Scion - Forum Communautaire d'Entraide

Un forum communautaire sur le jeu de rôle Scion.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum de Scion-Entraide! Si vous voulez participer aux discussions et faire partie de la communauté, n'hésitez pas à vous inscrire, tout le monde est bienvenu!
Le forum à 4 ans un grand merci à tous, et continuez à participer !

Partagez | 
 

 Campagne : naissance d'un titan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L.A. Justicer
Héros - Légende : 2
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 19/02/2012
Localisation : Dijon

MessageSujet: Campagne : naissance d'un titan   Lun 4 Nov - 18:18

Bonjour à tous, cheers 

Et désolé pour le pavé *-*

Campagne Héros : Mrtyu, La quête des Soleils de la Nuit


> Plantons le décors <
La mort n'appartenait à personne :
Pour les Titans, la mort n’est qu’un lointain concept. Doués de l’éternité, ces êtres omnipotents représentent des principes absolus comme le Monde, le Chaos, l’Eau, le Ciel, le Feu, les Ténèbres, la Lumière...
Le concept de la vie (de la naissance à la mort) relève principalement du domaine du Titan primordial Terra. Mais, avec l’apparition de l’Homme, un pouvoir nouveau est apparu : celui de tuer. La mort n’était plus uniquement la fin d’un cycle marquant le début d’un autre, elle devenait un pouvoir entre les mains des puissants et des meurtriers. La mort ne découlait plus du cycle naturel de l’univers, elle était provoquée, parfois par plaisir. Elle était devenue l’expression de la haine et de la peur des hommes.
Aucun Titan ne régnait sur la mort, celle-ci étant du domaine des mortels et non des divinités et de leurs géniteurs titanesques. Lorsque les Titans furent emprisonnés par les dieux, le Monde inférieur fut créé autour de leur prison, attirant les âmes des défunts. La mort était un concept à part, n’appartenant à personne. Bien sûr, certaines divinités eurent la lourde tâche de faire respecter l’ordre dans les mondes inférieurs, c’est le cas notamment d’Hadès, Hel ou encore Osiris.

Mrtyu, Titan de la mort, Le destructeur des mondes :
Puis, un jour, l’humanité créa un Titan, ou plutôt un concept si puissant et terrifiant qu’il incarnait à la perfection la mort et la destruction dans leurs aspects les plus terribles.

Le 16 juillet 1945 à 5h29 du matin, une explosion sans précédent balaya les sables du désert JornadadelMuerto (le chemin de l’homme mort) au Nouveau-Mexique. Le projet Manhattan accouchait de son premier enfant, faisant entrer le Monde dans une nouvelle ère. La première bombe atomique venait d’exploser au milieu de nulle part, sous le nom de code Trinity.
Malgré la faible puissance de la bombe, un cratère de près de trois mètres de profondeur et de plus de trois cents mètres de diamètre s’est formé. Le champignon atomique s’éleva à plus de dix kilomètres de hauteur, tandis que la secousse a été ressentie à plus de cent cinquante kilomètres de là.
L’un des spectateurs de cette première explosion et directeur scientifique du projet Manhattan, Robert Oppenheimer, déclama alors à la vue de cette abomination un passage d’un texte sacré hindou, la Bhagavad-Gîtâ : “Maintenant, je suis la Mort, le destructeur de mondes.” (Now, I ambecomeDeath, the destroyer of worlds). Bien que faisant référence à Shiva, c’est un tout autre être qui fut “béni” par ces paroles. Un embryon titanesque, à peine digne d’être appelé une engeance, une minuscule excroissance de Muspelheim, le Titan primordial du Feu, une créature dénuée de forme et d’esprit, qui survécu simplement quelques instants de plus après l'explosion.
En un instant, les paroles de Robert Oppenheimer vont lui donner un nom, un rôle “Death, le destructeur des Mondes” et suffisamment de puissance pour en faire l'égal d'un demi-dieu. “Death”, entité vouée à détruire tout ce qui existe dans les trois Mondes, celui des mortels, celui des morts et celui des dieux.
Moins d’un mois plus tard, le 6 août, puis le 9 août, les deux bombes atomiques envoyées sur Hiroshima et Nagasaki vont donner à “Death” la puissance d’un dieu, ou plutôt d’un Titan, car il inspire maintenant la terreur absolue, universelle. Une puissance de destruction telle que des centaines de milliers de vies sont balayées en un battement de cil. Et bien d’autres périront à cause des radiations.
Les répercussions dans le Monde inférieur sont si terribles que les murs de la prison des Titans se fissurent, permettant ainsi aux captifs de pouvoir abattre les parois peu de temps après pour se répandre à nouveau dans le Monde supérieur et y assiéger les royaumes des panthéons.
Death,nommé maintenant Mrtyu, incarne la Mort dans ce qu’elle a de plus absolue et définitive. Une destruction dont rien ne peut renaître, signant la fin des hommes, des dieux et peut-être des Titans eux-mêmes – ce qui impliquerait probablement la fin de la Création dans son ensemble.

Mrtyu, qui signifie “mort” en sanskrit, est le nom par lequel les dieux nomment plus communément Death, bien que tous les noms liés à la mort fassent directement référence à celui qui en est devenu le Titan. C’est également une référence directe à l’origine de son nom, provenant des textes de la Bhagavad-Gîtâ.
Les dieux se méfient peu de ce qu’ils prennent pour une incarnation de la puissance nucléaire. Pour eux, Mrtyu n’est qu’un concept, une engeance qui incarne les conséquences et la peur que le nucléaire inspire, mais sans pouvoir utiliser cette puissance dévastatrice qui se trouve entre les mains des mortels.
Mais s’il n’est pas un Titan primordial, né avant les hommes et les dieux, Mrtyu est bien un Titan à part entière. Le premier Titan créé par l’homme depuis les Titans primordiaux, l’incarnation quasi omnipotente des concepts de mort et de destruction. Et comme ce fut le cas pour ses congénères, la conscience de Mrtyu a donné naissance à un avatar : Teleftaios (“ultime” en grec). Teleftaios est doué d’une très grande intelligence et sait qu’en aiguillant les mortel, il peut les mener à découvrir les secrets menant à la création d’armes de plus en plus destructrices. La prolifération des centrales nucléaires est également une bonne chose pour lui et il les sème comme autant de graines dont les germes seront l’anéantissement.

Teleftaios possède peu de serviteurs, mais il a de nombreux alliés parmi les engeances d’autres Titans. Ainsi, les serviteurs du Titan primordial de la Lumière (Akhetaton) apprécient le fait de détruire le Monde dans une énorme explosion de lumière aveuglante. Les engeances du Titan primordial de l’Eau (la Route Engloutie) attendent avec délectation les grandes pluies noires qui suivront les explosions et inonderont le Monde. Les serviteurs du Titan  primordial des Ténèbres (Soku-no-Kumi) rêvent déjà aux ombres infinies qui obscurciront les cieux. Et, bien sûr, ceux du Titan primordial du Feu (Muspelheim) sont tout acquis à sa cause. Même les serviteurs du Titan primordial de la Glace (le défunt Ymir) rêvent de ce grand anéantissement qui précipitera l’hiver éternel (l’hiver nucléaire) ou Fimbul, marquant le commencement de Ragnarök.
Avec la disparition de l’humanité, les dieux ne seraient plus rien et les Titans pourraient à nouveau régner en maître dans le Monde supérieur.

Le monde intérieur de Mrtyu :
À l’intérieur du Titan de la Mort s’étend une vaste plaine lunaire, parsemée d’immenses cratères et de roche pétrifiée dont la couleur varie du noir au vert le plus malsain. Des vents d’une puissance inouïe soufflent constamment, charriant une chaleur si brûlante qu’elle consume instantanément presque toute matière. Bien sûr, la radioactivité est extrêmement élevée et absolument rien ne peut vivre dans ce lieu (c’est l’un des rares Royaume Titan dénué de vie). Tout voyageur est soumis à un environnement dangereux. Aucun pouvoir surnaturel ne permet de résister à une telle dose de radiations, mais une Vigueur épique très élevée permet de résister un certain temps (à condition de survivre également à la température quasi  volcanique). Au-delà, la mort est presque inévitable, dieu ou pas.
Au cœur de Mrtyu se dresse le palais de Teleftaios. Cette structure qui ressemble à un ancien temple grec en ruine surmonté d’un dôme à moitié effondré se trouve au centre du plus grand cratère. Ce palais étrange brille d’une lueur jaunâtre inquiétante. Des ombres humanoïdes immenses semblent glisser sur les murs, s’arrêtant parfois pour lancer un hurlement à glacer le sang, puis disparaissant soudainement pour réapparaître plus loin. Ce concert de cris est si abominable qu’il est pratiquement impossible d’avancer vers le palais sans se boucher les oreilles. À l’intérieur, il n’y a rien si ce n’est une immense salle circulaire au milieu de laquelle se dresse un immense trône de métal et de pierre. En y regardant de plus près, ce dernier semble fait de multiples éclats de bombes et de roches hautement radioactives. Se tenir à moins de 10 mètres du trône de Teleftaios équivaut à évoluer dans un environnement dangereux. Toucher le trône inflige immédiatement 10 dés de dégâts par seconde (ces dégâts ne peuvent pas être absorbés), alors que la chair du curieux se couvre de lésions horribles.
Il est assez facile d'accéder à Mrtyu : Un scion se trouvant dans une zone radioactive doit dépenser un point de Légende pour voir apparaître devant lui la grande plaine de Mrtyu.
Certains lieux, hauts symboles de la puissance nucléaire, peuvent aussi servir de porte vers Mrtyu :
- Alamogordo (Nouveau Mexique), où a eu lieu l'essai Trinity ;
- La base militaire qui a vu transiter la bombe qui fut larguée que Nagasaki ; …

Teleftaios :
Teleftaios est l’unique avatar de Mrtyu. Il incarne la corruption, aussi bien physique que spirituelle, celle qui pousse les hommes à explorer les secrets de l’atome plus en avant, jusqu’à ce qu’ils atteignent le point de non-retour. Il n’aura plus alors qu’à déclencher la petite étincelle qui mettra le feu à l’humanité...
Il apparaît sous les traits d’un homme ayant la cinquantaine. Très élégant, il inspire aisément confiance avec son air affable et manie l’humour noir avec une grande aisance.
Domaines: Mort, Feu, Santé.
Vertus : Ambition, Conviction, Endurance et Intellect.
Les scions de Mrtyu porte les marques de leurs expositions répétées aux radiations : leur chair est marquée de craquelures et de saignements, comme si elle se parcheminait ou éclatait à certains endroits. L'utilisation du domaine Santé (3) leur permet de faire disparaître ces marques quelques temps, mais elles finissent toujours par revenir. (pas de ND, les marques disparaissent 1h / tranche de 10 au résultat du jet)

Ken Hokori :
Teleftaios possède plusieurs serviteurs, notamment des engeances aux capacités effrayantes. Mais son meilleur agent est un scion demi-dieu, fils de Thor : Ken Hokori.
Ken possède une histoire singulière. En 1936, l’Allemagne et l’empire du Japon signent le pacte anti-Komintern, par lequel ils se promettent assistance mutuelle contre les Soviétiques. À cette occasion, Michiko Hokori, jeune scion de Raiden, accompagne une délégation japonaise à Berlin. Elle y fait la rencontre de ce qu’elle pense n’être un puissant scion des Aesir, tombe sous son charme et se donne à lui, malgré l’aberration que représente une telle relation. Quelques jours plus tard, alors qu’elle est de retour à Tokyo, Michiko s’aperçoit qu’elle est enceinte. Malheureusement pour elle, son père divin l’apprend et la renie, faisant d’elle une paria livrée aux griffes des engeances. Elle décide donc de s’éloigner et s’installe dans la petite ville de Kokura, dans le sud de l’archipel, pour y élever seule son fils, Ken.
Le garçon est très mal vu, car il est clairement métis. Victime de la haine des autres enfants (et de leurs parents) envers les étrangers, Ken se forge un caractère dur. Alors que sa mère est presque redevenue “humaine”, car elle ne fait plus appel à sa Légende, le jeune garçon âgé de huit ans semble développer des capacités hors normes, même pour le petit-fils d’un Amatsukami. Le 9 août 1945, des rumeurs atteignent Kokura concernant une bombe extraordinaire qui aurait rayé de la carte la ville d’Hiroshima. Le même jour, l’horizon à l’est de Kokura se teinte d’une lumière étrange. Nagasaki vient d’être la cible de la seconde bombe atomique. Mais, ce jour-là, l’histoire aurait pu retenir le nom de Kokura, car c’est cette ville qui fut la première ciblée par cette seconde bombe. Seules des conditions météorologiques défavorables ont contraint les pilotes américains à changer de cible, choisissant alors Nagasaki. Ainsi, Ken Hokori aurait dû périr ce 9 août 1945, mais le Destin en avait décidé autrement...
Durant l’occupation américaine, les jeunes métisses font plus nombreux et doivent, avec leurs mères, subir les foudres de la population. Ken, maintenant un jeune adolescent, décide de prendre ces familles sous son aile en les regroupant dans son quartier. Alors qu’il doit régulièrement en venir aux mains pour protéger les faibles, c’est sa mère qui en fait les frais, battue à mort par une foule en colère qui hurle sa haine des envahisseurs américains et des femmes qui ont couché avec eux, portant “leurs ignobles rejetons”. Mais Ken s’en sort miraculeusement indemne grâce aux faibles pouvoirs de sa mère. Malheureusement, elle ne lui sauve la vie qu’au prix de la sienne. Ecœuré, le jeune homme quitte la ville, abandonnant ses “protégés” à leur sort, et se dirige vers la capitale pour y commencer une carrière de criminel.
En 1964, alors que les Jeux Olympiques d’été se déroulent pour la première fois sur le continent asiatique, à Tokyo, Ken va rencontrer son père. Lejeune homme était conscient que sa mère n’était pas comme les autres, même si elle a choisi de ne jamais lui parler ouvertement de l’existence des dieux et de son grand-père. Mais Ken eut un choc lorsqu’un occidental blond au physique colossal lui annonça être son père. Surtout quand ce père n’est autre que le dieu Thor en personne. Bien sûr, la réaction de Ken fut d’autant plus violente que la force de l’ichor qui s’éveillait en lui le transformait en véritable furie. Il entra dans une colère incroyable (ce qui n’est pas étonnant pour le fils d’un dieu de la Foudre et du Tonnerre et le petit-fils d’un autre), reniant son père et l’accusant de les avoir livrés, lui et sa mère, à la misère. Déçu par l’ingratitude de Ken, Thor s’emporta et abandonna ce fils à son sort. Mais dans les coulisses, quelqu’un, ou plutôt quelque chose, veillait : Teleftaios.
Rapidement, le Titan transforme le nouveau scion pour en faire le parfait serviteur, celui qui va commander à ses engeances et présider, à ses côtés, à la destruction des trois Mondes.
Depuis, Ken utilise tout son savoir-faire pour permettre aux hommes de développer de nouvelles armes nucléaires, encore plus terrifiantes que les précédentes. Comme un coup du Destin, il a même appris qu’après le plutonium et l’uranium (tenant leurs noms du dieu de la mort Hadès/Pluton et du Titan du Ciel Ouranos), les chercheurs essaient d’utiliser un nouveau combustible nucléaire : le thorium (d’après le dieu Thor). L’ironie de la situation ne lui a pas échappé et il compte bien utiliser sa Légende afin de permettre l’utilisation de ce nouveau métal et en décupler la puissance destructrice.

Les morts-qui-marchent :
Les seules engeances au service de Teleftaios sont les terribles fantômes qui marchent. Bien que corporels, ils tiennent leur nom de la “phase du fantôme qui marche”, période de bonne santé apparente précédant la mort inévitable d’un sujet exposé à des doses massives de radiation. Ces créatures sont des hommes et des femmes à l’apparence tout à fait normale, exposés à l’aura destructrice du Titan de la Mort.
Ils dégagent dès lors une forte radioactivité qui peut tuer en quelques heures ceux qui y sont exposés. Leur corps dégage au toucher une chaleur si violente qu’elle peut désintégrer presque n’importe quelle matière organique en détruisant leurs cellules (à moins qu’ils ne décident du contraire).
Heureusement très rares, ils peuvent infliger des pertes énormes en quelques heures, voire en quelques minutes dans des lieux très fortement fréquentés.

> La campagne <
Les Soleils de la nuit :
Il existe deux Soleils de la nuit :
-Herecgunina, le Soleil Noir
-Enten, le Soleil empoisonné
Créés lors des explosions des bombes d'Alomogordo, puis d'Hiroshima et de Nagasaki, les Soleils de la nuit existent dansles mondes inférieurs des Manittowock et des Amatsukami.
Ces créatures sont des fractions de Mrtyu, celles capables de détruire directement ce qui se trouve autour d'elle. La première libère une énergie qui est automatiquement emmagasinée par tout ce qu'elle touche. Cette énergie s'accumule lentement, jusqu'à ce que le "réceptacle" soit plein et ne se vide d'un seul coup, dans une explosion atomique dévastatrice. La seconde irradie d'une étrange lueur dont les radiations sont mortelles pour les dieux.
C'est une véritable chance que le titan de la Mort ne dispose pas de ces pouvoirs qui lui permettraient de tuer les dieux comme d'autres écrasent des fourmis. Mais il cherche à se rendre dans les mondes inférieurs pour absorber les soleils et de nouveau, être complet.

Yomi : Le district du Soleil Empoisonné :
Cf. Demi-Dieu, page 160 (Yomi) et 162 (Soleil Empoisonné).
Quand un terrible soleil s'éleva au-dessus d'Hiroshima et de Nagasaki, les deux cités moururent. Leurs citoyens, leurs bâtiments, les esprits véritables de ces villes furent éradiqués dans un instant d'horreur pure. Quand la première bombe tomba, sa détonation illumina la grande caverne du Yomi et tous les yeux se tournèrent vers la terrible lumière. Dans le Monde, tout n'était plus que ruine – certaines choses avaient été détruites si vite qu'il ne restait plus qu'une ombre brûlée sur le terrain.
A Yomi, quand le flash s'apaisa, l'ensemble des villes d'Hiroshima puis de Nagasaki occupaient une immense caverne, jadis vide, à la lisière sud des dix mille palais de la guerre. Des sections entières de la cité avaient été détruit et transportées telles quelles dans le Yomi. Et, au contraire du reste du domaine des sources jaunes, les bâtiments et les âmes ne possédaient pas d'ombres. Ces dernières avaient été oubliées dans le Monde. Au lieu de cela, elles brillaient d'une lugubre lueur verte et maladive là où leur ombre devrait se tourner.
Les fantômes inconscients qui voulurent explorer les bâtiments verdâtres disparurent et personnes n'en entendit plus parler. Puis, trois jours après les apparitions, d'horribles créatures spectrales, pratiquement carbonisées, tordues et déformées par leur mort et brillantes de la lumière morbide du Soleil empoisonné, jaillirent des lisières du nouveau domaine, assaillirent tous les fantômes qu'elles pouvaient trouver et les traînèrent jusque dans leur repaire. Seule la défense inébranlable des fantômes des dix mille palais de la guerre put les contenir et les repousser.
Peu de temps après, Izanami vient elle-même visiter le sud du domaine, sa venue annoncée par les hurlements sauvages des shikome qui le flanquaient de partout. Elle fit un geste et un grand mur, doublé de plomb, s'éleva autour du district du Soleil empoisonné. C'était un mur sans porte et il enfermait là les terrifiants spectres. Pourtant, à l'occasion, ils parviennent à franchir le mur pour attaquer les citoyens du Yomi, laissant s'exprimer leur haine et leur colère au travers d'une terrible violence.
Au centre du district du Soleil empoisonné se tient une créature qui est née juste après la détonation de la bombe d'Hiroshima et qui mourut alors que la dernière personne à décéder exhalait son dernier souffle. Cette créature – que les spectres du district appellent le Dieu du dernier souffle – irradie de l'étrange lueur qui empli le quartier.
Malheureusement, les radiations sont mortelles pour les dieux et les ombres sont transformées en spectres par ce toucher. Les scions, d'un autre côté, peuvent se tenir en sa présence, bien que ce soit douloureux.

La caverne du Loup : berceau d'Herecgunina :
Cf. Manittowock, page 20 (La caverne du loup) et 25 (Une nouvelle menace).
Selon les traditions amérindiennes, la mort est le moment où l’ombre et l’âme de l’homme se séparent. Le corps et son ombre retournent à la terre tandis que l’âme se dirige vers la caverne du Loup Malsum, située à l’Ouest.
L’âme, représentée par le nisgam, suit un chemin similaire à toutes les autres. Elle s’élève dans le royaume des esprits et traverse le ciel, pour se diriger vers l’ouest, jusqu’à la caverne du Loup. Dans le Monde des mortels, le déplacement de toutes ces âmes prend la forme de la voie lactée (skudakumoochoowte).
À l’entrée de la caverne, les âmes attirées durant leur vie par la voie des Ombres s’engouffrent dans la caverne. Les autres, qui ont suivi les chemins de la Lumière, repartent pour errer quelque temps dans le Monde des Esprits, jusqu’à trouver un nouvel hôte qui s’apprête à naître.
Après avoir passé l’entrée de la grotte gardée par Malsum, les âmes ayant suivi la voie de l’Ombre s’enfoncent dans les souterrains. Ce royaume est gouverné par les esprits des ombres, des dieux-esprits malins, méchants, égoïstes et brutaux, aux ordres des Titans.
Le monde des morts est un monde aride, austère et sombre. L’obscurité règne en maître et le nisgam conduit ici est utilisé pour nourrir les esprits démoniaques qui finissent par le rejeter dans le Monde des Esprits, mais chargé de valeurs très négatives. Ce nisgam rejeté cherchera un nouvel hôte à habiter et lui transmettra tout son potentiel négatif. Le but étant, pour les mauvais esprits, de pousser de nouvelles âmes à rejoindre le royaume obscur pour accroître leur puissance.
Pour les êtres humains, il est possible de se rendre dans la caverne du Loup physiquement. Sur tout l’ouest de l’Amérique du Nord, de nombreuses cavernes peuvent y mener. Mais encore faut-il réussir à s’orienter dans ce dédale souterrain ou de nombreux dangers vous guettent. L’humidité, l’obscurité, les crevasses et les éboulements ne sont que de faibles obstacles comparés aux créatures qui sont tapies dans l’ombre. Une fois arrivé dans ce cloaque de nisgam gorgé par le mal, en putréfaction, il est difficile, voir impossible de résister à la voie des Ombres. Le nisgam des visiteurs doit être fort ou accompagné d’un guide ou d’un animal totem puissant pour pouvoir remonter sain et sauf. Mais depuis quelques temps, l'Ombre n'est plus la seule menace pour les visiteurs de la Caverne du Loup.
Peu de temps après l'essai Trinity, Herecgunina apparu sur les hauteurs de la Caverne du Loup sous l'apparence d'un soleil noir.
Nommée « la puissance ultime du mal » (signification de Hercguinina en alogonquin) par les dieux amérindiens qui ne savaient pas vraiment comment la qualifier, leurs recherches ne leur ayant pas permis de savoir s'il s'agissait d’une créature issue d’un Titan primordial, d’un nouvel avatar de Mrtyu, le Titan primordial de la Mort ou d’un nouveau Titan primordial qui aurait vu le jour progressivement depuis quelques années.
Herecgunina est en réalité une fraction de Mrtyu, détaché lors de la "naissance" du titan dans le désert du Nouveau-Mexique.
Herecgunina ne s'attaque pas uniquement au nisgam, mais à tout ce qui est touché par ses radiations. L'énergie qu'elle libère s'infiltre directement dans tout ce qu'elle touche et s'accumule lentement. Lorsqu'un "réceptacle" est trop plein, l'énergie se libère d'elle-même dans une explosion atomique destructrice pour tout corps physique se trouvant dans son rayon, et au-delà (présence de radiation).

La quête de Mrtyu :
Le titan de la Mort cherche à trouver et absorber les Soleils de la Nuit. Une fois leurs pouvoirs de destruction acquis, plus aucun dieu ne pourra le vaincre.
Localiser les soleils n'est pas le problème, Death ayant bien eu conscience des fractures qui ont eu lieu en lui à Alamogordo puis au Japon. Mais les dieux ont la bonté de ne pas considérer Teleftaios comme une menace, alors pourquoi gâcher sa chance ?
Discrètement, il va monter une armée de morts-qui-marchent, avec laquelle il donnera l'assaut sur le Yomi. Une fois le Soleil empoisonné absorbé, les dieux ne pourront plus grand chose contre lui et il marchera sur la Caverne du loup.

Ici débute la campagne...
Oui, c'est déjà le bazar et les pjs vont avoir du boulot Very Happy 

Première partie : le Soleil Empoisonné.
L'armée de Mrtyu est déjà créée, rien à faire de ce côté-là. Mais de temps en temps, des morts-qui-marchent vont réussir à trouver une porte de sortie du titan vers le monde des mortels, où malheureusement et contre leur volonté, ils seront source de pas mal de dégâts.
Mais joueurs ont déjà croisé l'un de ces égarés qui leur à dit avoir été enlevé dans les années 80 par un jeune japonais. Taoka Kane étant présent dans le scénar, ils sont persuadés que la créature venait de Mikaboshi. (Ken ne vieillit plus depuis les années 50... Et pour l'instant, les pjs ne l'ont jamais vu)

Reste à préparer l'assaut sur le Yomi et à ouvrir un Axis Mundi entre Mrtyu et l'entrée du monde inférieur.
La porte vers le Yomi sera la grotte par laquel Isanagi y était entré la première fois, mais celle-ci est bloqué par une pierre installée par le dieu (donc difficile à déplacer) et pas très large, ce qui compliquera le passage de l'armée. Ken va donc (avec le Shisengumi et les alliés qu'il pourra trouver) récupérer une relique qui lui permettra d'ouvrir et d'élargir les portes du Yomi (une relique de Terre ?), puis "créer" une ouverture vers Mrtyu en rendant radioactive la zone autour de la grotte (réutilisation de l'actualité, avec Fukushima ? + exploitation de Teleftaois, qui dirige une multinationale en énergétique ?).
Une fois les deux portes ouvertes, il ne restera plus qu'à donner l'assaut sur le mur qui enferme le Soleil empoisonné. Teletaios n'apparaitra qu'une fois le mur tombé, quand la récupération du soleil ne pourra plus être stoppé.

Le Soleil empoisonné a, dans sa description d'origine, le pouvoir de tuer un dieu sur place... Bien trop bourrin pour moi je vais le transformer en [X * légende de la cible] dégâts par seconde (ou quelque chose du genre, il faut que je paufine). Ainsi, Mrtyu ne sera pas le titan ultime qui mettra fin à l'univers Very Happy

Deuxième partie : le Soleil de la Nuit.
Pour ceux qui, à ce stade de lecture (merci d'être arrivé jusque là ^^) aurait peur : le titan ne récupérera pas ce soleil.
Les dieux ont été surpris par l'attaque sur le Yomi et l'émergence de Mrtyu (qu'ils prenaient pour une engeance), mais comprennent très vite quelle sera sa prochaine cible. Ils vont donc envoyer les pjs (qui auront pisté Ken et Teleftaios sur la première partie) + le max de scion qu'ils pourront réunir pour aller attendre les restes de l'armée, Ken et un Teleftaios équipé de son tout nouveau pouvoir, pour défendre la Caverne du Loup et trouver une solution à la présence du Soleil de la Nuit.

Pour la fin de campagne, je manque un peu d'idée : Trouver le moyen "d'éteindre" Herecgunina (ou de la vaincre) ? La déplacer ?
Vaincre Mrtyu ne suffira pas, vue qu'il pourra revenir à la charge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lubuwei
Dieu du Forum
avatar

Messages : 724
Date d'inscription : 18/06/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Campagne : naissance d'un titan   Jeu 14 Nov - 13:44

Mrtyu pourrait récupérer son Soleil dans Yomi, puis essayer de l'utiliser, mais sans succès. Les PJs disposent ainsi d'une certaine période de temps pour organiser la défense du Monde des Mannitowock, (il devrait être facile de trouver Einstein & Oppenheimer dans les Mondes Inférieurs) et pour trouver un remède/des protections appropriées. La recherche d'un rituel magique énorme combiné à la science et des reliques puissantes à créer/trouver, voire même utiliser directement l'énergie du Soleil des Mannitowock pour essayer de contrer un Mrtyu puissant mais incomplet.
Les Dieux Japonais pourraient intervenir en faveur des PJs (mais pas trop, ils ont quand même leur Monde Supérieur à défendre), Teleftaios pourrait foutre la merde dans la politique du Monde et tenter de déclencher une guerre nucléaire (et là les PJs devraient avoir déjà fort à faire). Pareil, Fukushima pourrait être la conséquence dans le Monde de la récupération (grâce à une alliance de Mrtyu et de la Route Engloutie) du Soleil du Yomi.
Tu peux aussi décider de laisser les Scions affronter, avec les protections trouvées auparavant, le Soleil des Mannitowock, en tant que partie intégrante du Titan (une petite partie qui s'en est dégagée = un Avatar, du moins c'est ainsi que je le vois), pour l'enfermer dans une partie du Tartare séparée des autres Titans, conçue spécialement pour lui, attirant ainsi Mrtyu là-bas, et refermant le piège sur lui (avec Izanami en renfort, Raiden & Thor (qui a l'appui d'Odin pour éviter le Ragnarök)).
N'essaie pas de spécialement coller aux bouquins & aux règles inscrites, n'hésite pas à inventer les tiennes (c'est comme ça que j'ai pu jouer à la meilleure partie de Scion de ma vie, dont le résumé est disponible sur le forum). Laisse tes PJs expérimenter et essayer de trouver des solutions par eux-mêmes, et s'ils partent sur quelque chose de non-conventionnel mais de logique & cohérent, encourage-les Wink
La bataille dans le Yomi est une bonne idée pour un passage jusqu'au niveau Divin, qu'ils échouent ou non (à voir en fonction de leurs actions). Après, s'il arrivent à défendre le Yomi, Mrtyu aura la même puissance qu'avant, mais chercherait plutôt à agir sur le Monde (par l'intermédiaire de Teleftaios ou des mortels corrompus par le pouvoir (les menaces de la Corée du Nord n'étaient pas prises au sérieux? Tant mieux, ça leur permets de développer des trucs dans l'ombre) plus activement (relâcher des morts-qui-marchent, Fukushima, et autres trucs).
Enjoy !

_________________
Amicalement,
Lubuwei, Administrateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scion-entraide.forumactif.org
 
Campagne : naissance d'un titan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poussette Campagne ET Ville
» Abécédaire du Modem + Kit de campagne
» La campagne de pêche à la coquille.
» Fresnoy-en-Campagne Crepin Fournot
» Campagne d'obama : idées à prendre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scion - Forum Communautaire d'Entraide :: Conteur :: Scénarios-
Sauter vers: