenant mon calme
"- Qui êtes vous ?
- Je suis Belenos »  
Se redressant sa peau commence a briller d'une chaleur intense mais douce. Il s'approche de moi avec une démarche fluide. De ses bras il m'enserre et me plaque contre lui. Les larme commence a couler de mes yeux, je ne l'ai vue qu'en photo mais même si son apparence est différente je sais que c'est lui.
« - Bellinda, pardon d'avoir quitte ta mère comme je l'ai fait mais la guerre qui fait rage ma obliger a prendre congé, j'aurai voulu rester auprès de toi. Je t'es surveillée tu sais tout au long de ses années toi et ta mère. J'ai même aider a sa rencontre avec le pompier c’était un homme bon.
- Pourquoi te présente tu a moi maintenant et pourquoi ne l'as-tu pas fait plutôt ?
- Pour une raison simple je n'en voyais pas la nécessite surtout que maintenant tu n'es plus entièrement une humaine tu es un peu plus que cela.
- Comment cela ?
- Me présenter a toi sous mon vrai nom a reveille l'ichor, présent dans ton sang et que je t'ai transmis en procréant avec ta mère. L'ichor est le sang divin qui te donnera certain de mes pouvoirs. Plus tu combattra des monstres au cote de John et il est clair que l'on ne pourra vous séparer que dans la mort, plus tes pouvoirs grandiront.
- Quand tu dis que seule la mort nous séparera tu veux dire que seule le destin ou la mort en sera responsable.
- En effet ma fille. Je voie que tu porte toujours le collier de ta mère.
- Oui il ne me quitte jamais. »
L'effleurant de sont doigt, ce dernier commence a chauffer et sans comprendre pourquoi, je commence a comprendre et a connaître chaque partie de mon corps. Non pas mon corps, Le corps humain, ses maladies, comment les soigner, mais aussi comment faire mal, comment l'affliger. Belenos repart vers une étagère et sort d'un placard deux objets, l'un est une trousse de premier secours, l'autre un appareille photo.

«- Tiens ma fille cette trousse t'aidera a penser les plaies de ton être aimer et je suis certain qu'il risque encore de se blesser. Ce qu 'elle contient se renouvelle chaque fois que tu utiliseras un de ses éléments. Il me semble que tu aime la photo, il t'aidera a utiliser certain pouvoir du soleil. Je ne peux m'attarder ici ma fille. Le monde supérieur m'appelle. Tu sais déjà grâce a John que les titans et leur engeances sont sur vos talons, tu vas devoir te battre ma fille soit forte. Même si je n'aime pas la parente de John il a prouve qu'il te protégerai coûte que coûte et pour cela il a deja gagne mon respect. Cache tes dons et reste en vie Bellinda.
- Te reverrai-je un jour ?
- Le destin en décidera ma fille. »
La pièce devint de plus lumineuse. Je dois me cacher les yeux pour ne pas avoir la rétine détruite. La lumière diminue et je peux a nouveau ouvrir les yeux. La ou était le bureau je suis face a une pièce pleine de fourniture médical. Je tiens contre moi les présents de mon père. Je ressors de la pièce . Tex est en face. A peine suis-je sortie qu'il tire une drôle de tête.
«- J'ai de la peinture sur le visage ?
- Non, non pas du tout mais je ne sais pas tu..... tu es belle vraiment très belle.
- Arrête de me fait marcher.
- Non, je n'oserai plus regarde toi. »
Marchant vers la première surface réfléchissante que je trouve, en effet J'ai des cernes, les yeux rouge mais je reste irrémédiablement attirante. Mon père est-il responsable de ce changement. C'est certain !
«- Tex allons voir ou en est John.
- J'allais te le proposer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
El gringo
Le Laniste, le Dresseur, le Chroniqueur
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   Jeu 1 Jan - 16:58

Slt a tous et bonne annee, comme cela fait tres longtemps que je n'avais rien poste je vous en ai mis une double dose j'espere que vous apprecierez.  Very Happy

Bipp biiiiiip … Bippppp ,
« - Nous avons réussit a arrêter les hémorragies interne due au multiple lacérations qu'il a subit. Vous l'avez amener suffisamment vite. Avec de pareil blessure il devrai être mort mais sont cœur est une vrai machine je n'avais encore jamais vue cela. Nous lui avons donner de quoi dormir nous devrions pouvoir vous en dire plus demain matin.
- Gardera-t-il des séquelle de ses blessures ou envisagez vous une remissions.
- Ma fois mademoiselle il peut selon moi s'estimer heureux d'etre encore en vie mais oui malheureusement il a perdue un œil. Il pourrait subir d'autre trouble et d'autre désagrément. Il aura une rééducation longue et douloureuse.
- Merci docteur pour ces informations.
- Au vue des circonstances j'ai pris la liberté de demander a ce qu'un agent de police reste devant sa chambre si des gens sont assez motiver pour meurtrir un homme a ce point ce n'est sans doute pas pour qu'il reste en vie.
- Cela va de soit merci docteur pour tout ce que vous avez fait pour lui je vous en suis tres reconnaissante, pensez vous que nous pourrions rester a sont chevet pour la nuit ? » Terminais-je avec une moue et un petit sourire.
« - Eu, le regard comme hypnotiser par mes yeux, oui cela ne me pose pas de problème. Si vous voulez bien m'excuser j'ai d'autre patient »
Je ne sais pas vraiment se qu'il viens de se passer mais en s’éloignant j'ai comme l'impression que le doc viens d'avoir un choc psychologique quand il a pose les yeux sur moi. Sa démarche hésitante et son timbre de voix me font penser que mes charme on un effet tres particulier sur les autres.
John ne sera certainement plus le meme je vais devoir l'aider et puis de toute facon je ne suis plus sans défense.
«-  Tex je vais aller vous Violette elle dois se faire du soucis pour John.
- Aucun soucis Belli je vais me caler dans le fauteuil et je ne le quitterais pas des yeux.
- Merci Tex »
je me prends a observer les gens qui m'entoure homme comme femme tous me regarde, tous semblent perturbes lorsqu'il croise mon regard. Je  pense que je vais vraiment apprécier cela. J'ai l'impression d’être de retour a mes débuts de mannequin. Qu'elle autre pouvoir mon père m'a-t-il fait dont ? Je suis euphorique alors qu'il n'y a pas une heure j’étais au plus bas émotionnellement. Me voilà dehors Violette est toujours au même endroit. Je traverse le parking. J'ai comme un doute sur la réaction de John quand il découvrira les changements lier a mon nouveau statue d’être divin.
« - Violette ? Regardant autour de mois que personne ne me regarde parlementer a une moto.
- Oui Belli ?
- John est sorti d'affaire mais il a perdu un œil.
-  C'est de ma faute j'ai essaye de m’éloigner mais je n'ai pas ete suffisamment agile.
- Ne te tracasse pas trop, Tess ou plutôt l'engeance voulais le tuer et aurai tout fait pour lui arracher la tête. Il a peu être perdu un œil mais il lui reste sa tête.
- Merci pour ces mots Belli ils sont juste et ils me rassurent. Il y a quelque chose de changer en toi Belli Tu deguage une aura différente de ce matin.
- Une Aura ?
- Oui je perçois les choses qui m’entoure mais certaine comme John toi Tex et les engeances sous la forme d'aura et la tienne est beaucoup plus lumineuse qu'avant.
- Comment est celle de John ?
- Est bien plus imposante que la tienne, se serai comme comparer le jour et la nuit !
- Tu as raison de penser que quelque chose a change en moi, Mon pere m'est apparue cette nuit.
- Ton père ?
- Oui et il semblerai que je sois un être comme John.
- Intéressant et cela ne me surprend guère. Cela devais bien arriver un jour ou l'autre.
- Comment ca explique toi ?
- John a rencontrer ton père au tribunal et celui-ci lui avais demander de s’éloigner de toi.
- Étrange, Je lui en toucherai deux mots quand il sera réveillé.
- Embrasse le pour moi »
Repartant vers l’hôpital je ne peux résister a l'appelle des muffins frais dans la vitrine de la cafeteria Tex sera heureux de manger quelque chose. Remontant a sa chambre je trouve un officie de police devant la porte, en confirmant mon identité il me laisse entrer. Tex c'est endormie sur la chaise. Entre l’anesthésiant de Tess et la nuit blanche a attendre il n'aurai pas pu tenir plus longtemps. Je de pause le café et le muffin de Tex sur la table et je dévore le mien assise sur la dernière chaise. Les bip et les instrument de contrôle tout autour de John me renseigne sur ses fonction vitale. Elle sont toutes dans les normes. Il a beau s’être fait taillade le corps ses constante son celle d'une personne endormie. Je fini moi aussi par m'endormir. La tête sur le rebord du lit.

Je suis réveiller par des discussions en provenance du couloir, regardant l'horloge je me suis assoupie pendant 4h. Tex n'est plus la. Il m'a laisse un mot. « Je suis rentrer mettre un peu d'ordre a la maison reviendrai avec des vêtements de rechange. TEX »  M''étirant je décide de sortir pour voir se qui trame a l’extérieur. A peine ai-je ouverts la porte que je me retrouve face a 5 personnes. L'agent de police, le docteur qui a traite John, Et 3 autres hommes en costume, l'un d'entre eux est en pleine discussion avec le médecin. Il est grand, type latin, les cheveux gomines, Dans un ensemble noir Armani parfaitement ajuste. Je ne suis sortie que depuis 5 seconde que tous les regard de ces 5 hommes se tourne vers moi. Leur discussion s’arrête. Mais les quelque bribe que j'ai eut font référence a l’État dans lequel John est arrive.
« - Mlle Sunn, je présume ? M'interpelle le latin
- Euu... oui A qui ai-je l'honneur ?
- Milles pardons, Jje Suis mr Santino, je suis l'avocat général au service de Fiori &co
- Je vous connais !
- Ah et bien dans ce cas cela devrai faire avancer les choses.
- Dans quel sens ?
- Voici Mr Torx et Mr Slade, ils sont au même titre que Mr Smith chasseur de Prime et garde du corps quand cela s’avère nécessaire. Je suis ici pour régler la facture et récupérer toutes les informations utile a la traque de ceux qui ont mis mon meilleur agent sur un lit d’hôpital.
- Je ne sais pas si vous arriverez a les retrouver, cependant je vous suis reconnaissante de prendre la facture.
- C'est tout naturel. Le Docteur , pardonner moi mais votre nom ma échappe.
- Docteur Greyson.
- Oui c'est cela ma fait un résumer de l’état de santé de Mr Doe et j’espérai être la a son réveil, mais ne faisant pas partie de ses proches, je ne suis pas autoriser a rentrer. Et par ailleurs officier merci d’être a votre poste.
- Si vous voulez rentrer pour le voir je n'y voie pas d’inconvenance. » En accompagnant ma phrase d'un geste, je peux noter que seul Santino n'a pas réagit a mon geste, les 4 autres en revanche l'on suivit des yeux comme un chat suis un laser au sol.

A l’intérieur Santino se pose en fasse de John, toujours endormi. Sa respiration est régulière, son tube dans la bouche a certainement du lui être enlevé pendant que je dormais. Santino ne bouge pas et examine toutes les blessures de John.
« - J’espère qu'il réussira a se réveiller il représente un investissement pour la Fiori et il seri malheureux qu'il ne puisse travailler pour nous pour infirmité.
- Il est du genre coriace.
- Vous Connaissez John depuis longtemps Miss Sunn ?
- Euuu Oui et Non. Je suis tomber il y a quelque temps sur un article le concernant mais il m'a arrêté il y a quelque jours pour une histoire sans importance et disons que les rencontres les plus inattendue sont parfois les plus belle.
- Je voie, si je puis me permettre de vous donner ma carte au cas ou il ne s'en sortirai pas, je dispose de beaucoup de relation et je ferai en sorte de vous fournir tout le soutient nécessaire.
- Euu c'est tres genereu....
- SANTINO, BAS LES PATTES !!!!! »
Belli s'approche en un éclair de moi et pose sa main sur ma joue, elle est douce je sens son parfum, ouvrant un œil heheh c'est le cas de le dire.je découvre son visage, elle est encore plus belle que dans mon souvenir.
« - John Vous etes réveille depuis quand ?
- Depuis que tu as présenté Torx et Slade !
- Et c'est maintenant que tu te manifeste, tu mériterai que je te cogne juste pour te remettre dans le coma.
- Je ménageai mon effet Belli, Qu'est-ce que tu en pense Santino?\
- Je dois dire John que je ne l'ai pas vu venir.
- Et pourtant j'ai eu envie de rire tout le temps ou tu m'observait, Tex n'est pas la ?
- Il est repartie mettre un peu d'ordre chez lui il reviendra plus tard.
- Super. Tout le monde va bien. Belli, Santino n'est pas la pour rien, il va avoir beaucoup de question a me poser sur ceux qui m’ont mis dans cette état, j'aimerai que tu m'attende dehors essaye de trouver le doc pour que je puisse sortir aussi vite que possible de cet endroit.
- Oui je sors trouver le doc mais on va aussi avoir a parler tous les deux j'ai aussi beaucoup de chose a te dire !
- Oui Cherie ! » Belli sort de la chambre et me lance un baiser de loin avant de claquer la porte. Je remarque a sa ceinture un genre de trousse médical orne d’entrelacs. D’où sort-elle ce truc ? Je reporte mon regard sur Santino qui ne me quitte pas des yeux.
«-  Fait pas cette tête la, je sais que je ressemble a un chien écrasée mais je vais me remettre je serai a nouveau sur le circuit.
- Je ne m’inquiète pas de ton retour mais plus de ceux qui ont pu te mettre dans cet état.
- Tu vas être déçu car j'ai pas vraiment de souvenir de ceux qui ont fait ça !
- C'est fort dommage que tu ne veuille rien me dire John. La vendetta est un motif de licenciement a la Fiory.
- Je ne te mens pas !
- Je suis avocat John Mentir est mon métier et détecter le mensonge est aussi l'une de mes qualité.
- Écoute Santino, il n'y aura pas de Vendetta, Je me suis déjà occupe de ceux qui m'ont découpé.
- Haaaa Enfin de la sincérité ! Je te retrouve John. Torx et Slade était la pour ta protection mais je vais pouvoir les renvoyer a leur mission en Colombie.
- En Colombie ?
- Oui oui.
- Eu Santino La Colombie c'est pas les US !
- C'est exacte John Torx et Slade sont a un niveau au dessus du tien il ne chasse que très peu mais leur cible son beaucoup plus précieuse ou dangereuse !
- J'ai plein de question mais je doute que tu ne me donne les réponses aujourd'hui, Je me trompe ?
- Exacte. Mais une fois remis si tu veux en savoir plus tu devrais passer me voir au bureau du NYC et si tu présente les qualité physique alors peu être que je t'en dirai d'avantage.Concentre toi sur ta guérison.
- Faisons comme ça
- On se revoie bientôt John bonne convalescence »

Ouvrant la porte il sort et me voilà seul. Belli revins quelque instant plus tard en compagnie du Docteur Greyson et de plusieurs infirmière. Me voilà assailli de question sur la douleur, mes souvenirs. Le Doc en profite pour effectuer des test sensitif sur chacune de mes extrémités. La mauvaise nouvelle est mon œil droit, je n'en ai plus, l’évaluation des distance va devenir complique maintenant. Le Doc est totalement abasourdie par mon état. Il qualifie ma survie de miracle. Heureusement pour moi, les sutures effectuer par le Doc n'ont pas ete guérie par mes pouvoirs, il aurait vite trouvez cela très étrange. Je dois être a plat, me reposer est certainement ce que j'ai de mieux a faire pour récupérer mes pouvoirs.  Belli est reste tout le long de la consultation dans un coin de la pièce. Bon sang que lui est-il arrivée, elle semble en permanence être sous les projecteurs , elle est Belli mais quelque chose a change chez elle ?

L’infirmière referme la porte derrière elle. Belli me regarde, son regard a une intensité que je ne reconnais pas, elle semble sure d'elle, la détermination de son regard me lisse sans voix. Elle me mettrais presque mal a l'aise. Elle va se decider a parler ou pas perso je pourrais la regarder des heure sans me lacer. Bon vu son air je vais me lancer.
« - Alors toujours énervée contre moi ?
- Toujours oui mais je crois que je commence a comprendre se qui t'anime.\
- Ah ben au moi je pourrais arrêter de culpabiliser pour toutes les fois précédentes ou je suis parti me friter en te laissant derrière.
- C'est pas se que je voulais dire ! Depuis cette nuit moi aussi je suis définitivement lier au caprice du destin. Comme toi.
- Euuuu oui enfin tous les êtres vivant sont soumis au destin !
- Tu le fais exprès ou quoi ?
- Ben non mais tu parle par énigme et je suis pas vraiment un cérébrale. A moins que... non, il a pas osé la faire, non il m'a dis que t’était pas prête.. et ca te mettrait en danger.
- Si il l'a fait, mon père c'est présente a moi John.
- Eh galéré.
- Je voie pas pourquoi tu dis ça je pourrais me débrouiller maintenant, tu n'as plus besoin d’être H24 avec moi pour me protéger.
- J'en jugerai moi même et si besoin je t'apprendrais a te battre.
- Si cela peu te rassurer.
- Oui ça me rassurerai beaucoup.
- Tu es adorable tu sais mais tu es un vrai casse couille. »
Je passai les deux jours suivant sur mon lit d’hôpital, Belli pu me montrer une partie de ses pouvoirs, ainsi que ceux de sa sacoche de premier soin. Elle pris la peine de changer mes bandages avant l’arrivée des infirmières pour que personne ne remarque que mes blessures avait déjà guérie.

Tex aussi passa mais vite reparti il s’était attelé a réparer les dégâts provoquer par Tess. Je sorti en signant une décharge et en promettant de ne pas faire d 'effort et de revenir au moindre problème. Le Docteur Greyson en était mortifie de me voir marcher sans grimacer. Je retrouva Violette dehors, on pouvait entendre de la joie dans son timbre de voix. Quelque jour passèrent et Tex et moi réparâmes les dégâts. Le quartier aussi se réparait de jour en jour. J'ai vraiment mit un beau bordel cette fois. Je me pose encore la question de comment est-il possible que personne n'ai été tuée. Quand réparation furent terminer je pris soin de voir se dont était capable Belli. Même si elle n'a pas de force et c'est le cas de le dire elle est remarquablement agile et sait encaisser. Cet entraînement ne fut pas non plus de tout repos pour moi. Essayez de vous battre avec une bombe atomique, dont chaque effleurement de sa peau contre la votre, ou la simple odeur de son parfum, ou d'un regard et vous êtes bon pour changer de caleçon les mecs !

Quinze jours passèrent, a ma grande surprise mon œil se régénéra mais pour préserver les apparences je continuai de porter un cache œil pour deux raisons, Santino avait entendue de la bouche du médecin que je l'avais perdu, et puis, ce genre d’atout doit toujours rester dans la manche. Je crois que c'est le truc le plus démoralisant pour un ennemie faite vous couper les deux bras le jour suivant vous revenez pour lui faire la misère comme si de rien n’était, y a pas plus démoralisant !

En debut de troisième semaines Belli qui avait prétexter être indisponible pour raison personnelle du malgré tout recontacter son magasin et demanda son transfert sur la cote Est.  Elle réussit a persuader son rédacteur connue pour être une vrai peau de vache de lui accorder cette faveur.  J'entendis la conversation téléphonique et je me demande encore si Belli n'aurait pas utiliser certain de ses dons pour le faire céder.
Violette moi et Belli regagnâmes San Francisco ou nous empactames ses affaires dans un camion. Le chauffeur mettrait 3 jours pour rejoindre NYC  mais en quelque heure Violette Belli et moi meme y serions déjà. Deux jours  durant nous visitâmes des appartements. Quelque jours plus tard Belli reprenais sont travail et ré-decouvrai NYC. Elle fut accoster par bon nombre d'agent pendant les shootings mais déclina toute leur proposition sauf une ! Défiler avec la robe de marier d'un jeune couturier tres tendances. Venue prendre en photo les robes de ce dernier pour le catalogue de la marque le couturier lui couru après en pleine rue pour lui supplier a genou au beau milieu de la 5eme avenue d'etre son modèle. Affreusement gêner elle accepta. N'importe qu'elle homme serai outre de voir sa copine se faire draguer a chaque coin de rue mais Belli est une scion et l'ichor dans son sang est responsable de ces comportement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreloison.wix.com/pierre-loison#!about
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de Voyage De Ciaràn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnet de Voyage De Ciaràn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo Carnet de voyage en Pays Berry Saint-Amandois
» une poussette de voyage et pas chère vous avez ça ?
» Lit de voyage bulle pop up SAMSONITE
» Protège carnet de santé
» transat de voyage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scion - Forum Communautaire d'Entraide :: Pause Café :: Fan-fictions & Anecdotes-
Sauter vers: